N’TIC Magazine n°150 nov/déc 2019
N’TIC Magazine n°150 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (212 x 291) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : publicité digitale, otage des GAFA ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
DOSSIER 20 20 PUBLICITÉ DIGITALE N’TIC Magazine Nov/Déc 2019 OTAGE DES GAFA ? Internet est désormais sans équivoque le média le plus important au monde, avec des recettes publicitaires culminant à 294 milliards de dollars en 2019. En 2020, elles devraient atteindre 326 milliards de dollars, selon le rapport annuel dédié au marché de la publicité de GroupM, la plus grande entreprise de supports publicitaires au monde. Par Massyle Ait-Ali
DOSSIER N’TIC Magazine Nov/Déc 2019 Le numérique prend la part belle dans la publicité dans presque dans tous les pays en 2019 et devrait encore progresser pour représenter 52% de la publicité mondiale d’ici à 2020. Les géants d’Internet sont à l’origine d’une grande partie de la croissance publicitaire mondiale. Alibaba, Alphabet, Amazon, Booking.com, eBay, Facebook, IAC, JD.com, Netflix et Uber sont désormais chacun des annonceurs avec un milliard de dollars et plus, représentant 36 milliards de dollars de dépenses en 2018, en hausse de 25% par rapport aux niveaux de 2017 ; la croissance en 2019 devrait être très similaire. « Les marques axées sur le numérique ont stimulé la croissance de ce secteur. Bien que leurs taux de croissance globaux devraient nécessairement ralentir à mesure que ces marques mûrissent, nous les voyons continuer à s’appuyer sur les médias numériques pour compléter les activités de création de marques qui sont souvent centrées sur la télévision ou d’autres activités hors ligne », indique GroupM. Dans la région MENA (Moyen Orient- Afrique du Nord), la publicité digitale a drainé quelques 958 millions de dollars, selon le document. Pour la première fois, elle a surpassé, en termes de parts de marché, la télévision. Elle représente une part de marché de 35%, contre 7,2% en 2012 et devrait atteindre 45% en 2024. La TV, elle, a drainé 903 millions de dollars, soit 33% de parts de marché contre 54% en 2012. La télévision perdra encore du terrain face à la publicité digitale pour atteindre 27% de parts de marché en 2024. QU’EN EST-IL DE L’ALGÉRIE ? Le marché de la publicité (tous support confondus) en Algérie est difficile à cerner. En 2016, le ministère de la Communication l’établissait à 200 millions de dollars, alors que certains professionnels du secteur l’estiment à plus de 300 millions de dollars aujourd’hui. « Il demeure difficile de donner une estimation précise tant des agences s’en tiennent à une méthode traditionnelle de comptage de spots et d’encarts publicitaires sans compter les remises qui sont très importantes, alors qu’il faut faire le distinguo entre le prix brut et le prix net », nous explique un Directeur d’une agence de communication. Dans le paysage médiatique algérien, la télévision a une force de frappe majeure quand bien même elle est budgétivore. La place de la publicité digitale reste à définir. Notre interlocuteur affirme cependant que dans le mix média de son portefeuille client, le digital occupe un ratio de 10%. Parce qu’il faut que « les marques soient présentes là où est son public cible ». Aujourd’hui, Internet est le plus important média en Algérie. Le nombre d’abonnés Internet est passé de 34,6 millions abonnés en 2017 à 42,9 millions en 2018, soit en augmentation de 23,83% où l’Internet mobile se taille la part du lion avec plus de 39 millions d’abonnés (19 millions abonnés 3G et 20 millions abonnés 4G), selon les derniers chiffres du Ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique. L’étude de We Are Social pour 2019 fait état de 23 millions d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux, dont 21 millions via smartphones. Comme dans beaucoup de pays à travers le monde, c’est Facebook qui en est le plus populaire avec 22 millions d’utilisateurs actifs, suivi d’Instagram, (4,4 millions) et Snapchat (2,3 millions). Selon la même étude, dans le top 3 des sites les plus visités, on trouve Youtube et Google. L’analyse du flux data révèle que les internautes algériens sont adeptes du streaming vidéo. Youtube est en tête du volume data consommé par les 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :