N’TIC Magazine n°148 sep/oct 2019
N’TIC Magazine n°148 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (220 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : quel état des lieux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
BILLET D’HUMEUR N’TIC Magazine Sep/Oct 2019 FACEBOOK, UNE BANQUE CENTRALE MONDIALE Désormais, les problèmes des cryptomonnaies ne sont plus d’ordre technique. La technologie est parfaitement maitrisée. Il existe un grand nombre de monnaies en circulation sans qu’aucune d’elle n’acquière une stature mondiale et une hégémonie sur ses concurrentes. Ceci est peut-être en passe d’arriver... Il y a quelques semaines à peine, Facebook annonçait la création prochaine de sa cryptomonnaie  : le Libra. Comme à son habitude, Facebook a tiré profit de toutes les expériences passées dans le domaine pour être le premier opérateur à réussir pareil exploit  : lancer une cryptomonnaie de portée économique mondiale. En 2009, Facebook lançait Facebook Credits, une monnaie locale utilisable exclusivement à l’intérieur de l’écosystème Facebook. Elle fut arrêtée en 2013. C’était un grand échec. C’est pour cela que la nouvelle monnaie devait avoir une vocation universelle. Elle doit être convertible et utilisable n’importe où. L’un des reproches faits au Bitcoin c’est d’être très énergivore. Le Libra a bénéficié des avancées technologiques qui lui permettent d’avoir une empreinte énergétique quasi nulle. Ceci est absolument nécessaire dans un futur où le coût de l’énergie est une problématique mondiale. Les coûts des transactions du Libra sont de fait également proches de zéro. L’autre grosse problématique liée aux crypto-monnaies c’est leur extrême volatilité, c’est-à-dire la grande fluctuation de leurs cours. Le Libra est, lui, ce qu’on appelle une stable coin. Il a une valeur constante. Pour cela, il est convertible à un taux fixe face au dollar. Pour assurer cela, Facebook a constitué, avec des partenaires, une réserve en dollars. C’est un peu comme lorsque le dollar était convertible en or. Chaque dollar imprimé a son équivalent en or. Autre problème, c’est l’aspect générique de certaines cryptomonnaies, qui ambitionnaient de dominer le monde bancaire. Le Libra démarre déjà avec un ensemble de partenaires qui lui assure un usage de niche, du moins pour ses débuts  : le transfert d’argent entre amis sur Whatsappou Messenger. Mark Zuckerberg veut rendre l’envoi d’argent aussi simple que l’envoi d’une photo. Comme Libra compte plusieurs partenaires financiers comme Visa et MasterCard, on pourra très bientôt l’utiliser pour payer son café ou sa baguette de pain. Enfin, le plus grand problème des cryptomonnaies jusqu’à aujourd’hui c’est leur crédibilité  : comment imposer une monnaie, un mode de paiement à des institutions, à des pays, etc. Et qui va utiliser la quantité phénoménale de datas que cela va produire  : nos habitudes de consommation, nos goûts, nos marques préférées, nos déplacements, etc. Et est-ce que ces données seront en sécurité, ne seront pas utilisées contre nous et/ou fuiter chez d’autres personnes encore moins bien intentionnées ? Connaissant la fâcheuse tendance de Facebook à monétiser tout ce qui lui passe sous la main, le doute est plus que permis. C’est pour cela, que pour inspirer la confiance, Facebook n’a pas souhaité lancer le Libra à son nom. Il a formé un consortium de 27 entreprises de la tech et de la finance, dont aucune autre des GAFAM. Mais ceci ne trompe personne  : les entreprises gloutonnes en données pourront s’en donner à cœur joie. LEVÉE DE BOUCLIER Il y a à peine quelques jours, le ministre français des Finances a fait un réquisitoire sans nuances contre la Libra de Facebook. Il a en effet appelé les européens à lui refuser l’autorisation d’exploitation sur le sol européen. Et pourquoi ? N’est-ce pas la monnaie l’ultime outil de l’exercice de la souveraineté d’un gouvernement. Dématérialiser et déléguer ou sous-traiter sa monnaie à un organisme privé, fut-ce une ONG, est une situation sans précédent dans l’histoire de l’humanité et les conséquences qui vont en découler seront tout aussi exceptionnelles. En cas de généralisation de l’usage du Libra ou d’une autre cryptomonnaie, plus de dévaluation concurrentielle, plus de quantitative easing, plus de contrôle des changes, plus de manipulation des taux d’intérêt ! ! Que dire d’un pays économiquement mineur, dominé par l’informel comme le nôtre ? Autant s’y préparer parce que l’interdiction pure et simple de telles technologies, comme c’est le cas actuellement, est loin de nous préserver de ses effets. G
CONSO Djezzy lance de nouveaux forfaits internet Djezzy, leader des technologies de communications numériques, a le plaisir d’annoncer le lancement de nouveaux forfaits Internet pour répondre aux attentes des clients particuliers et entreprises confirmant, une fois de plus, son engagement de généraliser l’usage de l’internet mobile en Algérie. Les nouveaux forfaits internet se déclinent comme suit  : Forfaits mensuels  : 60Go à 2000 Da, 15 Go à 1000 Da et 6 Go à 500 Da Forfait hebdomadaire  : 3 Go à 300 DA Forfaits journaliers  : 1 Go à 100 DA, 250 Mo à 50 DA et 100 Mo pour 30 DA Djezzy ne s’arrête pas là ! Elle offre une remise de 50% sur les souscriptions qui suivent la première Forfaits mensuels  : 60Go à 1000 DA, 15 Go à 500 DA et 6 Go à 250 DA. Forfait hebdomadaire  : 3 Go à 150 DA. Forfaits journaliers  : 1 Go à 50 DA, 250 Mo à 25 DA et 100 Mo pour 15 DA Pour profiter des nouveaux forfaits internet, rien de plus simple, composez *707#, accédez à la Djezzy Appou à la page internet de Djezzy. 32 Mobilis lance l’offre Plan International Tunisie Mobilis a le plaisir d’annoncer le lancement de sa nouvelle offre « Plan international », destiné à ses clients des offres prépayées et Win Max Control, en partenariat avec l’opérateur Orange Tunisie. Afin de rester en contact à une tarification préférentielle avec leurs familles et proches en Tunisie, Mobilis lance pour 500 DA seulement, un nouveau plan très attractif, permettant aux clients prépayés de bénéficier d’une heure de communication en international. Plan International Orange Tunisie 500 DA  : 60 minutes d’appels vers le fixe et le mobile (opérateur orange Tunisie), valables 30 jours. Ainsi, pour profiter de cette offre, les abonnés prépayés peuvent activer le plan international voix en composant la formule *600# ou bien via l’application MobiSpace ou l’interface web meetMob  : https://meetmob. mobilis.dz. N’TIC Magazine Sep/Oct 2019 Algérie Télécom lance une nouvelle offre Idoom 4GLTE Bénéficiez de l’internet haut débit et de la téléphonie grâce à la nouvelle offre Idoom 4GLTE d’Algérie Télécom. Offre internet incluant la téléphonie  : Modem IDOOM 4GLTE, 30 Go d’internet offert valable 1 mois, appels illimités vers le fixe local et national + VoLte au prix de 4 500 DA. La durée d’engagement est de 12 mois. Durant cette période, le modem reste la propriété d’Algérie Télécom. Quelles sont les conditions ? Si vous disposez déjà d’une offre IDOOM 4GLTE depuis moins de 12 mois, vous restez sur les formules de rechargement qui étaient en vigueur au moment de votre souscription et ce, jusqu’à la fin de la période d’engagement. Cependant, si vous le souhaitez, vous pouvez basculer vers la nouvelle formule de rechargement à tout moment. En cas de non rechargement pendant 6 mois successifs, votre abonnement IDOOM 4GLTE sera résilié. Si cela se produit durant la période d’engagement de 12 mois, le modem devra être restitué. Les communications téléphoniques à partir d’un accès IDOOM 4GLTE sont rendus possibles grâce à la technologie VoLTE (Voix sur LTE). Cette dernière améliore sensiblement la qualité d’écoute, mais aussi le temps de latence.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :