Negresco n°1 2012
Negresco n°1 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2012

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (295 x 400) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Negresco, un mythe séculaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
humeur iN THe MOOD Un siècle Par lilas ! sPaK A ceNTuRy ! Et voilà que je souffle mes 100 bougies ! Cent ans, moi, le Negresco ? J’en ris encore. Avouez que je ne les fais pas ! Oui, bien sûr, ma mémoire est constellée des étoiles qui ont franchi le pas de ma porte, sous le regard malicieux du voiturier qui en a vu de toutes les couleurs. Des élégantes en dentelles, qui accompagnaient des messieurs en frac du début du siècle, à la discrétion tout asiatique du président chinois jusqu’aux jeans cloutés des rock stars qui auraient bien voulu m’imposer leurs caprices, le grand monde ne m’a pas fait tourner la tête, même si j’ai réservé à tous un accueil royal. Oui, ces dernières années, je me suis un peu reposé sur mes lauriers, mais, comme dans les contes de fées, j’attendais qu’un prince me réveille, me booste, me métamorphose ! Pour que mon imposante stature, qui domine la Promenade des Anglais, poursuive sa destinée dans un renouveau joyeux et moderne, je me devais de changer. Il fallait qu’enfin, on mette en plein écran mon extravagance, mes coups de folie. Ma jeunesse, en quelque sorte. Après tout, 100 ans c’est une manière de fêter avec panache mes quatre fois 25 ans ! Je vais vous étonner, vous surprendre, derrière ma façade immaculée et ma coupole rose qui se dore au soleil, je cache bien autre chose que l’image un peu surannée que vous avez, sans doute, de moi. Oui, le lustre aux mille pampilles de cristal du Salon Royal joue toujours la diva sous sa majestueuse verrière, mais, désormais, j’innove, je contraste, je télescope le moderne avec l’ancien, le kitsch avec le contemporain, le patrimoine du passé et les prouesses technologiques du présent, avec un goût certain pour une élégante provocation. Venez me voir en smoking et nœud papillon, ou même en polo et en tongs, je vous ferai faire le tour du propriétaire, avec plaisir. Vous verrez, 100 ans, c’est jeune finalement. Here I am blowing out 100 candles ! 100 years old, me, the Negresco ? It makes me laugh ! Admit that I don’t look it ! Yes, my memory twinkles with the many stars who over the years have crossed my threshold under the knowing eyes of my valets – they’ve seen a thing or two ! From the elegant laceclad ladies on the arms of gentlemen in tails in my early youth, through the jeans-and-leather rock stars who would have loved to impose their whims on me, to the very Asian discretion of today’s Chinese president, neither high society nor jet set has turned my head. But to each and every one I’ve extended a right royal welcome. Yes, in recent years I have rested on my laurels a little, but just like in a fairytale I was waiting for a prince to awaken me, energise me, metamorphose me ! So that my imposing stature, dominating the Promenade des Anglais, might pursue its destiny through a joyous, modern revival, I was duty-bound to change. It was more than time to showcase my extravagance, my follies, my youthfulness even. After all, 100 years is just a way of celebrating, with panache, my four times 25 years ! I willamaze you, surprise you. Behind my immaculate frontage, beneath my pink cupola bathing in the sunlight, I reveal a very different face from the slightly outdated image you may well have of me. Yes, my Salon Royal’s thousand-drop crystal chandelier stillacts the diva beneath its majestic glass roof lantern. But now I’m innovating, contrasting, melding modern and antique, kitsch and contemporary, heirlooms from the past with feats of modern technology, and all with a distinct taste for elegant provocation. Come and see me, in dinner jacket and bow tie or even T-shirt and flip-flops, and I’ll be delighted to show you around. You’ll see, I’m only 100 years young ! l e c en t en ai r e 1 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :