N’TIC Magazine n°148 sep/oct 2019
N’TIC Magazine n°148 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (220 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : quel état des lieux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
ENTREPRISE DU MOIS N’TIC Magazine Sep/Oct 2019 KARIM CHAIB FONDATEUR DE FIXIT Dans cet entretien accordé à N’TIC magazine, Karim Chaib, fondateur de cette startup, nous explique l’importance des petits bricoleurs dans la facilitation de la vie de tous les jours. N’TIC Magazine  : Parlez-nous de l’application « fixit » et comment peut-on bénéficier de ses services ? Karim Chaib  : Fixit est une application de mise en relation entre particuliers et artisans réparateurs dans différentes catégories telles que la plomberie, l’électricité, la réparation et l’installation d’antennes paraboliques, le jardinage, le bricolage, etc. L’objectif que nous avons tracé chez Fixit est d’apporter une simplicité d’utilisation, la disponibilité et un gain de temps pour les utilisateurs. Pour pouvoir utiliser l’application, il suffit juste de la télécharger sur Play Store pour la version Android, ou sur Apple Store pour la version IOS, ensuite s’inscrire. A partir de ce moment-là, l’utilisateur peut réserver l’artisan de la catégorie de son choix à l’heure qu’il souhaite. N’TIC Magazine  : A quelle problématique l’application va-elle répondre pour ses utilisateurs algériens ? KC  : Fixit répond surtout à un besoin d’une clientèle qui n’a ni le temps ni le savoir-faire pour effectuer des réparations à la maison, en plus vous savez très bien qu’il est très difficile de trouver un artisan qualifié, notamment dans les grands centres urbains. Fixit fait gagner du temps à ses utilisateurs grâce à un réseau de réparateurs professionnels disponibles 24h/24 et 7jours sur 7, avec à la clé une qualité de service garantie. En outre, les utilisateurs peuvent réserver la prestation d’un artisan en toute confiance grâce à un processus de sélection très strict. N’TIC Magazine  : Quelles sont les conditions exigées pour qu’un artisan puisse s’inscrire dans l’application ? KC  : Avant d’intégrer la plateforme, les artisans/réparateurs doivent présenter un dossier administratif dans lequel doit figurer un casier judiciaire et un diplôme ou attestation dans le métier. Ils doivent également suivre une formation sur comment utiliser l’application et entretenir une relation de qualité avec les clients. En plus de tout ce processus en amont, les artisans/réparateurs sont soumis aux évaluations des utilisateurs qui sont visibles sur l’application à la manière des plateformes de réservation de chambres d’hôtel. N’TIC Magazine  : Quelles sont les activités de réparation disponibles dans l’application ? KC  : Nous avons aujourd’hui une dizaine de catégories que sont  : la plomberie, les petits travaux de bricolage, l’électricité, l’informatique, le jardinage, la réparation de l’électroménagers, l’installation et/ou réparation des systèmes de climatisation, des chaudières et des antennes paraboliques. Nous avons récemment lancé une autre rubrique pour les utilisateurs qui veulent rénover leurs maisons et qui ne savent pas comment s’y prendre avec des catégories telles que  : la peinture, la menuiserie, les portes et fenêtres en PVC, les travaux de placo-plâtre, etc. En gros, nous voulons apporter une réponse à toutes les préoccupations des utilisateurs en matière de réservation d’un artisan/réparateur dans plusieurs domaines qui va de la réparation d’un petit électroménager jusqu’à la rénovation complète d’une maison. N’TIC Magazine  : Votre application est une solution grand public, comment comptez-vous la faire connaitre et attirer davantage d’utilisateurs ? KC  : Nous faisons beaucoup de campagnes marketing digital pour surtout faire connaître l’application et ses avantages, au fur et mesure que nous lançons d’autres fonctionnalités, dans l’avenir nous allons commencer la communication sur des médias lourds traditionnels (radio, presse écrite, TV). 15
ENTRETIEN DU MOIS N’TIC Magazine  : Présentez-nous l’ANPT ? Abdelhakim Bensaoula  : L’ANPT (Agence Nationale de promotion et de développement des Parcs Technologiques) est un instrument de l’Etat créé par le décret exécutif 04-91 et qui a à sa charge le développement de l’écosystème du numérique en Algérie. C’est un EPIC sous tutelle du Ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique. Nous mettons tout en œuvre pour implémenter la stratégie nationale développée par notre tutelle et qui a trait à la mise en place des mécanismes nécessaires au renforcement d’une industrie des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) nationale capable d’apporter sa contribution au développement économique national. Plus récemment, l’Agence a créé une filiale (EPE EADN SPA) qui se charge de la numérisation des institutions publiques, et une autre filiale (EPE ECI-TIC SPA) qui se charge de la conception des infrastructures à usage PTIC. En termes d’activité, évidemment, les gens connaissent 16 N’TIC Magazine Sep/Oct 2019 ABDELHAKIM BENSAOULA DIRECTEUR DE L’ANPT « Nous essayons d’orienter les jeunes vers les domaines de l’Intelligence Artificielle et l’IoT » Abdelhakim Bensaoula revient, dans cet entretien, sur le rôle de l’Agence Nationale des Parcs Technologiques (ANPT), dans le développement de l’écosystème numérique en Algérie. Il a annoncé, notamment, une réorientation stratégique de l’Agence qui, désormais, prend des participations dans les startups issues de ses incubateurs. Par Massyle AIT ALI plutôt l’ANPT à travers ses incubateurs, mais ce n’est que la partie visible de nos activités en faveur du développement de l’économie numérique en Algérie. L’Agence s’engage sur d’autres volets tels que le conseil et la veille technologiques, les services TIC, et la mise à disposition des locaux destinés aux PME/PMI activant dans le secteur des TIC. Depuis le 27 août 2019, date de la signature de l’arrêté interministériel identifiant et délimitant le patrimoine foncier géré par l’Agence, il nous est désormais possible de faire de la concession de terrains au bénéfice des investisseurs activant dans le domaine des TIC. C’est justement grâce à ces activités et aux bénéfices dégagés, que l’Agence est en mesure de soutenir les porteurs de projets et les startups qui évoluent au sein de ses incubateurs. Il faudra comprendre par cela, que l’agence autofinance toutes ses activités de soutien aux jeunes entrepreneurs. Aujourd’hui, l’Agence s’est engagée sur quatre chantiers structurants ; le parachèvement du Technoparc de Sidi Abdallah (Cyber Parc d’Alger), la réalisation du



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :