N’TIC Magazine n°140 novembre 2018
N’TIC Magazine n°140 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°140 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : le cloud computing, encore du chemin à faire en Algérie...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
1 DZ WEB Dans le processus de sélection des prestataires, le sérieux et la rigueur sont de mise. Tous les réparateurs enregistrés sur la plateforme ont reçu une formation de la part des fondateurs de ladite plateforme. « C’est une formation sur l’utilisation de l’application et sur la qualité de service, assurée par nous-mêmes. Une formation d’une demi-journée qui nécessite une présence physique », souligne Karim Chaib. D’après lui, cette formation suit un dépôt de dossier dans lequel l’artisan fournit un diplôme qui prouve ses compétences dans son domaine. Autre preuve de rigueur chez les responsables de Fixit, est qu’ils insistent sur « la satisfaction de leurs clients ». Selon Chaib, dans le cas où le client n’a pas été satisfait du résultat du travail de l’artisan, Fixit envoie immédiatement un autre prestataire. D’ailleurs, les utilisateurs de l’application ont la P.38 N’TIC Magazine Novembre/Decembre 2018 I SÉRIEUX ET RIGUEUR possibilité de noter la prestation des artisans, en déposant un commentaire sur la qualité des travaux effectués. Le tarif à l’heure de chaque catégorie de métier est affiché à l’avance sur l’application. Notons que le service est actuellement actif à Alger. Il sera prochainement étendu sur le grand Alger (les banlieues) pour passer ensuite aux Wilayas de l’Est et de l’Ouest. En plus de l’agrandissement du champ de travail de l’application en question, les projets de Fixit dans le cours terme est de développer de nouvelles catégories et de nouvelles fonctionnalités. Karim Chaib explique que ce sont le « buzz » et la réussite qu’ont eus les applications VTC ces derniers mois qui l’ont encouragé à tenter le monde des applications mobiles, surtout que trouver un réparateur sur Alger est devenu très difficile. BIOEXPRESS Karim Chaib est diplômé en Marketing de l’École Supérieure de Commerce d’Alger et titulaire d’un EMBA de l’Ecole Supérieure Algérienne des Affaires (ESAA). Il a plus de 20 années d’expérience dans des postes à responsabilités en ventes et marketing dans des sociétés multinationales telles que HP, Djezzy et Ooredoo. Il a décidé depuis huit mois de rompre avec le monde du marketing pour entreprendre. Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour trouver une idée et la développer  : une application mobile algérienne de mise en relation entre particuliers et artisans professionnels dans différents domaines. La création de l’entreprise éditrice de l’application est en cours. Il s’agit de Fixit Technologie, elle aura comme statut juridique SARL. Elle sera spécialisée dans le développement des applications mobiles.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :