N’TIC Magazine n°143 février 2019
N’TIC Magazine n°143 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°143 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : relever le défi de l'exportation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
BILLET D’HUMEUR un monde froid, déshumanisé et de détruire les emplois des gens, particulièrement les moins qualifiés et les plus vulnérables. Objectivement, à chaque fois que nous avions émis ce genre de prédictions par le passé, il s’est avéré que le monde savait absorber la technologie et s’y adapter. IHM Enormément d’applications de l’IA impactent notre façon de communiquer et d’interagir avec la machine. Après le clavier, la souris, le tactile, les chatbots et la voix ont été les étapes suivantes. Les chatbots, degré zéro de l’IA, c’est ces robots conversationnels qui permettent de dialoguer dans un langage naturel pour réserver un billet d’avion ou pour commander une pizza par exemple, au lieu de passer par une application et une série de menus. L’autre application qui a nécessité le développement de l’IA est la reconnaissance de la parole. Et comme Google Assistant et Amazon Alexa sont à présent des applications matures et autonomes disposant d’API ouvertes, elles sont de plus en plus utilisées par des fabricants pour rajouter de la commande vocale à leurs produits. Avec le temps, on sera de plus en plus habitués à commander nos systèmes d’alarmes, aspirateurs et autres chaudières par la voix. Une autre application extrêmement surprenante  : LipNet est une IA capable de lire sur les lèvres développée par DeepMind. Audelà des applications d’aide aux personnes malentendantes et des applications d’espionnage, l’une des applications industrielles les plus prometteuses est la capacité de communiquer sans déranger ses voisins de salle ou alors de commander une machine dans un milieu très bruyant. Enfin, entre CTRL-kit qui permet de contrôler un PC par la pensée et Myo qui le commande par le geste, on voit toute l’étendue des possibilités offertes. LA TRANSFORMATION DIGITALE La transformation digitale ou la digitalisation est pour une organisation le processus qui consiste à intégrer les technologies digitales dans ses activités, dans la recherche de l’efficacité. Contrairement à l’informatisation, qui consiste juste à utiliser l’outil informatique, pour la digitalisation, il s’agit d’une vraie révolution culturelle qui intègre l’IoT, la mobilité, l’instantanéité de l’information et l’élimination du papier dans les processus de l’entreprise. L’autre type de digitalisation, c’est la digitalisation des business  : l’introduction de la technologie transforme les business models et crée de nouveaux business qui ne pouvaient exister auparavant. Enormément d’entreprises de toutes tailles à travers le monde ont fait le saut vers la digitalisation avec succès durant la décennie écoulée et il devient de plus en plus impératif de suivre pour toutes les autres, y compris dans notre pays. Je suis à présent persuadé que l’IA sera la deuxième vague de digitalisation des entreprises. Voici comment. VISION ARTIFICIELLE ET DIGITALISATION Comme dit plus haut, je pense qu’à court terme, l’IA servira la deuxième vague de digitalisation qui automatisera et optimisera ce qui restait comme processus inaccessibles à la machine et optimisera encore plus les business models des entreprises, accentuant ainsi l’écart entre les entreprises qui suivent la marche du progrès et les autres. L’une des grandes applications très actuelles de l’intelligence artificielle est la vision. Nous avons déjà vu ce que les CNN (réseaux de neurones convolutifs) ont apporté dans le domaine médical et le diagnostic du cancer (l’IA réussi un meilleur diagnostic que le meilleur des médecins. En plus l’IA est reproductible). Mais c’est également l’une des applications qui a le plus naturellement trouvé son business model et qui a su s’insérer dans la chaine de valeur des entreprises. Car c’est de cela qu’il s’agit. Prenons par exemple la startup française Deepomatic, qui, après avoir pivoté a trouvé sa vocation  : aider les entreprises dans leur deuxième étape de transformation digitale. Elle a ainsi par exemple aidé le groupe français de restauration Compass Group pour introduire la vision artificielle en caisse et d’en faire des caisses automatiques  : au lieu de plusieurs minutes, une dizaine de secondes suffisent pour passer son plateau sous l’œil de la caméra qui reconnait tous les plats, établie une facture en quelques millisecondes et encaisse le prix à travers un badge NFC. Le même processus a déjà été testé en supermarché. L’apport à la chaine de valeur a été encore plus important avec une entreprise de tri des déchets. La vision artificielle a permis d’automatiser et d’améliorer les processus de tri en réduisant fortement les coûts. Bien-sûr, je vous entends objecter sur le chômage potentiellement aggravé par la technologie. Mais nous sortirions ici de l’économie pour parler politique. P.30 N’TIC Magazine Février/Mars 2019 ob
#hashtag #Facebook risque une amende record de 2 milliards de dollars Le réseau social de Mark Zuckerberg risque gros. Facebook mène actuellement des négociations avec le régulateur américain du commerce (FTC) sur le montant d’une amende, qui peut atteindre 2 milliards de dollars, en raison d’infractions en matière de protection des données. La Federal Trade Commission, garante des droits des consommateurs américains, avait ouvert une enquête en mars 2018 afin de savoir si Facebook a violé leur accord commun, signé en 2011, selon lequel le réseau social doit notifier à ses usagers au cas où leurs informations sont diffusées. La firme de Mark Zuckerberg risque ainsi une amende de 41.000 dollars que le régulateur entend multiplier par le nombre total d’utilisateurs concernés, soit plusieurs millions de personnes. #Twitter pourrait permettre de « clarifier » un tweet Une fonctionnalité que beaucoup de personnalités, tombées en disgrâce aux yeux de leurs fans suite à la découverte d’anciens tweets polémiques, auraient bien souhaité utiliser. Twitter pourrait bientôt proposer une option, permettant de « clarifier » un ancien tweet. Le PDG du réseau social, Jack Dorsey a précisé que ses services « réfléchissaient à un concept permettant de clarifier les choses comme retweeter avec un commentaire afin d’ajouter un contexte à ce qui a pu être tweeté » auparavant. Les twittos pourront ainsi apporter des précisions, s’expliquer ou revenir sur leurs opinions s’ils souhaitent sans être obligé de retirer le tweet. N’TIC Magazine Février/Mars 2019 #Instagram  : Chute du nombre de followers de plusieurs utilisateurs Plusieurs usagers célèbres du réseau Instagram ont été surpris de constater que leurs nombre de followers, le 14 février dernier, avait chuté de manière drastique. Jusqu’à un demi-million chez certaines personnalités. La filiale de Facebook a révélé qu’un bug en est la cause. Face à la panique de ses plus célèbres utilisateurs, la firme a expliqué qu’un « bug a eu pour effet de modifier le nombre d’abonnés de certaines personnes ». Il ne s’agissait pas d’une vague de « unfollow » mais plutôt d’un simple souci d’affichage. Les utilisateurs du réseau craignaient qu’Instagram se soit mis à se débarrasser des faux comptes ou des profils inactifs. # Snapchat aperçoit le bout du tunnel Snapchat a stabilisé son audience fin 2018. Après plusieurs trimestres mouvementés, entre pertes 3 d’utilisateurs et absence de gains, le réseau social a réussi à clôturer l’année sur une note positive. Snap, qui a enchaîné des baisses consécutives de son audience en 2018, affiche enfin une stabilisation de son nombre d’utilisateurs  : 186 millions de personnes consultent Snapchat tous les jours. Le chiffre d’affaires de la firme est également en forte hausse, atteignant 1.18 milliard de dollars en 2018. Une augmentation de 43% en un an. Snap a ainsi réussi à monétiser mieux puisque un utilisateur lui ramène, en moyenne, 2,09 dollars par trimestre, en hausse de 37% par rapport à 2017. M.R P.31 MI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :