N’TIC Magazine n°143 février 2019
N’TIC Magazine n°143 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°143 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : relever le défi de l'exportation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER Informatique Éditeur & Intégrateur Software et disposeront d’une trésorerie rapidement. 3. Le taux d’assurance à l’export de la CAGEX est excessivement élevé il faut le revoir à la baisse. 4. Instruire les attachés commerciaux de nos ambassades pour servir de relais aux démarches de  : - Retrait des appels d’offres dans le domaine IT - Dépôt des offres - Assistance et suivi des ouvertures de plis, - Communication avec les entreprises et futures clients - Lobbying - Conseil en réglementation du pays ciblé A défaut, notre Cluster créera avec le Ministère du Commerce son agent sur les grandes places en Afrique (Abidjan - Yaoundé - Douala - Ndjamena - Dakar - Kinshasa - Niamey - Bamako) et pourquoi pas les pays arabes et de l’Europe pour les équipements (smartphones et tablettes qui sont fabriqués en Algérie). Ou bien de donner la possibilité au Cluster de créer un comptoir pour l’exportation des logiciels et équipements informatiques avec transfert de salaire en devises d’un employé selon une procédure transparente avec un suivi de la part du Ministère du Commerce et de la Banque Centrale. 5. Possibilité d’organiser des missions commerciales sur certaines destinations à fort business (Abidjan et Dakar, Douala ou Yaoundé) avec prise en charge pa l’Etat dans le transport, le reste (hébergement et restauration seront payés par les membres du Cluster) pour rencontrer des partenaires et des clients et promouvoir nos produits afin de récupérer des commandes, avec possibilité de disposer de frais de mission conséquents pour les démarches commerciales. 6. Autoriser les sociétés Algériennes à transférer dans un cadre légal, les montants des commissions des distributeurs et/ou partenaires ayant signé des contrats et ayant travaillé sur les commandes réalisée dans le cadre d’exportation. Il arrive souvent de faire appel à de la main d’œuvre locale, à disposer d’un distributeur pour la formation ou l’assistance dans le cadre d’un projet. 7. Faire participer les membres du Cluster à toutes les manifestations internationales avec participation de l’Etat dans le budget consacré à l’évènement, parce que les entreprises IT ne font pas beaucoup de marge pour pouvoir aller à l’international seules. 8. Dans le cadre des accords avec les pays, il serait intéressant que l’Etat propose des aides sous forme de technologies IT (payées par le budget de l’Etat) et cela permettra à nos sociétés de pénétrer les marchés à l’export très rapidement. BIG INFORMATIQUE  : UN EXPORTATEUR DE LOGICIELS BIG Informatique est une société pionnière dans le domaine de l’édition de logiciels de gestion en Algérie. Créée en 1989 d’une volonté de « promouvoir l’industrie du software en Algérie », l’aura de son savoir-faire et de son expertise dépasse les frontières du pays. Elle a vu le jour à Annaba. Aujourd’hui, elle dispose de succursales à Alger et Oran et même en Tunisie. « J’ai commencé programmeur dans quelques entreprises publiques où j’ai développé des logiciels et des applications de gestion. Après je me P.22 N’TIC Magazine Février/Mars 2019
suis dit que mes capacités peuvent servir à un éventail plus large d’entreprises algériennes au lieu de rester chez une seule entreprise », raconte MohamedSaidi, le Directeur Général de Big Informatique, diplômé du CERI (actuellement ESI) en 1983. Big Informatique a commencé par vendre du matériel informatique pour survivre « sinon on n’aurait pas pu financer le développement de logiciels ». « La Recherche & Développement nécessite beaucoup d’argent. Quelques 20 à 30% de nos revenus sont investis dans le développement et l’amélioration de nos produits et la formation de nos cadres et ingénieurs, issus de l’université algérienne », explique-t-il. Petit à petit, Big Informatique a acquis de l’expertise dans le domaine de l’édition de logiciels. Elle a gagné ses galons en Algérie, parvenant aujourd’hui à la quatrième génération de ses produits, en passant vers le développement de solutions N’TIC Magazine Février/Mars 2019 multiplateformes. Aujourd’hui, Big Informatique a développé plusieurs logiciels dans trois grandes catégories  : gestion des entreprises (Finance, Comptabilité, Stock, Ressources humaines, Stocks…etc), gestion des marchés et projets (Marchés, Projets, Gestion immobilière, Gestion de patrimoine) et gestion de cliniques-hôpitaux (Gestion des hôpitaux, Gestion des officines, Gestion de cabinets médicaux…etc). Ces produits sont commercialisés dans de nombreux pays de l’Afrique francophone notamment. La première opération d’exportation remonte à 2008 quand les équipes de Big Informatique ont installé des logiciels de comptabilité chez un client installé en Italie. « C’est un client à nous en Algérie mais qui est installé en Italie. C’est à ce momentlà que nous avons a réalisé que nos produits n’ont rien à envier à ceux des grandes firmes », raconte M. Saidi. « La deuxième opération est intervenue en 2012. Nous avons vendu une solution de gestion d’hôpital au Congo où nous avons mis 6 mois à la mettre en place. Plus que tout, cette success story nous a donné une certaine assurance que nous sommes capables de mettre des produits algériens à l’export », poursuit-il. Les recettes en devises de Big Informatique ont atteint quelques 350.000 euros, un chiffre réalisé dans l’adversité d’un environnement peu favorable aux exportations de services IT. « En Algérie nous avons beaucoup de contraintes notamment administratives qui font qu’on n’exporte pas beaucoup. Cela ne va pas nous empêcher d’aller de l’avant. Nous comptons même créer un département dédié à l’export », conclut-il. I P.23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :