Negresco n°1 2012
Negresco n°1 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (295 x 400) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Negresco, un mythe séculaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
JEAN CHARLES (Women & Men ready to wear, shoes and bags) GUCCI YVES SAINT LAURENT DIOR DOLCE & GABBANA IRFÉ VICTORIA BECKHAM LANVIN GIVENCHY BALMAIN MONCLER PHILIPP PLEIN CARVEN JIMMY CHOO PRADA TOD’S SERGIO ROSSI HOGAN ZANOTTI ROBERTO CAVALLI NICE 6, avenue de Verdun 10, rue Masséna Nice Tél. 04 93 88 40 24
sAl VADOR DA l i & J e ANNe Au GieR Le Negresco, un mythe séculaire THe NeGRescO, AN icONic ceNTeNARiAN En 1911, Henry Negresco, entouré par une équipe brillante, composée notamment de son financier Alexandre Darracq et de son architecte édouard Niermans, décide d’implanter dans un lieu de villégiature luxueuse le palace de ses rêves d’enfance. Meublé par la maison P.A. Dumas, accueillant des décors peints d’Hippolyte Lucas et de Paul Gervais, ce grand vaisseau amarré au bout de la Promenade des Anglais devait permettre à ses hôtes de traverser la mauvaise saison grâce au soleil et à la lumière azuréenne. Considéré à sa création comme le nec plus ultra de ce qui pouvait se faire, le Negresco est, dès son ouverture, un mythe. Toutes les nouvelles technologies sont employées au sein de ce bâtiment  : téléphone dans chaque chambre, système de pneumatique et, comble de l’hygiène, autoclave à vapeur afin de stériliser la vaisselle. Hélas, la guerre de 14 fera perdre la clientèle à laquelle l’établissement était destiné. Henry Negresco décédera peu de temps après et ne verra pas son œuvre évoluer. In 1911, Henry Negresco decided to build the palace of his dreams in a luxury holiday resort. For his project he enlisted a brilliant team that notably included the financier Alexandre Darracq and the architect édouard Niermans. The « great vessel » that he « moored » at the start of the Promenade des Anglais was intended for guests wishing to escape winter, in the sun and light of the Riviera. It was furnished by the firmP.A. Dumas and embellished with painted décors by Hippolyte Lucas and Paul Gervais. The Negresco became iconic from the moment it opened its doors and was regarded as the ultimate expression of state-of-the-art modernity. The building incorporated the very latest technology that progress had to offer, including a telephone in every guestroom, a pneumatic-tube system and a steam autoclave for sterilising the crockery. But alas, the First World War deprived the hotel of its clientele. Henry Negresco died shortly after the war ended and so never saw his creation evolve. l e c en t en ai r e 3 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :