N’TIC Magazine n°138 septembre 2018
N’TIC Magazine n°138 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de septembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : quels financements pour les startups en Algérie ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
q Apprenez à déchiffrer les ordonnances avec Wasfa Vous êtes un étudiant ou un vendeur dans une pharmacie et vous avez souvent du mal à déchiffrer les fameuses ordonnances des médecins ? L’application Wasfa est là pour vous aider. Créée par un jeune développeur algérien Menouar Sarseg, cette application permet à ses utilisateurs, des pharmaciens en herbe, étudiants en pharmacie ou vendeurs en officines d’apprendre à déchiffrer les ordonnances. Présentée sous forme de jeu, Wasfa affiche une ordonnance et l’utilisateur doit deviner et écrire le nom du médicament. Le jeu est composé de plusieurs parties et le niveau de lecture des ordonnances devient de plus en plus compliqué au fil des défis. Moufidz, trouvez les coordonnées que vous cherchez Vous n’aurez plus besoin de mémoriser les numéros de téléphones à contacter en cas d’urgence. MoufiDz est un annuaire mobile comportant les coordonnées utiles de plusieurs établissements en Algérie. Opérateurs téléphoniques, compagnies de transport, administrations, corps de sécurité… tout y est. Les utilisateurs de MoufiDz auront juste à cliquer sur l’institution ou l’entreprise qu’ils souhaitent contacter pour passer un appel ou visiter leurs sites web. En cas d’urgence, l’application liste également les coordonnées de la police, du Samu ou de la Protection civile. L’application est également collaborative et permet à ses usagers de l’enrichir avec des coordonnées utiles d’administrations, voire même de sociétés privées. Cryptez vos messages avec Oversec Oversec est une application Android qui permet à ses utilisateurs de crypter leurs messages dans plusieurs applications  : SMS, WhatsApp, Gmail, Instagram, Messenger, Viber ou Skype. Cette application s’adresse à toutes les personnes désirant protéger leur vie privée et renforcer la confidentialité de leurs échanges. Pour ce faire, Oversec rajoute une coupe de chiffrement à toutes les applications de messagerie instantanée. Les messages seront ainsi masqués par un texte aléatoire sur lequel il faudrait cliquer pour lire le message réel. Les destinataires des messages doivent toutefois posséder Oversec pour pouvoir lire les contenus cryptés. ob P.36 N’TIC Magazine Aout/Septembre 2018
NSOGO, LE PREMIER RÉSEAU SOCIAL DE COVOITURAGE EN ALGÉRIE N’TIC Magazine Aout/Septembre 2018 n5 A quot serf rince) ? Pau/quai WiElsEr m'op 7 12EgtElpe Témoignage ! Le premier site de covo[turage en Merle./W Labfender, continue d’enrichir la sphère web algérienne avec ses solutions pratiques. Après l’application de géolocalisation Winrac et la première plateforme de vente de pièces détachées automobiles Ghiar.com, les développeurs de Labfender reviennent cette fois-avec une nouvelle solution inédite en Algérie. « Nsogo » c’est le nom du premier réseau social de covoiturage en Algérie. Par Khaled Racim Depuis 3 ans, les applications VTC pullulent en Algérie offrant de nouveaux services de mobilité urbaine et l’application Nsogo ouvre le bal pour un autre mode de transport « solidaire ». Si les applications d’auto-partage se répandent facilement, c’est parce que leur utilité facilite la vie à beaucoup de monde. Pour les concepteurs de l’application algérienne Nsogo, l’objectif est de diminuer les embouteillages dans les grandes villes en diminuant les voitures qui y circulent. Il ne s’agit pas, selon eux, de présenter un service de covoiturage. Mais également de rendre le trajet plus convivial. « Notre idéal est de permettre à tous les Algériens d’avoir la possibilité d’accéder à un transport sécurisé et solidaire. Nsogo c’est aussi un geste écologique si nous arrivons à réduire le nombre de voitures qui circulent sur nos routes », indique Youcef Khelil, Manager de Labfender. Contrairement aux autres plateformes et applications mobiles de covoiturage, Nsogo « se démarque par sa dimension sociale ». Ainsi, l’application Nsogo est le premier réseau social de covoiturage en Algérie ; les familles d’utilisateurs ne seront plus définies qu’en fonction des trajets mais aussi par affinités afin d’améliorer le parcours des utilisateurs. P.37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :