Natation Magazine n°134 avril/mai 2012
Natation Magazine n°134 avril/mai 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°134 de avril/mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Fédération Française de Natation

  • Format : (209 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dunkerque 2012, c'était magique !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 Actu Age : 21 ans Club : Amiens Métropole Natation Coach : Michel Chrétien Qualifiée sur : 4x200 NL Sa réaction : « J’étais venue à Dunkerque pour me qualifier sur 200, 400 et 800 m nage libre. Mais devant ça va vite, ça va même très vite. Le plus important c’est d’être sélectionnée pour les Jeux Age : 21 ans Club : CN Calédoniens Coach : Richard Martinez Qualifiée sur : 400 m 4N Sa réaction : « Il va me falloir du temps pour réaliser. C’est énorme ! Je pense à mes partenaires de Font- Romeu, à mon entraîneur Richard (Martinez) et à tous mes proches qui me soutiennent quotidiennement. Première qualifiée, c’est un honneur, mais il y en aura beaucoup d’autres. Je suis tellement heureuse de voir Londres. Je vais représenter la France et aussi la Nouvelle-Calédonie. » A Londres : L’affaire s’annonce corsée pour Lara. Qualifiée en 4’40 » 12, la Néo-Calédonienne reste à bonne distance des stars de la spécialité, notamment la Britannique Miley (4’32 » 67) et l’Australienne Rice (4’33 » 45). La nageuse de Font-Romeu Natation Magazine | Avril - mai 2012 | N°134 Championnats de France, Dunkerque• 18-25 mars 2012 OPHELIE-CYRIELLE ETIENNE Olympiques. » LARA GRANGEON A Londres : Depuis ses trois médailles d’argent aux championnats d’Europe de Budapest (400, 800 m nage libre et avec le relais 4x200 m), Ophélie s’est principalement illustrée au sein du relais 4x200 m nage libre, notamment aux Mondiaux de Dubaï (petit bassin) et à ceux de Shanghai. C’est donc en terrain connu qu’elle s’aventurera à Londres pour vivre ses deuxièmes Jeux. Le plus : Depuis qu’elle a rejoint le groupe de Michel Chrétien à Amiens, Ophélie semble renouer avec les sensations. Après une douloureuse saison 2010-2011, la voilà repartie sur les bases qui lui avaient permis de s’illustrer en Hongrie en 2010. dispose néanmoins du talent pour intégrer une demi-finale olympique. Le plus : Lara ne cesse de progresser. C’est bien simple sa courbe de croissance suit une trajectoire ascensionnelle depuis 2010. C’est fort de cette dynamique qu’elle devra aborder les Jeux pour espérer créer la surprise et, qui sait ?, s’immiscer dans le dernier carré. Age : 20 ans Club : CN Antibes Qualifiée sur : 4x200 NL Sa réaction : « Comme toujours le 200 mest très disputé. Je savais que j’avais une chance, mais il a fallu batailler. Je suis vraiment heureuse de vivre les Jeux Age : 24 ans Club : AAS Sarcelles Natation 95 Coach : Denis Auguin (Pôle France d’Antibes) Qualifiée sur : 4x200 NL Sa réaction : « C’est la concrétisation d’un énorme travail… J’ai du mal à le croire, mais vraiment je suis MARGAUX FARRELL avec les filles du relais. » A Londres : Révélée aux Euro de Budapest en 2010 où elle avait décroché l’argent avec le 4x200 m nage libre, Margaux retrouve l’équipe de France après avoir manqué les Mondiaux de Shanghai. MYLENE LAZARE fière d’être qualifiée et de faire partie du relais. » A Londres : Championne de France junior en 2005 sur 200m, Mylène a également été médaillée de bronze avec le relais 4x200 m aux Mondiaux de Dubaï en petit bassin. En Angleterre, elle sera dans son élément. Le plus : La « gnac »... Margaux est une nageuse franco-américaine habitée par l’esprit de compétition « made in USA ». Habituée des épreuves NCAA, la grande blonde s’épanouit pleinement dans l’effort collectif des relais. Le plus : Son expérience du relais 4x200 m nage libre et plus généralement des rendez-vous internationaux – elle fréquente l’équipe de France depuis les Euro de Debrecen en 2007 - constituera un sérieux atout pour le relais.
Age : 25 ans Club : CN Marseille Coach : Brett Hawke (Université d’Auburn) Qualifiée sur : 100 et 200 dos, 4x100 4N Sa réaction : « Ces qualifications constituent un vrai soulagement. Je suis super contente et en même temps un peu déçue pour Cloé (Credeville, sa partenaire au CN Marseille, Ndlr). Elle méritait de se qualifier. Je n’étais pas vraiment stressée avant mes finales, il y avait beaucoup de plaisir, après aussi, et entre Age : 18 ans Club : ON Nice Coach : Fabrice Pellerin Qualifiée sur : 50 NL Sa réaction : « Je ne m’y attendais pas du tout… C’est dur de réaliser alors que l’année dernière je n’étais même pas en équipe de France A. C’est l’aboutissement d’une LAURE MANAUDOU les deux pas mal de douleur (sourire). Maintenant, avant de parler de Londres, il va falloir se remettre au boulot et faire mieux qu’il y a quatre ans, ça c’est sûr. Je vais retourner me préparer aux Etats-Unis, tranquillement, et on verra bien. » A Londres : Moins d’un an après l’annonce de son retour à la compétition (le 26 juin 2011 à l’Open EDF, Ndlr), Laure a atteint l’objectif qu’elle s’était fixé : se qualifier pour les JO de Londres, qui plus est avec brio. La ANNA SANTAMANS année de travail et d’une grosse semaine des Niçois aux championnats de France. » A Londres : Avec ses 25 » 16, Anna est loin des stars de l’aller, mais à seulement 18 ans la Niçoise peut espérer se glisser en demi-finale et profiter de l’effet JO pour signer une performance. protégée de Brett Hawke, à l’Université d’Auburn (Etats- Unis), a démontré qu’elle n’avait rien perdu des qualités qui l’avaient porté au sommet de l’Olympe en 2004. Le plus : Laure est heureuse de nager, heureuse de communier avec son public, heureuse de retrouver les filles de l’équipe de France, de vibrer avec ses partenaires du CN Marseille et heureuse surtout de renouer avec les Jeux Olympiques. En clair, Laure est heureuse et ça se voit ! Le plus : Depuis Dunkerque, Anna est la nageuse tricolore la plus rapide sur 50 mètres. Une pointe de vitesse qu’elle avait déjà partiellement dévoilée aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (août 2010), où elle s’était emparée de l’or du 50m. Age : 22 ans Club : ON Nice Coach : Fabrice Pellerin Qualifiée sur : 200 et 400 m NL, 4x200 m NL Sa réaction : « Le chrono n’était pas un objectif, mais battre les records de France de Laure (Manaudou), qui était il y a encore quelques années la référence planétaire, c’est très satisfaisant. Je ne m’en rends pas bien compte pour le moment (sourire). J’ai fait ce qu’il fallait pour décrocher ma qualification, c’est le principal, après Age : 19 ans Club : ON Nice Coach : Fabrice Pellerin Qualifié sur : 100 et 200 NL, 4x100 et 4x200 NL, 4x100 4N Sa réaction : « La qualification olympique vient récompenser tout le travail effectué depuis le début de l’année. C’est aussi un vrai soulagement parce que ça n’est jamais gagné d’avance. Le record de France du 200 m nage libre (1’44 » 42), je l’avais dans un coin de la tête ; et puis les chronos de Camille sur 200 et 400 m nage libre m’ont vraiment motivé. Sur 100m, en revanche, c’est un peu la CAMILLE MUFFAT j’ai conscience qu’il faudra nager plus vite aux JO pour viser le podium. » A Londres : Après ses deux médailles de bronze mondiales en 2011, l’étape suivante devrait conduire la Niçoise sur le podium olympique. Sauf que sport et logique n’ont jamais fait bon ménage ! Avec ses 4’01 » 13 sur 400 m (nouveau record de France qui efface les 4’02 » 13 de Laure Manaudou), Camille peut espérer titiller la reine Pellegrini. Sur 200m, la Niçoise est également en YANNICK AGNEL loterie. L’ordre est vraiment variable, surtout pour des qualifications olympiques, alors forcément je suis content d’avoir touché devant. » 27 position de force avec ses 1’54 » 87 (meilleure performance mondiale de l’année). Le plus : Depuis qu’elle a opté pour le crawl en septembre 2010, Camille avale les obstacles avec une facilité déconcertante. Championne du monde en petit bassin à Dubaï en décembre 2010, double médaillée de bronze aux Mondiaux de Shanghai (200 et 400 m), la Sudiste peut créer l’événement en Angleterre. A Londres : Finaliste mondial du 200 m à Shanghai, le Niçois ne cesse de progresser sur sa distance préférée. A seulement 20 ans, et après un apprentissage express du haut niveau mondial, Yannick semble en mesure de s’immiscer dans la course au podium. Quant au 100m, il le dit lui-même : « Je vais viser l’or, même si je sais qu’il y a quelqu’un devant qui est à une seconde de nous (l’Australien James Magnussen a signé 47 » 10 aux sélections australiennes, Ndlr). Mais je vais bosser, travailler les points qu’il me reste à améliorer pour progresser. » Le plus : Capable d’évoluer du 100 au 400 m nage libre, distance sur laquelle il a été sacré aux Euro en 2010, Yannick a la vitesse d’un sprinter et la « caisse » d’un demi-fondiste. L’Azuréen dispose, par ailleurs, d’une vraie intelligence de course. Un sens tactique qu’il devra déployer à Londres pour arracher une médaille. Natation Magazine | Avril - mai 2012 | N°134



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :