N’TIC Magazine n°145 avril 2019
N’TIC Magazine n°145 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de avril 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : des initiatives 2.0 montrent le cap de l'Algérie de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
N’TIC Magazine  : Bonjour Yacine, peux-tu te présenter ? Yacine Ait Chalal  : Bonjour, je m’appelle Yacine Ait Chalal et j’ai 32 ans, je suis actuellement freelancer et entrepreneur. Je suis Game Dev depuis 2015, mais en réalité j’avais planifié ça depuis longtemps, cela m’a toujours passionné et j’ai d’ailleurs orienté beaucoup de mes choix estudiantins et professionnels vers cet objectif. Il était donc tout tracé que j’aille vers l’informatique et la programmation. N’TIC Magazine  : Peux-tu nous parler de ton parcours ? YAC  : J’ai commencé par le développement web en 2007, j’étais un amateur mais cela m’a permis de percer dans le domaine. J’ai touché au développement mais aussi au côté graphique, j’ai travaillé comme motion designer chez des chaines TV privées très suivies en Algérie. P.30 GAMING N’TIC  : Pourquoi avoir choisi le développement de jeux vidéo ? YAC  : J’ai choisi ce domaine, tout simplement parce que j’aime les jeux vidéo, quand je joue je me concentre sur le coté technique inconsciemment, je veux toujours en savoir plus sur comment chaque chose a été imaginée puis exécutée. De plus, pour moi c’est aussi un marché à très fort potentiel, j’y vois un avenir alors je m’y investis. N’TIC Magazine  : Parle-nous de Smash Wheels ? Comment as-tu eu l’idée ? Tu as reçu de l’aide ? Combien de temps cela t’as pris ? YAC  : J’ai eu l’idée d’une manière assez bizarre (rire), à chaque fois que je conduis une moto j’imagine que la roue se détache et fait ce qu’elle veut. Il y a aussi un côté assez philosophique, tout comme dans le cycle de la vie, l’on commence petit, tout est lent mais on fait toujours face à des obstacles qu’on évitera. Plus tard, on est plus grand, plus rapide mais aussi apte à détruire les obstacles au lieu de les éviter. Cela m’a beaucoup inspiré. Evidemment, comme on dit chez nous « Yed wa7da matssefa9 », j’ai reçu de l’aide de la part d’un compositeur. La musique utilisée était à la base une bande son de film, mais elle a parfaitement collé. Il y a aussi un investisseur qui a cru en moi, mais surtout il y a le soutien moral de mon entourage. Pour le temps de développement, cela m’a pris un mois et demi pour le coté mécanique et prototypage, j’en suis encore à la phase Beta, donc j’imagine bien que je continuerais pendant un moment à tester des choses et améliorer le jeu. N’TIC Magazine Avril/Mai 2019
BILLET D’HUMEUR LA VIE DE BUREAU 4.0 Samir ROUABHI Entrepreneur, Coach en entrepreneuriat La communication d’entreprise, qu’elle soit entre employés sur le lieu de travail, avec les employés en mobilité ou entre l’entreprise et ses partenaires, a pas mal évolué au fil des trois dernières décennies, conséquence de l’incrustation irréversible de la technologie dans nos vies. Discussions, vidéoconférences, suivi de projets, partages de documents,… la digitalisation du lieu de travail n’a pas été chose aisée. Du tableau d’affichage aux derniers outils de collaboration, il y a du chemin. Toujours à la recherche de plus d’instantanéité, d’organisation et d’efficacité, l’écosystème professionnel est toujours à la recherche d’outils qui lui fassent gagner du temps et de l’efficacité. Faisons un tout petit tour du côté de nos vies professionnelles. N’TIC Magazine Avril/Mai 2019 EMAIL  : ANCÊTRE DES OUTILS DE COMMUNICATIONS Autrefois orthographié e-mail, son invention remonte à très loin. Depuis 1971 et le premieremail échangé, cet outil de communication a connu une ascension irrésistible. Même s’il s’échange encore aujourd’hui dans le monde quelques 280 milliards d’emails par an, l’email a perdu énormément de son lustre d’antan. Les raisons sont nombreuses  : le nombre d’emails non sollicités, spams, scams et autre phishing ont littéralement explosé. Les bases de données d’adresses et de mots de passes se vendent sur le dark web et les problèmes de sécurité se multiplient. Le premier corolaire est que lire sesemails est devenu au fil du temps très chronophage et parfois extrêmement risqué. Et si ce n’était les évolutions extraordinaires introduites par les géants du web et surtout par Google, l’usage de l’email aurait certainement périclité. Avec un espace de stockage virtuellement illimité, une fonction de recherche extrêmement efficace, des outils collaboratifs et intelligents de détection de spams, les filtres de classement automatique des messages, le regroupement des messages en fils de discussion, l’intégration d’un gestionnaire de tâches, d’un répertoire de contacts et de la très puissante suite bureautique G-Suite (composée d’un Agenda, Docs, Sheets, Slides, Forms, chat et visioconférence avec Hangouts, GED avec Vault,…) sont autant d’idées brillantes du géant de Mountain View. Le rachat de la jeune pousse française Sparrow a permis à Google d’améliorer grandement l’expérience utilisateur de Gmail en particulier sur mobile. Il est devenu de fait une véritable plateforme de productivité. Et l’étape en cours de déploiement vise à rendre l’email interactif en y intégrant la technologie maison AMP et en le transformant en une véritable application mobile. Wait and see. Quasiment la seule fonction payante dans tout cela et qui est disponible en Algérie à travers des sociétés partenaires, c’est l’intégration du nom de domaine de votre entreprise. Ceci revient en fait à déléguer toute la gestion de vos serveurs mail et de stockage à Google ! La domination écrasante de Google sur le secteur est flagrante et ceci n’est pas le fruit du hasard. Google a pratiquement dessiné notre façon d’utiliser l’ordinateur au travail. L’autre offre de taille équivalente est Office 365 de Microsoft mais elle n’est pas conçue pour être 100% web. Elle nécessite en effet une installation sur la machine localement (PC, tablette ou autre) ce qui rend son utilisation nettement moins pratique. D’ailleurs même si cette dernière offre beaucoup plus d’outils, bon nombre d’entre eux ne sont utilisés que par une infime partie des clients. LES RÉSEAUX SOCIAUX D’ENTREPRISE (RSE) L’un des précurseurs des RSE, Yammer, a commencé comme un P.31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :