N’TIC Magazine n°139 octobre 2018
N’TIC Magazine n°139 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°139 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : ces nouvelles figures d'influence qui émergent du web.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
GAMING A QUOI PEUVENT BIEN JOUER LES ALGÉRIENS ? Depuis les années 80 avec l’apparition des salles d’arcades, le gaming prenait de plus en plus de place dans la vie des Algériens. Aujourd’hui, les événements et rencontres se multiplient, l’e-sport décolle, le nombre de Gamers frôle la centaine de milers, mais à quoi tous ces jeunes Algériens jouent-t-ils ? Et comment sont-ils répartis ? Nous allons tenter d’y répondre dans la chronique gaming du mois. Afin d’obtenir la réponse à tous ces questionnements, nous avons décidé d’observer les statistiques de vente chez les revendeurs de clés et produits digitaux. Pour ce faire, nous avons pris contact avec le dit leader du domaine « Dz Game Store » qui a accepté de partager avec nous ces chiffres confidentiels de 2018 pour la bonne cause, permettant d’accéder à un échantillon d’environ 5000 personnes sur toutes les wilayas. A l’aide de ces chiffres, nous pouvons déjà départager les légendaires rivaux et répondre à la question Sans surprise, le PC est en tête avec 40%, viennent ensuite les Consoles avec 32%, suivi de près par le Mobile avec 28%. Ce rapprochement peut se justifier par l’utilisation redondante de cartes de recharge Google Play sur des jeux addictifs tel que Clash of Clans, faussant quelque peu le résultat. Connaissant à présent le Encore une fois, le graphique confirme une évidence, même si la dernière génération de consoles a été plus favorable au vert de la Xbox, et ce, en grosse partie à cause du piratage de jeux qui fût également la cause de la popularité de la PS2 face à la Xbox d’antan, la PS4 domine les sondages du haut de ses 78% de consommations et ses nombreuses exclusivités. La Xbox one et Switch ferment la marche avec respectivement 18% et 3% chacun. Dans l’impossibilité de parler des jeux les plus joués en raison des Free to Play passant entre les mailles de notre filet statistique et des multiples blockbusters et autres triple A créant des tendances mondiales, nous allons clôturer notre dossier avec un top 10 des wilayas les plus consommatrices 1111n Comeri » Deombrix niriendo Swreg/WM PS4 Sie 11 Se.jaià IMF Ghaerkila Annaba lasin:q Peu ArrerErfj'Tlemcen Blida (ken BeFqa Alger de jeux vidéo. En somme, les Algériens sont majoritairement fatidique « PC ou consoles ? ». Dans le but d’arriver à estimer cette tendance nous prendrons comme indicateurs en faveur du PC, le nombre de vente de cartes de recharge G2A, Battle. net, les Riot points et bien sûr les Steam wallets. En tant que référence pour les consoles, nous prendrons les abonnements et cartes de recharge PSN, Xbox Live, Xbox Game Pass et les Nintendo Eshop Cards. Enfin, pour le mobile, nous nous intéresserons simplement aux ventes relatives aux cartes de recharge Google Play. support favori des joueurs Algériens, nous allons aller plus loin et mettre fin à la guerre des consoles. Pour ce faire, il suffit de séparer les indicateurs précédemment définis pour les consoles de façon à placer chaque produit avec sa plateforme respective. 10,00 15,00 20,00 25,00 30,00 35.134 PCistes, arborent le bleu de la Play- Station et habite Alger. P.28 N’TIC Magazine Septembre/Octobre 2018
BILLET D’HUMEUR VIVE LA RENTRÉE ! Samir ROUABHI Entrepreneur, Coach en entrepreneuriat Voilà, c’est la rentrée. Des millions d’élèves retrouvent, une fois de plus, les bancs des écoles, collèges, lycées et universités. Depuis quelques année, que nous sommes techno-dépendants, où la technologie joue un rôle central dans nos vies, que nous le voulions ou pas, l’usage du web a commencé à prendre son essor dans certains aspects de l’enseignement. Faisons un petit tour du côté des outils autour de l’enseignement et de l’école. Comme d’habitude, je ne cherche pas du tout ici l’exhaustivité. Au lieu de ça, je présenterai les différents types d’outils existants. Cette présentation vous aidera à N’TIC Magazine Septembre/Octobre 2018 commencer votre propre état des lieux. J’assume un parti pris total dans cette présentation, vu que je connais personnellement la plupart des créateurs de ces plateformes et j’en parle parce que je suis fasciné par le dynamisme dans le milieu. A défaut d’une grande réussite financière, ces solutions donnent une idée de tout ce qu’on est capables de faire lorsque nous mobilisons notre talent et notre intelligence. DIRASSATIC DirassaTic a été lancée en 2014 par le très brillant et très dynamique entrepreneur Hichem Mebarki. Elle a évolué un temps à l’ombre de la grande entreprise technologique oranaise ISAAL. J’aime beaucoup l’idée derrière DirassaTic. Il ne s’agit pas de e-learning mais de services encore plus originaux et qui aident des milliers de parents d’élèves que nous sommes  : il facilite la communication entre l’école, les élèves et leurs parents. A travers son interface web et son application mobile, le parent peut superviser la vie scolaire de son enfant  : être informé des absences, des retards, consulter les devoirs, les notes ou recevoir des notifications par SMS pour les convocations par exemple. Il peut également consulter l’emploi du temps et même demander un certificat de scolarité sans se déplacer.DirassaTic est également un support de communication numérique entre l’école et l’élève. Il peut y consulter ses notes, son emploi du temps,… Grosso modo, il joue le rôle d’un cahier de correspondance en version électronique. Lien  : http://dirassatic.info/LIKOUL Likoul, plateforme de soutien scolaire lancée en partenariat avec Ooredoo, est une solution pratique, efficace et peu coûteuse pour soutenir les élèves des trois paliers  : primaire, moyen et secondaire. Lien  : https://www.likoul.dz/ETUDZ Etudz avait pour vocation de réaliser un répertoire de cours en ligne, allant des cours universitaires aux formations attenantes. J’aime beaucoup la tournure qu’a prise ce projet, conçu initialement comme un site de e-learning classique, pour étudiants à l’université, comme le sont ses créateurs. Avec le temps, avec le dynamisme de son équipe et la vision de son fondateur Ramzi Ikouirene, la plateforme a viré vers un site de partage de notes de cours  : qui n’a pas eu besoin de reprendre les notes de cours de ses I P.29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :