Negresco n°1 2012
Negresco n°1 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (295 x 400) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Negresco, un mythe séculaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
3 6 La grande salle à manger de 600 m² était surdimensionnée. Une redistribution des espaces du rez-de-chaussée devint nécessaire. Une mezzanine sera créée, afin de la diviser en hauteur et ainsi aménager une salle de congrès qui sera la première et pour longtemps la seule à avoir la vue sur la mer. Sous cet espace  : le restaurant Trianon (l’actuel Chantecler) et le salon Régence. La seule partie ayant gardé la hauteur sous plafond de l’ancienne salle à manger deviendra le salon Louis XIV (l’actuel salon Versailles), décoré en style Louis XIV, véritable period room permettant aux clients de se sentir les hôtes de la France en étant entourés d’œuvres d’art authentiques et prestigieuses. Le Negresco va rapidement devenir le lieu de présentation d’une collection axée tout d’abord sur les arts des XVII e et XVIII e siècles puis également sur l’art contemporain, comme peuvent en témoigner les remarquables moquettes d’Yvaral dont le carton fut créé pour le Negresco à la demande de Jeanne Augier. chaque chambre est unique, décorée d’œuvres d’art et de mobilier dans des styles allant du louis XiV au design. each guestroom is unique, decorated with works of art and furnishings in styles ranging from Louis XIV to contemporary design. En partenariat avec la maison Boussac à l’origine, elles sont tendues de tissus, et vont réinventer les goûts des XVIII e et XIX e pour les couleurs joyeuses plus conformes à celles utilisées à ces époques. Madame Augier sera en effet la première à employer les couleurs vives de la haute couture afin de décorer ses chambres. Ce renouveau de la tenture murale est l’un des grands succès du Negresco et permettra la diffusion de cette technique. Une des autres grandes mutations de l’hôtel à l’époque contemporaine sera la création d’un second ascenseur donnant sur le bar. En effet, impossible d’avoir ici une batterie de portes donnant sur le grand hall. La solution élégante qui sera trouvée va donner une ampleur nouvelle à une sortie d’ascenseur en en faisant un élément de vie du bar. l e ne g r e s co, un m y t h e s é c u l ai r e The vast dining room (600m²) was far too large and the entire ground floor needed reconfiguring. Its height was halved by building a mezzanine floor on which a conference room was installed, the first, and for a long time the only, one with a view of the sea. Underneath this the Trianon (now Le Chantecler) restaurant and the Salon Régence were created. The only part of the ground floor to retain a ceiling the full height of the former dining-room became the Salon Louis XIV (now Salon Versailles). This genuine period room decorated in Louis XIV style allows visitors to feel they are the guests of France itself, for here they are surrounded by authentic and prestigious works of art. The Negresco rapidly became a showcase for a collection of art and antiques. This initially focused on the 17th and 18th centuries then embraced contemporary art too, as in the remarkable Yvaral carpets, the cartoon for which was created specifically for the Negresco at Jeanne Augier’s request. In collaboration initially with the fabric firmBoussac, the guestrooms were draped in beautiful fabrics, reinventing the 18th and 19th centuries’taste for this type of furnishing by employing the cheerful hues then in favour. Jeanne Augier was in fact the first to use haute couture’s bright colours to decorate guestrooms. This revival of wall draperies is one of the Negresco’s greatest successes and has encouraged the more widespread use of this furnishing technique. Another of the hotel’s big innovations, in recent times, was to have the second lift open into the bar, for a regiment of doors spoiling the large foyer was unthinkable. This elegant solution turns the lift entrance into an integral part of the bar’s life.
cHAMBRe BOussA c 1960 l e c en t en ai r e 3 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :