N’TIC Magazine n°148 sep/oct 2019
N’TIC Magazine n°148 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (220 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : quel état des lieux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
BILLET D’HUMEUR Bien que le monde des banques soit aujourd’hui méconnaissable par rapport à ce qu’il fut dans les années 1990, et contrairement à ce qu’on serait tentés de croire, les bouleversements les plus radicaux restent encore à venir. Le point de mire de ces bouleversements pourrait bien être la disparition pure et simple des banques ! Pourquoi ? La confiance dans le système financier mondial s’est beaucoup dégradée, c’est un doux euphémisme, depuis le début du siècle. La crise de 2008 est passée par là. Alors que des milliers de salariés clients de banques se sont retrouvés sur le carreau, le gouvernement américain n’a pas hésité à dépenser $700 milliards pour sauver le système bancaire et éviter la contagion de Lehman Brothers. Les opérations de quantitative easing (portant le doux nom de financement non conventionnel) consistent à racheter massivement la dette des institutions, notamment en imprimant de nouveaux billets, en accroissant la masse monétaire et par voie de conséquence en appauvrissant la population. Les citoyens ont alors compris qu’ils ne sont plus désormais le centre de l’économie. Leurs gouvernants sont prêts à les sacrifier sur l’autel de la stabilité macro-économique. Notre usage de la monnaie a radicalement changé durant les dernières décennies, mais il risque de changer G LIBRA, VOUS ! N’TIC Magazine Sep/Oct 2019 Le monde de la finance est en pleine ébullition. Il a subi des vagues successives de révolutions, soutenues par des révolutions technologiques et des innovations radicales venues le plus souvent du monde des startups. Par Samir ROUABHI Entrepreneur, Coach en entrepreneuriat encore davantage dans le futur proche. Et avec ces changements, des intérêts colossaux des opérateurs qui apparaissent et disparaissent. Les opérateurs tech ont longtemps cherché à s’introduire sur le terrain des banques pour proposer des solutions à leurs lacunes et défaillances. Citons parmi leurs cibles  : Faciliter les opérations d’achat, fluidifier et sécuriser les opérations pour les transactions moyennes (> 2000 DZD) Trouver des solutions aux très petites transactions (< 1000 DZD) Proposer des solutions de substitution pour les personnes non bancarisées. Trouver des solutions pour les endroits sans connexion au réseau, sans équipement ou sans présence bancaire. Faciliter le transfert d’argent entre pays ou entre personnes du même pays. Créer une monnaie stable, indépendante des politiques des banques centrales.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :