N’TIC Magazine n°149 octobre 2019
N’TIC Magazine n°149 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (207 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le casse-tête des fake news.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
DOSSIER Lokmane Bouider est consultant en management des risques bancaires à Paris. Il a cofondé début avril dernier la page Facebook « Fake News DZ » qui traque les fake news qui prolifèrent sur les réseaux sociaux. Dans cet entretien, il revient sur l’ampleur de ce phénomène amplifié par l’avènement des réseaux sociaux et explique comment « Fake News DZ » procède pour débusquer les fausses informations ou les intox. N’TIC Magazine  : C’est quoi une fake news ? Lokmane Bouider  : Une fake news est une information fallacieuse ou mensongère, généralement diffusée dans le but de manipuler l’opinion publique en dénigrant par exemple un adversaire ou un courant opposé, ou au contraire quand on essaye d’appuyer certaines idées ou promouvoir une idéologie. ` N’TIC Magazine  : Comment la reconnaitre ? Lokmane Bouider  : Il n’est pas toujours facile de reconnaitre une fake news, mais il y a des signes qui peuvent alerter sur le degré de fiabilité de certaines informations partagées sur les réseaux sociaux. À titre d’exemple, un article non signé ou qui ne cite pas de source, une source inconnue ou douteuse. Il faut aussi être attentif aux incohérences que peut contenir une information. Sur les réseaux sociaux, on croise souvent des publications accompagnées de phrases comme « diffusez à tous vos contacts » ou « les médias n’en parlent pas », « facebook tente de supprimer cette info … » ; ce sont des éléments alertant sur la possibilité que le post véhicule une fausse information. 24 N’TIC Magazine Oct/Nov 2019 LOKMANE BOUIDER CONSULTANT EN MANAGEMENT DES RISQUES BANCAIRES À PARIS « Derrière beaucoup de fake news il y a une réelle volonté de manipuler ou de tromper » N’TIC Magazine  : Comment expliquer la recrudescence des fake news ces dernières années, notamment en Algérie ? Lokmane Bouider  : Je pense de manière générale et pas spécialement en Algérie, que le développement des moyens de communication et l’émergence des réseaux sociaux et des médias développés sur internet ont joué un rôle très important dans l’aggravation du phénomène. Pour ce qui est du cas algérien, il me semble que la libéralisation de l’audiovisuel en 2012 et l’accès des chaînes d’information au foyer algérien a eu un impact néfaste dans l’accroissement des fake news, dans la mesure où certaines chaînes ont été transformées en des machines de propagande au service des différents clans du pouvoir. Enfin, je pense qu’il y a aussi des raisons que je qualifierais de culturelles, notamment notre système éducatif qui ne favorise pas le développement de l’esprit critique, par conséquent, notre société devient un terrain propice au développement des théories « complotistes » et des compagnes de propagande. N’TIC Magazine  : Pensez-vous que le Hirak a exacerbé le phénomène ? Lokmane Bouider  : Oui, tout à fait. Dès le début du mouvement, mon premier constat était le niveau d’interaction inhabituel sur les réseaux sociaux, notamment quand il s’agit des publications traitant de l’actualité politique en Algérie. Dans mon entourage, j’ai vu beaucoup d’amis et proches qui ne s’intéressaient pas habituellement aux réseaux sociaux, redevenir actifs ou venir pour la première fois découvrir cet univers afin de s’informer sur ce qui se déroule dans le pays.
DOSSIER N’TIC Magazine Oct/Nov 2019 D’un autre côté, j’ai remarqué que ce volume important de trafic était accompagné aussi d’une vague de fake news qui polluait les réseaux sociaux et rendait difficile la tâche de déceler le vrai du faux. N’TIC Magazine  : Comment, justement, a cheminé l’idée de votre page Fakenews DZ ? Lokmane Bouider  : Devant l’ampleur du phénomène de la désinformation au début du Hirak, j’ai essayé avec un ami (Nassim le co-admin de la page) d’alerter et sensibiliser les internautes en publiant dans des groupes facebook, mais ce n’était pas très efficace, car d’un côté, nos publications n’étaient pas systématiquement approuvées par les admins des groupes, et de l’autre, nous étions inaudibles en raison du nombre important des posts et des interactions dans ces groupes. Dans ce contexte, l’idée de lancer une page dédiée à débusquer les fake news a naturellement émergé. N’TIC Magazine  : Comment vous faites pour démanteler ou débusquer les fake news ? Lokmane Bouider  : En fait, tout dépend de la nature de l’information à examiner, quand il s’agit par exemple d’une information qui s’appuie sur une source, notre méthode de travail consiste à vérifier la source de l’information, la concordance entre l’information originale et celle relayée, la cohérence de l’information avec d’autres informations jugées fiables et savoir si le renseignement a fait l’objet d’un démenti. Sinon, quand une publication est illustrée par une photo ou vidéo, nous faisons des recherches pour vérifier si la photo ou la vidéo n’a pas 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :