Negresco n°3 2014
Negresco n°3 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de 2014

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (295 x 400) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : métamorphose...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
2 4 J A R D I N S D’E D E N Oasis de paix et de détente, les jardins font tout le charme et le faste de la Côte d’Azur. Oases of peace and relaxation, the Côte d’Azur’s gardens are an integral part of its charmand luxury. DOMAINE DU RAYOL, RAYOL CANADEL SUR MER
ADORA C’est dans le milieu des années 1850, avec l’arrivée du chemin de fer dans la région, que les étrangers, et particulièrement les Anglais, commencèrent à importer des espèces exotiques pour créer des jardins extraordinaires. Pas ou peu d’espèces endémiques  : oliviers, cyprès, pins d’alep, jujubiers… Une tradition vit le jour. Des jardins botaniques aux jardins d’époque, de collection, ou encore d’artistes fleurissent aux quatre coins du département. Notamment dans le quartier du Garavan à Menton qui jouit d’un microclimat le protégeant des vents froids venus des Alpes. L’anone d’Amérique tropicale y a d’ailleurs trouvé son écrin. Opposé au jardin à la française, celui à l’anglaise est plus romantique et sauvage. Ses formes irrégulières respectent la nature et exaltent la poésie du lieu. À Menton, le jardin Serre de la Madone, dessiné par Lawrence Johnston, grand botaniste, en est une belle illustration. Ou encore le jardin de la Villa Rothschild, dans l’ancien quartier PARC DU MONASTERE DE CIMIEZ, NICE des Anglais à Cannes, a la particularité de présenter un jardin olfactif. Tout en conservant un dessin « à l’anglaise », le jardin botanique de la Villa Thuret, géré par l’INRA, offre, au Cap d’Antibes, une balade enchanteresse au milieu de 1 600 espèces d’arbres et d’arbustes exotiques rares, tous étiquetés ! Les étrangers ont importé de nombreuses plantes provenant de l’hémisphère sud  : mimosas et acacias d’Australie, araucarias, flamboyants, eucalyptus, flamboyants... Les jardins d’époque, conçus sur trois planches, atteignent leur paroxysme en hiver. Val Rameh à Menton regorge de plantes telles que bambous, agaves et palmiers. Le jardin privé du Clos du Peyronnet*, quant à lui, invite à voir des bulbeuses d’Afrique du Sud. Dans les années 30, le jardin prend de nouvelles formes avec des inspirations tantôt espagnoles, tantôt italiennes. C’est ainsi que naquit celui de la Villa Domergue à Cannes, jardin d’artiste, sur le modèle des jardins Renaissance de la Toscane. Ou encore le jardin du Monastère de Cimiez, à Nice, qui arbore une remarquable collection de rosiers. * Visite sur rendez-vous. M É T A M O R P H O S E D.R. 2 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :