Natation Magazine n°134 avril/mai 2012
Natation Magazine n°134 avril/mai 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°134 de avril/mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Fédération Française de Natation

  • Format : (209 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dunkerque 2012, c'était magique !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 Pourquoi il va marquer les Jeux ? Triple champion d’Europe junior en 2004 (200, 400 et 1500 m nage libre), Paul Biedermanntarde à confirmer chez les « grands » jusqu’en 2009 et l’arrivée des combinaisons tout polyuréthane. « Seulement » cinquième de la finale des Jeux de Pékin sur 200 m nage libre (mais meilleur européen), l’Allemand améliore le 9 novembre 2008 le record du monde de la distance en petit bassin détenu depuis huit ans par Ian Thorpe ! Toujours revêtu de polyuréthane, Bierdermanncrève véritablement l’écran en juillet 2009 lors des Mondiaux de Rome où il ramène Phelps, deuxième, au rang de simple faire valoir. Natation Magazine | Avril - mai 2012 | N°134 Paul BIEDERMANN (Allemagne) L’homme par qui le scandale est arrivé Pourquoi il va marquer les Jeux ? Champion olympique du 50 m nage libre en 2008, Cesar Cielo avait été privé de doublé par un certain Alain Bernard. Un doublé que seuls Matt Biondi (en 1988) et Alexander Popov (en 1992 et 1966) ont réalisé et qui ferait du Brésilien l’égal des meilleurs sprinters de tous les temps. Le Sud-Américain, vu dans un premier temps un peu moins à son aise après l’interdiction des combinaisons, a également dû répondre à des accusations de dopage. Blanchi juste avant les Mondiaux de Shanghai, le meilleur représentant actuel de la natation sud-américaine a immédiatement retrouvé le chemin de la forme en réussissant le doublé 50 m nage libre - 50 m papillon en Chine. A Londres, il aura incontestablement à cœur de laver les soupçons qui peuvent encore peser sur lui. O RDEM E PROG RESS O Cesar CIELO (Brésil) Lavé de tout soupçon Le « moins » Avec le retour au maillot, l’Allemand ne semble plus être capable de rivaliser avec les meilleurs mondiaux. Il aura aussi pour lui le désavantage de ne s’être jamais illustré réellement aux JO où l’on sait l’ambiance si particulière. Le « moins » Pur sprinter, il n’est pas aussi dominateur sur les deux longueurs de bassin où il semble manquer de « finish » et où il retrouvera une opposition très fournie. Anecdotique, mais… Avec sa petite amie, Britta Steffen, ils pourraient former le couple vedette de la natation mondiale à Londres. Mais il y aura là aussi concurrence avec Federica Pellegrini et Filippo Magnini ou pourquoi pas avec Frédérick Bousquet et Laure Manaudou ! Anecdotique, mais… Si Manuel Dos Santos (3 ème en 1960), Gustavo Borges (2 ème en 1992 et 3 ème en 1996) et Cesar Cielo (3 ème exaequo en 2008) sont déjà montés sur le podium de l’épreuve reine, aucun Brésilien ne s’est jamais imposé. FICHE SIGNALÉTIQUE 25 ans (né le 7 août 1986 à Halle en Allemagne) Poids : 93 kg Taille : 1 m 93 SPÉCIALITÉS : 200 et 400 NL CLUB : SV Halle Schwimmen ENTRAÎNEUR : Franck Embacher PALMARÈS J.O. 2008 : finaliste sur 200 NL (5 ème) Chpts du monde 2009 : 1 er sur 200 et 400 NL 2011 : 3 ème sur 200 et 400 NL et avec le relais 4x100 4N 2011 : 3 ème sur 200 et 400 NL et avec le relais 4x100 4N FICHE SIGNALÉTIQUE 24 ans (né le 10 janvier 1987 à Santa Barbara d’Oeste) Poids : 88 kg Taille : 1 m 94 SPÉCIALITÉS : 50 et 100 NL CLUB : Flamengo ENTRAÎNEUR : Alberto Silva PALAMRÈS J.O. 2008 : 1 er sur 50 NL, 3 ème sur 100 NL Chpts du monde 2009 : 1 er sur 50 et 100 NL 2011 : 1 er sur 50 NL et 50 pap
Kosuke KITAJIMA (Japon) Pour entrer dans la légende Pourquoi il va marquer les Jeux ? Auteur du doublé 100-200 brasse en 2004 et 2008, Kosuke Kitajima pourrait entrer dans la légende de la natation mondiale, et même dans celle des Jeux Olympiques toutes disciplines confondues, en remportant deux mêmes titres sur trois olympiades différentes ! Porte-drapeau de la délégation japonaise en 2008, le nageur nippon sera une nouvelle fois soutenu par tout un peuple. Ryan LOCHTE (Etats-Unis) Pour enfin sortir de l’ombre Pourquoi il va marquer les Jeux ? Cinq titres de champion du monde dans une même édition dans des épreuves aussi différentes que le 200 m nage libre, le 200 m dos, le 200 m 4 nages ou le 400 m 4 nages n’est pas à la portée de tout le monde et mérite bien le titre de meilleur nageur du moment qui lui a été attribué à Shanghai. Oui mais voilà… Ryan Lochte, malgré sa remarquable polyvalence, son immense talent et sa gueule de star de cinéma vit dans l’ombre de Michael Phelps. Né en quelque sorte « au mauvais endroit, au mauvais moment », le Floridien, un an plus âgé que son compatriote, pourrait enfin lui voler la vedette à Londres en remportant plus de titres que lui. Le duel entre les deux hommes vaudra incontestablement le détour. Le « moins » James MAGNUSSEN (Australie) Que jeunesse se passe ! Le « moins » Etre polyvalent c’est bien, mais le programme des Jeux olympiques va offrir de grosses journées à Ryan Lochte. 28 juillet : séries du 400 m 4 nages le matin, finale l’après-midi. 29 juillet : séries du 100 m dos et du 200 m nage libre le matin (éventuellement les séries du 4x100 m NL) et les ½ finales de ces mêmes épreuves l’après-midi, ainsi que la finale du 4x100 m NL. 30 juillet : finales du 100 m dos et du 200 m NL l’aprèsmidi. 31 juillet : éventuellement séries du 100 m NL (si qualifié) et du 4x200 m NL (si retenue dans la composition du relais américain en séries) le matin Pourquoi il va marquer les Jeux ? Apparu au firmament du sprint mondial l’an passé à Shanghai alors qu’il avait à peine 20 ans, James Magnussen sera l’une des attractions des Jeux de 2012. Crédité lors des Mondiaux chinois des deux meilleurs temps jamais réalisés en maillot de bain (47 » 49 et 47 » 63), le prodige australien devrait une nouvelle fois pouvoir compter sur un « retour » supersonique (24 » 69 sur le deuxième 50 m lors de son sacre mondial) et sur le soutien inconditionnel de nombreuses… groupies séduites par ses yeux bleus et par son physique de déménageur hérité de ses jeunes années passées sur les terrains de jeu à XIII. Après une « pause » de quinze mois à l’issue des Jeux de Pékin, Kosuke Kitajima n’est revenu de Shanghai qu’avec l’argent du 200 m brasse derrière le Hongrois Gyurta. Seulement quatrième sur 100 m brasse et avec le relais 4x100 m 4N, le Nippon serait-il trop vieux, plus assez motivé ? Anecdotique, mais… Le 200 m brasse est une véritable spécialité japonaise puisque Yoshiyuki Tsuruta, champion olympique de la distance en 1928 et 1932, a ouvert la voie à Testsuo Hamuro (1936), Masaru Furukawa (1956) et Kosuke Kitajima en 2004 et 2008. Avant Kitajima, Nobutaba Taguchi avait été également sacré sur 100 m brasse en 1972. et finale du 4x200 m NL l’après-midi (éventuellement ½ finales du 100 m NL). 1 er aout : séries du 200 m dos et du 200 m 4N le matin, ½ finales de ces mêmes épreuves l’après-midi. 2 août : finales du 200 m dos, 200 m 4N l’après-midi. 4 août : (éventuellement séries du 4x100 m 4N le matin), finale 4x100 m 4N l’aprèsmidi. Anecdotique, mais… Vous l’avez certainement déjà remarqué mais Ryan Lochte se plait à chausser de superbes chaussures de sport vertes et phosphorescentes, mais saviez-vous que ce passionné de mode les dessine lui-même pour son équipementier ? Le « moins » Le jeune âge de Magnussen pourrait être un handicap dans une finale olympique du 100 m nage libre très relevée et où l’on retrouvera immanquablement des nageurs d’expérience. Mais, signe du destin, Popov avait 21 ans quand il a connu sa première consécration sur la distance à Barcelone et « VDH », 22 ans, quand il a été sacré à Sydney ! Quant à Michael Wenden, il n’avait que 19 ans à Mexico (cf. ci-dessous) Anecdotique, mais… Si la natation australienne s’est régulièrement et brillamment illustrée lors des derniers Jeux Olympiques, il faut remonter à 1968 et au sacre de Michael Wenden à Mexico pour retrouver un nageur « aussie » sur la plus haute marche du podium de l’aller-retour. 39 FICHE SIGNALÉTIQUE 29 ans (né le 22 septembre 1982 à Tokyo) Poids : 68 kg Taille : 1 m 76 SPÉCIALITÉS : 100 et 200 brasse ENTRAÎNEUR : Norimasa Hirai PALAMARÈS J.O. 2000 : 4 ème sur 100 brasse 2004 : 1 er sur 100 et 200 brasse, 3 ème avec le relais 4x100 4N 2008 : 1 er sur 100 et 200 brasse, 3 ème avec le relais 4x100 4N Chpts du monde 2011 : 2 ème sur 200 brasse 2007 : 1 er sur 200 brasse, 2 ème sur 100 brasse et avec le relais 4x100 4N 2005 : 2 ème sur 100 brasse, 3 ème sur 50 brasse et avec le relais 4x100 4N 2003 : 1 er sur 100 et 200 brasse, 3 ème avec le relais 4x100 4N 2001 : 3 ème sur 200 brasse FICHE SIGNALÉTIQUE 27 ans (né le 3 août 1984 à Rochester) Taille : 1 m 88 SPÉCIALITÉS : 100 et 200 NL, 100 et 200 dos, 200 et 400 4N CLUB : Daytona Beach Speed Swiming ENTRAÎNEUR : Gregg Troy PALMARÈS J.O. 2004 : 1 er sur 200 dos et avec le relais 4x200NL, 3 ème sur 200 4N et 4004N 2008 : 1 er avec le relais 4x200NL, 2 ème sur 200 4N Chpts du monde 2005 : 1 er avec le relais 4x200NL, 3 ème sur 200 dos et 200 4N 2007 : 1 er sur 200 dos et avec le relais 4x200NL, 2 ème sur 100 dos, 200 4N et 400 4N 2009 : 1 er sur 200 4N, 400 4N et avec les relais 4x100 NL et 4x200 NL, 3 ème sur 200 dos 2011 : 1 er sur 200 NL, 200 dos, 200 4N, 400 4N et avec le relais 4x200 NL, 3 ème avec le relais 4x100 NL FICHE SIGNALÉTIQUE 21 ans (né le 11avril 1991 à Port Macquarie) Poids : 88 kg Taille : 1 m 95 SPÉCIALITÉS : 100 NL CLUB : SOPAC Swim Club ENTRAÎNEUR : Brant Best PALMARÈS Chpts du monde 2011 : 1 er sur 100 NL et avec le relais 4x100 NL, 2 ème avec le relais 4x1004N Natation Magazine | Avril - mai 2012 | N°134



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :