N’TIC Magazine n°151 janvier 2020
N’TIC Magazine n°151 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°151 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : startups, tout roulera pour le mieux en 2020 ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ENTRETIEN DU MOIS N’TIC Magazine  : Présentez-nous votre établissement ? Sahnoun Bendadache  : Notre établissement, lancé en tant que Centre d’excellence dans les TIC et les Métiers de la Téléphonie, et officiellement désigné Institut National spécialisé de Formation Professionnelle, est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est placé sous la tutelle du Ministère de la Formation et de l’Enseignement Professionnels, dont la création est fixée par décret (n°16-15 du 18 janvier 2016), sur proposition du ministre chargé du secteur. N’TIC Magazine  : Quel est le contexte de sa création et ses missions dans le cadre de la stratégie gouvernementale dans le domaine des NTIC ? SB  : Afin de réduire sa dépendance aux hydrocarbures, l’Etat algérien a développé une nouvelle stratégie, consistant à mettre en valeur d’autres secteurs pour son économie, notamment les NTIC. C’est dans cette optique que le secteur de la formation professionnelle s’est déployé, afin de répondre à ce grand défi de la diversification de l’économie nationale, en s’engageant dans la réalisation d’un centre d’excellence dans le domaine des TIC et de la téléphonie, qui repose, dans sa création, sur le choix d’un partenaire économique, 16 N’TIC Magazine Jan/Fév 2020 SAHNOUN BENDADACHE DIRECTEUR DU CENTRE D’EXCELLENCE TIC – BOU ISMAIL « Nos formations dans le domaine des TIC sont adaptées au marché de l’emploi » Sahnoun Bendadache est Directeur du Centre d’excellence dans les TIC et les Métiers de la Téléphonie. Il revient dans cet entretien sur la création de cet établissement, les formations qu’il propose et sa contribution au développement de l’écosystème numérique. Par Massyle AIT ALI leader dans son domaine, Algérie Télécom en l’occurrence, afin d’être en connexion étroite avec le marché de l’emploi. Dans le cadre de cette stratégie gouvernementale, notre Centre d’Excellence a pour missions principales d’assurer des formations professionnelles initiales, tous modes de formation confondus, conférant à leurs titulaires une qualification de brevet de technicien supérieur ; organiser, dans un cadre conventionnel, des actions de formation au profit d’organismes, administrations et opérateurs socio-économiques. Le Centre d’Excellence développe aussi des relations de partenariat avec les secteurs utilisateurs et participe, avec les établissements d’ingénierie pédagogiques, à l’élaboration, l’adaptation et l’harmonisation des programmes pédagogiques de formation professionnelle dans les domaines liés à la branche professionnelle Informatique-Numérique- Télécoms. Je tiens à signaler que dans le cadre de cette branche professionnelle, notre établissement participe également aux travaux d’élaboration de manuels professionnels et techniques, aux travaux d’élaboration de la carte de la formation professionnelle, aux activités d’études et de recherche et à l’élaboration et l’actualisation de la nomenclature des branches et spécialités de la formation professionnelle.
ENTRETIEN DU MOIS N’TIC Magazine Jan/Fév 2020 N’TIC Magazine  : Quelle est votre offre de formations ? SB  : Notre offre de formation s’articule, avant toute chose, autour de deux modes de formation, réparties sur une durée de 30 mois, et sanctionnées pour un brevet de technicien supérieur. Il y a d’abord le mode présentiel, avec une formation de deux ans dans l’établissement, couronnée par six mois de stage pratique en entreprise. A titre d’exemple pour la session février 2020, nous avons la spécialité Réseaux Télécoms, option filaires organisée dans une section de 25 postes pédagogiques. Cette formation dont les conditions d’accès 3ème année secondaire est sanctionnée par un niveau 5 (Brevet de Technicien Supérieur). Pour le mode par apprentissage  : en alternance avec l’entreprise, à raison de trois jours de formation dans l’établissement, et deux jours en milieu professionnel, la session février 2020 nous avons la spécialité  : Systèmes numérique, option  : Réseaux Informatique sur une section de 25 postes pédagogiques. Le niveau de diplôme et les conditions d’accès sont similaires au mode présentiel. On peut ajouter à cela, des offres de formation continue, proposées dans le cadre de conventions signées avec nos partenaires économiques, qui déterminent leur besoin en formation. Pour revenir au contenu de nos offres de formation, elles sont constituées en trois domaines fondamentaux, associés dans une seule branche professionnelle, à savoir la banche Informatique-Numérique-Télécoms, qui est composée elle-même de plusieurs spécialités, à savoir  : Administration data center, Administration cloud computing et virtualisation, Développeur d’applications multi plateforme, Développeur web et multimédia, Réseaux télécoms filaires, Energie et environnement télécoms et Radio – Télécommunications. N’TIC Magazine  : Quel bilan en faites-vous depuis son lancement ? SB  : Après quatre années d’activité, et au vu du manque de moyens humains qu’a connu notre établissement à son démarrage, nous ne pouvons qu’être satisfaits, aujourd’hui, que notre Centre d’Excellence ait pu lancer exclusivement sur le territoire national, des spécialités adaptées au marché de l’emploi, et assurer pendant chaque rentrée pédagogique (septembre, février) des offres de formations en concertation avec nos partenaires. Aussi, nous pouvons s’honorer d’avoir pu acquérir des équipements ultramodernes, déployer par notre partenaire principal (Algérie Télécom) et ZTE, une académie pour la certification CISCO. Nous avons aussi acquis des PC iMAC Pro et Fujitsu indispensables pour les spécialités Développeur d’applications multiplateformes, et Développeur web et multimédia. Ceci dit, beaucoup reste à faire encore dans le domaine du partenariat, notamment avec d’autres entreprises. Je tiens à vous faire savoir que notre première promotion composée de 29 stagiaires, dans les spécialités Administrateur datacenter, Développeur d’application multiplateformes et Développeur web et multimédia, est sortie le mois de septembre 2019. N’TIC Magazine  : Comment votre établissement contribue-t-il au développement de l’économie numérique ? SB  : Avec la nouvelle création d’un ministère dédié aux startups et à l’économie de la connaissance, l’Etat Algérien incite aujourd’hui les jeunes à entreprendre, notamment dans le numérique, en assurant l’accueil, le soutien et l’accompagnement à tous les porteurs d’idées désirant créer leur propre entreprise dans ce domaine. Dans ce contexte, notre établissement, en tant que pépinière de futurs « startupers », a conclu une convention avec l’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques, qui est dotée du plus grand incubateur en Algérie, ce qui permet à nos stagiaires, tout au long de leurs cursus et une fois diplômés, de bénéficier de l’accompagnement, de la formation, et du financement nécessaire, en développant chez eux l’esprit d’innovation et de création d’entreprise dans le domaine des TIC. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :