N’TIC Magazine n°143 février 2019
N’TIC Magazine n°143 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°143 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : relever le défi de l'exportation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
DOSSIER P.24 Bilal Kalem, Fondateur de Formini « Formini a exporté pour plus de 50 000 euros de services de formation en 2018 » Bilal Kalem Fondateur de Formini N’TIC  : Pourriez-vous revenir brièvement sur le parcours de Formini ? Bilal Kalem  : J’ai créé la société iOS en 2012 à mon retour de France. Nous proposons aux entreprises de les accompagner lors de la mise en place de leur plateforme de virtualisation et cloud qui permet à l’entreprise de relever les challenges de mise en place de plateforme informatique hautement disponible. Afin d’accompagner nos clients, depuis 2012, nous livrons des formations dans notre domaine d’expertise. Formini a été créée en 2016 mais l’agrément n’a été signé par le wali d’Alger que le 2 mai 2017. Grâce à notre expérience de plus de 5 ans, nous avons en moins de 6 mois obtenu des marchés de formations avec des clients tels que Natixis Algérie, Lafarge/GICA, Télédiffusion d’Algérie (TDA), Samsung C&T Corporation et ETAC (les téléphériques d’Algérie qui remplace ETUSA). Nous avons signé aussi en octobre 2017 un accord de partenariat avec VMware qui nous accrédite en tant que Training Center Authorized by VMware. Il existe en Algérie deux partenaires VMware seulement  : Formini et un concurrent français installé en Algérie. Nous pouvons dire que nous sommes la première école de formation 100% algérienne partenaire formation VMware. N’TIC  : Quelles sont les ambitions de Formini ? BK  : L’objectif de Formini est de permettre aux cadres d’entreprises de bénéficier de formations (en mode classroom, en ligne ou sur site du client), sans se déplacer en Europe où aux USA, mais aussi de développer des compétences algériennes pour leur permettre d’acquérir des certifications reconnues dans le monde entier, dans l’optique de leurs ouvrir des perspectives de carrières internationales. D’habitude Sonatrach, par exemple, envoie ses ingénieurs en France pour les former aux nouvelles technologies VMware. Aujourd’hui, nos instructeurs algériens certifiés par VMware, délivrent des formations en Algérie chez Formini. Par conséquent, nous permettons à Sonatrach de réduire les dépenses liées aux frais de déplacement. Aussi, Sonatrach aura des interlocuteurs de formation algériens qui comprennent le marché ainsi que le besoin technique de l’Algérie. Nous avons commencé à exporter le service de formation vers l’Europe et l’Afrique francophone. Concurrencer et obtenir des marchés à l’international c’est notre objectif. N’TIC  : Justement, parleznous un peu de ces opérations d’exportation que vous avez réalisées ? BK  : Nos missions d’exportation consistent à envoyer nos formateurs algériens, qui sont bien formés, compétents et certifiés à l’international, pour délivrer des formations en nouvelles technologies. Parmi les pays où nous avons eu l’honneur de délivrer ces formations, je peux citer la France, la Belgique, la Suisse, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la R.D. Congo (Kinshasa), Madagascar et Haïti en une année seulement, c’est-à-dire durant l’exercice 2018, Formini a exporté pour plus de 50 000 euros de services de formation, totalement rapatriés. N’TIC  : N’est-il pas difficile pour une entreprise algérienne d’aller vers les marchés extérieurs dans ce secteur ? BK  : Le challenge a été surtout d’expliquer à la banque où nous sommes domiciliés en Algérie en quoi consiste l’exportation de services de formation. Car, à notre grande surprise, il fallait d’abord convaincre notre banque en Algérie de nous autoriser à obtenir un compte bancaire en devises et commencer à exporter nos services de formation. Cela nous a pris deux mois. Or, pour développer les exportations de services numériques, il faut mettre en place des mesures de facilitation et d’accompagnement pour les entreprises qui souhaitent exporter. N’TIC Magazine Février/Mars 2019
GAMING L’ESSENTIEL DE L’ACTU JEUX VIDÉOS Par Yanis Ahmim Le grand retour de Carmageddon ? Si la mode est au remake et reboot, tendance qui consiste à raviver d’anciennes licences ayant fait leur preuve afin de gratter du chiffre d’affaires en jouant sur la fibre nostalgique des joueurs, THQ Nordic semble s’acharner sur ce modèle et annonce avoir mis la main sur un ancien titre « Carmageddon ». Ce jeu de course déjanté et des plus chaotiques ayant vu le jour en 1997 avait déjà été ressuscité en 2015 avec Carmageddon  : Reincarnation mais ne connut pas de réel succès. Quoi qu’il en soit la firme semble bien motivée à acquérir toutes les licences, mais à quoi jouent-ils réellement ? Le doubleur de Super Mario entre au Guinness Book Les fondateurs de BioWare reçoivent la médaille de l’Ordre du Canada Classiquement remise aux sportifs ou aux artistes, l’Ordre du Canada serait l’équivalent de la légion d’honneur en France. Aujourd’hui ce sont bel et bien Greg Zeschuk et Ray Muzyka les fondateurs BioWare en 1995 dans la ville d’Alberta qui se sont vu attribuer cette haute distinction canadienne. Il s’agit là d’une première prouvant une fois encore l’impact majeur de l’industrie vidéoludique sur une économie nationale. N’TIC Magazine Février/Mars 2019 Quand on pense à Mario, on pense en général à Shigeru Miyamoto son créateur, ou alors à de lointains souvenirs d’enfance …. Mais connaissez-vous Charles Martinet son doubleur attitré ! « It’s me, Mario ! » C’est cette même ligne de texte répétée et doublée à chaque volet ou dérivé du jeu par ce monsieur qui lui a valu une place au Guinness Book des records au titre de la « personne ayant doublé le plus de fois un même personnage de jeu vidéo », et ce, après son 100ème doublage sur Super Smash Bros. Ultimate3. P.25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :