N’TIC Magazine n°141 décembre 2018
N’TIC Magazine n°141 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°141 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : VTC, un business model qui réussit en Algérie ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ENTREPRISE DU MOIS Concrètement, il s’agit d’un « réseau de tablettes embarquées dans les taxis, qui permet aux usagers de ce moyen de transport d’optimiser leur temps de trajet, jugé souvent de très long, en consultant l’actualité », affirme à N’TIC Magazine Walid Ait Hamou, Directeur et fondateur de Le Titan Média. Ce n’est pas tout, selon le porteur du projet. « Grâce à l’application unique installée sur les tablettes embarquées, on peut bénéficier de promotions et de remises spéciales de nos différents annonceurs en fonction de votre localisation (via un système de publicités Pop-up) », explique-t-il. Pour son lancement, Le Titan Média prévoit l’installation de 400 tablettes pour atteindre 1000 tablettes embarquées à fin 2019. Des outils de divertissement pour rendre le trajet agréable Souvent, les usagers des taxis ont à leur disposition, soit leurs smartphones ou l’écoute de la radio pour égayer leurs trajets. Mais avec les tablettes de Le Titan Média, c’est une autre façon de rendre le trajet agréable qui est proposée ; « par des jeux et des séries ainsi que des bons plans de sortie, de recettes pour tous les goûts, des idées de décoration… etc. » souligne Walid Ait Hamou. La question des bons plans à faire, surtout pour les touristes qui débarquent en Algérie, revient très souvent, vu le manque d’informations sur ce sujet. Le Titan Média apporte la solution. « Vous atterrissez à Alger, vous prenez un taxi. Ensuite vous vous demandez où aller dans le taxi en route vers votre hôtel ? Grâce à la rubrique « Bons plans » les usagers découvrent tous les endroits en vogue de la capitale à faire absolument en famille ou entre amis », explique Walid Ait Hamou. Le Titan Média « est un réel atout pour les annonceurs qui vont toucher un plus grand nombre de clients qu’ils peuvent fidéliser de façon innovante », ajoute-t-il, assurant aussi que c’est un avantage entre les mains des clients, puisque c’est eux-mêmes qui bénéficieront de promotions et optimiseront leur temps passé sur la route. La pub sur mesure Les consommateurs sont-ils plus sensibles à la publicité digitale ? En Algérie, on recense plusieurs millions d’utilisateurs de smartphones qui se sont familiarisés avec le digital, et qui vont représenter une partie non négligeable des clients potentiels. Walid Ait Hamou pense qu’il est « primordial pour Le Titan Média de s’adapter à sa clientèle et d’optimiser son efficacité en touchant le maximum de personnes ». Et d’ajouter  : « De plus, la numérisation de la publicité permet une plus grande accessibilité et une diffusion beaucoup plus rapide. De surcroit, l’avantage que nous pouvons octroyer à la publicité digitale est celui de pouvoir s’ajuster aux divers profils des consommateurs grâce à la data  : La pub sur mesure au bon moment et au bon endroit ». Tout confiant de la réussite de ce concept qui a, par ailleurs, fait ses preuves dans le secteur du transport aérien, le fondateur de Le Titan Média estime qu’il est « le seul et unique concept interactif pour les annonceurs aujourd’hui en Algérie qui permet de gagner et fidéliser des clients ». Quel business model ? La réussite de tout business repose sur son efficacité et sa rentabilité. Walid Ait Hamou nous explique que son business model repose sur « la rémunération sur la vente d’espace publicitaire aux annonceurs ». Pour attirer facilement des partenaires, il annonce que Titan Média « offre gratuitement l’installation des tablettes aux chauffeurs de taxis et VTC ». Pour faciliter la maitrise de cet outil digital aux chauffeurs de taxis, Le Titan Média se chargera de la formation des chauffeurs à l’accueil des usagers des taxis, pour améliorer la qualité de service et aussi « nous les formerons à l’utilisation de nos tablettes et tout le contenu riche et varié que nous offrons pour faire vivre une vraie expérience client inédite ». P.16 N’TIC Magazine Décembre/Janvier 2019 Ob
ENTRETIEN DU MOIS ENTRETIEN AVEC MADJID MESSAOUDÈNE  : « Le GIE Monétique prévoit de lancer le M-Paiement en 2019 » Madjid MESSAOUDÈNE Administrateur du GIE Monétique.N’TIC  : Quel bilan faitesvous de l’e-paiement, deux ans après son lancement ? Madjid Messaoudène  : Le bilan est tout à fait positif du moment où les pratiquants de l’activité du commerce électronique se multiplient de jour en jour. Vous remarquerez qu’il y a deux années de cela, la place commerciale ne comptait qu’un établissement en plus de quelques webmarchands. Aujourd’hui nous avons recensé, au 30 novembre 2018, quelques 23 établissements. Des demandes d’accréditation de plateformes de e-commerce sont en cours d’étude au niveau des banques. En plus des grands facturiers qui, aujourd’hui, facilitent au citoyen le règlement de ses factures et redevances qu’il peut effectuer à distance, la loi sur le commerce électronique est venue mettre en place les règles devant encadrer cette activité. Le GIE Monétique est investi N’TIC Magazine Décembre/Janvier 2019 Madjid Messaoudène, l’administrateur du Groupement d’Intérêt Economique GIE Monétique fait le bilan du paiement électronique en Algérie, deux ans après son lancement et annonce des projets pour 2019. « L’année 2019 pour la monétique sera l’année de de l’explosion de l’e-paiement, de l’avènement du mobile paiement et de la banque digitale », promet-il. de réguler ce canal de paiement et préserver la sécurité des transactions réalisées par cette voie. N’TIC  : Quels sont les prochains grands facturiers qui seront mis dans la boucle de l’e-paiement ? Les établissements hôteliers ? M.M  : Oui, mais pas seulement. Nous envisageons à travers une panoplie de produits et services spécifiques offrir à travers nos membres adhérents qui sont les banques et Algérie Poste, des instruments, des dispositifs, des solutions de paiement électronique. Les grandes surfaces et moyens commerces d’abord en leur proposant des solutions de monétique intégrée et des solutions de TPE adaptés (mPOS). Nous mettrons en place également de nouvelles fonctionnalités sur les DAB/GAB permettant aux clients, au-delà du simple retrait d’argent, de payer des factures, de recharger leurs téléphones mobiles, d’opérer des transferts d’argents de personne à personne, etc., autant de services que nous mettrons à disposition des clients, afin de leur assurer un confort maximal dans l’exécution des opérations qu’ils auront à effectuer. N’TIC  : Quel est le nombre de transactions réalisées (par TPE et Internet) à ce jour ? M.M  : Nous avons recensé, au 30 novembre 2018, pas moins de 164.729 transactions dans les secteurs des télécoms, le transport, les assurances, l’électricité/eau et les services administratifs. Un chiffre en progression de plus de 34% par rapport à 2017. N’TIC  : A-t-on atteint la masse suffisante de cartes de paiement en circulation pour prétendre à une généralisation de l’epaiement ? Le processus de généralisation de cartes de paiement est en cours, actuellement, au niveau des banques et Algérie Poste. Nous comptons aujourd’hui plus de 6,5 millions de porteurs de cartes dont plus de 5 millions de la carte Edahabia et plus P.17 MI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :