Natation Magazine n°134 avril/mai 2012
Natation Magazine n°134 avril/mai 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°134 de avril/mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Fédération Française de Natation

  • Format : (209 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dunkerque 2012, c'était magique !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Actu Age : 27 ans Club : CN Marseille Coach : Romain Barnier Qualifié sur : 4x200 NL Sa réaction : « Je visais la deuxième place du 200 m derrière Yannick qui est presque intouchable, mais une finale est toujours ouverte. Le plus important c’était d’être aux Jeux. Le Age : 24 ans Club : CN Marseille Coach : Romain Barnier Qualifié sur : 4x100 NL Sa réaction : « Il y aura les Jeux avec le relais, c’est bien, mais ça ne change rien. Je vais prendre ma revanche et je reviendrai plus fort. Je ne vais pas fuir, j’ai juste besoin de me ressourcer et de mettre derrière moi ces derniers mois. C’est dommage parce que sans mon opération à l’aine (mi-novembre, Ndlr), j’aurais été très fort aux JO. » A Londres : Le Marseillais, médaillé de bronze aux championnats du monde de Shanghai, ne s’alignera pas en individuel aux Jeux Olympiques. La faute à une opération à l’aine qui a sérieusement entamé ses Natation Magazine | Avril - mai 2012 | N°134 Championnats de France, Dunkerque• 18-25 mars 2012 GREGORY MALLET contrat est rempli. » A Londres : Grégory est un relayeur aguerri. Médaillé de bronze avec le 4x100 m aux championnats d’Europe de Budapest en 2006 et aux Mondiaux de Rome en 2009, le Marseillais a également été de la conquête de l’argent du 4x200 m nage libre aux championnats du monde de WILLIAM MEYNARD Shanghai, l’été dernier. A Londres, il devrait de nouveau défier les Américains avec ses compatriotes. Le plus : Son expérience incomparable de l’effort collectif et son sens du dévouement. Un relayeur de dimension mondiale ! séances d’entraînement. Reste qu’au sein du relais, William a une vraie chance de décrocher la première médaille olympique de sa carrière. Le plus : Il devra être plus frais qu’il ne l’était à Dunkerque, mais un William Meynard en pleine possession de ses moyens est une arme déterminante dans un relais. Age : 21 ans Club : CN Marseille Coach : Romain Barnier Qualifié sur : 50 NL Sa réaction : « Je vais découvrir les Jeux Olympiques. C’est grandiose ! Je retiens surtout que j’ai atteint mon objectif alors que la finale du 50 m était vraiment particulière. C’est la première fois que je ressens un tel décalage entre ma course et le résultat. J’ai eu l’impression Age : 23 ans Club : ASS Sarcelles Natation Coach : Philippe Lucas Qualifié sur : 1 500 NL Sa réaction : « C’est l’aboutissement de quatre ans de travail très dur. Cela dépasse tous les sentiments, tous les moments que j’ai vécus jusque-là. Et je m’en fous FLORENT MANAUDOU de ne pas très bien nager, mais ça a payé. Maintenant place aux JO, avec Laure, ce qui était mon rêve, mais sans Fred (Bousquet), alors qu’il le méritait tellement… » A Londres : A 21 ans le cadet des Manaudou a donc réussi à relever le challenge qu’il s’était fixé en décrochant sa qualification individuelle pour les Jeux. Un véritable tour de force compte-tenu de la concurrence (Bernard, Gilot, ANTHONY PANNIER d’être champion olympique, l’essentiel c’est d’être qualifié. » A Londres : Anthony aura bien du mal à concurrencer les meilleurs demi-fondistes de la planète, mais à 23 ans il vient de franchir l’un des caps les plus importants de sa carrière. Nul doute que Bousquet) qui démontre, une fois encore, son extraordinaire potentiel. Le plus : La puissance. Florent est une « machine de guerre », un colosse qui semble fendre l’onde avec facilité quand ses adversaires s’ébrouent dans le bouillon. A Londres, avec l’expérimenté Amaury Leveaux, il pourrait en surprendre plus d’un. l’expérience olympique lui permettra de poursuivre sa progression. Le plus : La détermination et le courage d’un nageur qui a su se remobiliser après sa non qualification aux Jeux de Pékin en 2008 pour atteindre son rêve en 2012.
(Ph. KMSP/Franck Faugere) GIACOMO PEREZ-DORTONA Age : 21 ans Club : CN Marseille Coach : Romain Barnier Qualifié sur : 4x100 4N Sa réaction : « Il y a un titre de champion de France sur 100 m brasse, le premier, mais ce n’est pas vraiment ce qui m’importait. Je voulais me qualifier en individuel et encore une fois il me manque quelques centièmes. Bon, il y aura le relais 4x100 m 4 Age : 25 ans Club : Amiens Métropole Natation Coach : Michel Chrétien Qualifié sur : 100 et 200 dos, 4x100 4N Sa réaction : « Au début, je voulais disputer le 100 m dos pour entrer dans ma compétition, et puis tout s’est tellement bien passé que j’ai décroché ma qualification sur nages, mais je ne nage pas toute la saison pour le relais, je nage pour moi avant tout. » A Londres : Le Marseillais, grand espoir de la brasse française, va découvrir les Jeux Olympiques. Dans un relais certes, mais ça reste une expérience fondatrice. Après avoir manqué les Mondiaux de Rome en 2009 pour cause d’appendicite, puis ceux de Shanghai pour deux 200 m dos, je savais que compte-tenu de ma forme je pourrais m’approcher du record de France. » A Londres : Sur 100 m dos, le néo-Amiénois aura bien du mal à se projeter sur autre chose qu’une finale olympique. La concurrence est rude et Benjamin demeure un nageur de 200 m dos, comme il l’a démontré en améliorant la centièmes, le voilà enfin au rendez-vous d’une échéance planétaire. Le plus : La fraîcheur et l’envie. Giacomo est un formidable athlète, doublé d’un parfait gentleman. Depuis qu’il titille la légende Duboscq, le Sudiste n’a jamais manqué de saluer l’extraordinaire palmarès du Normand. C’est fort de cet état d’esprit irréprochable qu’il doit aborder les JO. BENJAMIN STASIULIS référence nationale à Dunkerque (1’56 » 39). Le plus : Derrière sa discrétion naturelle se cache un redoutable compétiteur. Du haut de ses trente-six récompenses nationales, d’une médaille de bronze aux Euro de Budapest sur 200 m dos et de nombreuses finales internationales, Benjamin n’a jusqu’alors connu aucun passage à vide. Age : 26 ans Club : Lyon Natation Qualifié sur : 4x100 4N Age : 23 ans Club : Amiens Métropole Natation Coach : Michel Chrétien Qualifié sur : 4x200 NL Sa réaction : « J’avais à cœur de défendre mon statut sur 100 m dos... Rien a été comme prévu, c‘est la plus grosse défaite de ma carrière. Je suis déçu par moi-même. » ROMAIN SASSOT Sa réaction : « Une place dans le relais c’est exceptionnel. Après la finale du 100 m papillon, je me disais que j’avais manqué ma qualification et puis me voilà dans l’équipe de France qui s’alignera à Londres (sourire)… » A Londres : Qualifié comme papillonneur au sein du relais 4x100 m 4 nages avec Duboscq, Agnel, Lacourt, Lefert, Stasiulis et JEREMY STRAVIUS A Londres : Contre toute attente, Jérémy sera bien de l’aventure olympique. Troisième du 100 m dos et seulement douzième du 100 m nage libre, l’Amiénois a pris l’eau de toute part. Reste qu’à 23 ans, le Picard est un cadre du 4x200 m nage libre qu’il a porté vers le bronze aux Euro de Budapest avant de contribuer à l’argent aux Mondiaux de Shanghai. 31 Perez-Dortona, Romain sera entouré pour performer. Le plus : On ne l’attendait pas, mais il sera bel et bien de l’aventure olympique, soulagé, heureux et très certainement décidé à vivre les JO à fond. Le plus : S’il retrouve la dimension qui était la sienne en 2011, l’Amiénois est sans conteste l’un des moteurs du 4x200m. Explosif, puissant et maître ès coulées, Jérémy est l’un des atouts du relais tricolore. Natation Magazine | Avril - mai 2012 | N°134



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :