N’TIC Magazine n°146 mai 2019
N’TIC Magazine n°146 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°146 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : la relation client à l'ère du digital.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
GAMING L’ÉCOSYSTÈME DU JEU VIDÉO EN ALGÉRIE P.28 Parmi les industries à forte croissance économique on ne peut omettre de citer celle du jeu vidéo. En effet, l’industrie vidéoludique est le secteur d’activité économique de la conception, la production et la commercialisation du jeu vidéo. Cette industrie compte une douzaine de disciplines dans son domaine ainsi que bon nombre d’emplois  : par exemple, aux États-Unis, le jeu vidéo est directement responsable de 32 000 emplois en 2010. Le revenu mondial du jeu vidéo est estimé à 81,5 milliards de dollars américains en 2014. Soit plus du double de celui du chiffre d’affaires de l’industrie cinématographique mondiale en 2013. En 2015, il est estimé à 91,5 milliards de dollars. En Algérie le domaine est bien loin de générer ces chiffres, d’ailleurs il n’en génère quasiment aucun. Dans ce dossier nous allons décortiquer l’écosystème existant et le diagnostiquer. ETAT DES LIEUX Il existe aujourd’hui bien des moyens de gagner de l’argent grâce aux jeux vidéo, même si ce n’est peut-être pas le cas chez nous, les domaines les plus en vue restent l’évènementiel ou le sport électronique, le développement ou Game Dev et enfin les médias tels que les magazines et autres créateurs de contenus audiovisuels. En Algérie, la plupart de ces domaines existent ou ont existé de manière éphémère, nous avons d’ailleurs listé de manière non exhaustive pour vous les différents acteurs majeurs de ce domaine qui, à ce jour, persévèrent sur ce marché. LES ACTEURS ALGÉRIENS 1. GamersMagh  : Magazine d’actualité digitale autour de la pop culture et des jeux vidéo au Maghreb. 2. Xerise  : Studio de développement de jeux vidéo indépendant. 3. DevQuest  : Studio de développement de jeux vidéo à but professionnel. 4. Gamers Rules  : Agence événementielle spécialisée dans le gaming. 5. NACL  : Agence événementielle spécialisée dans le sport électronique. 6. DzGameStore  : Distributeur de clés et produits digitaux autour des jeux vidéo. 7. Playmania  : Distributeur physique de jeux et d’accessoires. 8. Infinite Esports  : Structure de gestion d’Athlètes eSports. 9. Hack Jdid  : Emission autour de la pop culture et du jeu vidéo. 10. Fractal Shop  : Distributeur et importateur de matériels informatiques gaming. 11. MouatezTV  : Youtuber et streamer gaming. 12. GameDz  : Association culturelle autour du gaming Que valent ces projets à ce jour ? Le marché algérien est-il assez mature pour accueillir ces business ? Afin d’y répondre concrètement nous avons étudié chaque filière de l’industrie indépendamment et avons contacté certain des responsables. Nous pouvons d’ores et déjà isoler de la liste DzGameStore, Playmania ainsi que Fractal Shop qui sont dans la distribution et l’importation ; les N’TIC Magazine MAI/JUIN 2019
secteurs les mieux établis et les plus stables. De plus, l’émission Hack Jdid possède également déjà son propre sponsor. L’ELECTRONIC SPORTS Dans le domaine du sport électronique ou en d’autres termes Ghiles Ait Braham (Gamers Rules) « Ce n’est pas facile de convaincre les sociétés d’investir dans un domaine tel que l’eSports » Ghiles Ait Braham (Gamers Rules) N’TIC  : Bonjour Ghiles depuis combien de temps es-tu dans le domaine ? Ghiles Ait Braham  : Bonjour, je suis dans ce domaine depuis 8 mois, pour être plus précis depuis octobre 2018, mais notre équipe/structure existe depuis 2012 et compte à son actif plus de 48 événements dont une N’TIC Magazine MAI/JUIN 2019 dans l’organisation de compétitions sur des jeux vidéo les deux acteurs majeurs sont Gamers Rules et North African Cyber League. Afin de connaitre le statut du secteur, nous avons interrogé Ghiles Ait Braham ainsi que Rafik Mariche, les responsables de ces deux structures respectivement.compétition à l’échelle nationale et internationale. N’TIC  : Avez-vous atteint le seuil de rentabilité de votre projet ? GAB  : Jusqu’ici nous sommes dans les événements communautaires et grand public de petite et grande échelles, nous n’avons pas pu en rentabiliser aucun. Aujourd’hui nous nous orientons vers les événements professionnels pour le compte d’entreprises, c’est-à-dire prestation d’animations pour événements grand public ou privé et c’est tout de suite plus efficace malgré la faible demande. N’TIC  : Quels sont les blocages qui vous en empêchent d’aller de l’avant ? GAB  : Le premier souci est « l’immaturité » du marché du gaming, et cela est dû au fait que la culture des jeux vidéo dans le domaine professionnel n’a pas encore fait ses preuves à 100%, que ce soit dans le secteur privé ou public. Autre souci culturel est l’habitude ancrée chez nous de ne pas payer les accès aux Gamers Rules est une agence événementielle qui se spécialise dans le gaming et l’eSport, elle existe depuis 2012 et compte à son actif plus des membres dans 16 wilayas ainsi que 48 événements dont une compétition à l’échelle nationale et internationale. événements. Si l’on prend l’exemple de la Tunisie, bien plus développée dans ce domaine, de très grands événements sont financés par la contribution des visiteurs. Enfin, je pense que nous sommes victimes d’un cercle vicieux  : les sponsors et partenaires attendent de voir le potentiel du domaine, là où les joueurs/participants attendent de voir également des investissements de la part des acteurs économiques. Ces derniers préférant aujourd’hui rester sur les valeurs sûres que sont le football et la musique. N’TIC  : Avez-vous reçu un quelconque soutien dans vos démarches ? GAB  : En matière de soutien, nous avons quelques sponsors tels que FRACTAL SHOP et MP’S Shirts qui nous ont offert leur soutien logistique sur le long terme et dans certains cas un soutien financier le temps d’un évènement. Ce n’est pas facile de convaincre les sociétés d’investir dans un domaine tel que l’eSports, mais nous faisons de notre mieux pour promouvoir cette culture grâce au soutien humain et à la contribution de notre équipe. P.29 011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :