N’TIC Magazine n°138 septembre 2018
N’TIC Magazine n°138 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de septembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : quels financements pour les startups en Algérie ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
GAMING ART ET JEUX VIDÉO  : A LA DÉCOUVERTE DE L’ENVIRONNEMENT « FE » La frontière entre l’art et le jeu vidéo a toujours été fine. Très souvent des développeurs détruisent le mur et offrent des expériences hors du commun. C’est le cas de FE façonné par Zoink ! Le studio suédois dont la direction artistique est le pilier même du jeu a su allier dans son expérience narrative, les sons et les couleurs pour conter une mélodieuse aventure. SUR LA MÊME LONGUEUR D’ONDE Au sein de ces bois oniriques se cachent une faune et une flore qui réagissent aux chants. La mignonne bestiole que l’on dirige n’est capable de fredonner au début que la partition de sa propre espèce. Elle est alors inapte à activer les fleurssoufflerie qui ne s’ouvrent qu’aux brames des cerfs ou à développer les bourgeons-trampoline sensibles aux couinements des lézards. Il faut alors ruser pour arriver à ses fins, en devenant ami avec les autres animaux pour que ces derniers nous débloquent grâce à leurs cordes vocales. Le principe est simple. Une fois qu’un animal sauvage est repéré, le joueur doit s’en approcher, à la manière d’un chasseur. Sauf que la conclusion ici n’est pas la mort d’un être vivant, mais la création d’une osmose avec ce dernier. Quand la bête est à portée de coussinets, elle est alors réceptive à un chant de l’amitié via un mini-jeu d’adresse. Il suffit de trouver la bonne fréquence en faisant se rencontrer deux sphères lumineuses. Une fois la manœuvre exécutée, la bestiole « connectée » se met à nous suivre, prête à chanter pour activer tout ce qui peut l’être sur notre chemin. Tous les animaux rencontrés ne sont pas forcément amicaux. Chaîne alimentaire oblige, certains prédateurs ont l’estomac qui parle plus fort que leurs cordes vocales. Les adversaires les plus réguliers (et féroces) restent cependant les Silencieux, à savoir d’étranges créatures qui capturent les animaux de la forêt à des fins mystérieuses, en leur crachant une sorte de venin les enfermant dans une boule de mucus. Les bombes vertes activables grâce au chant de l’oiseau sont les seules capables de détruire ces prisons organiques. L’ENVIRONNEMENT FE Dans sa recherche picturale qui supprime tout élément d’interface à l’écran (hors affichage de la map et roue des pouvoirs en cas de pression de la touche correspondante), FE est une expérience particulièrement visuelle. Nous ne parlons pas forcément ici de l’excellente direction artistique qui varie ses teintes en un battement de plume et qui transforme chaque capture d’écran en un fond d’écran potentiel. Zoink utilise les retours visuels de manière astucieuse pour pousser le plus naturellement possible à l’exploration. On note la présence d’une surbrillance légère lorsqu’il est possible d’interagir avec un objet, et le fait que les éléments importants « pulsent » et se détectent même dans le brouillard qui drape les environnements. L’observation est vraiment un point central de l’expérience FE. Le son apporte également des informations sur la présence ou non d’un item, en plus de baigner l’univers semi-ouvert du jeu dans une grande mélodie qui semble se créer au fil des lieux visités. Si FE accomplit un bon travail sur quasiment tous les points qu’il aborde, il lui manque des moments vraiment forts ainsi que des propositions bien à lui pour dépasser ses maîtres. La durée de vie de 7 heures pour la quête principale est également un peu courte, même s’il est possible de continuer à explorer l’univers à la fin de l’aventure pour y déceler tous les secrets. La bonne humeur communicative du jeu et la direction artistique parfaite lui excuse tous ses défauts. P.28 N’TIC Magazine Novembre/Decembre 2017 Pq
BILLET D’HUMEUR 10 TRENDS FOR 2019 Samir ROUABHI Entrepreneur, Coach en entrepreneuriat Quand nous avions parlé de smart cities (en réalité, je reçois toujours comme réponse, des ricanements lorsque je parle de smart city autour de moi. Mais passons) nous avions parlé des problèmes des pays dit en développement, pour faire face aux besoins en innovation. Faisons une prospective pour l’année 2019 des 10 grandes tendances mondiales et des points sur lesquels nous allons devoir travailler. Tous ses domaines sont bouillonnants ailleurs. Et il n’y a absolument aucune raison pour qu’il en soit autrement chez nous. DÉFIS URGENTS Nous avons parlé de Leapfrog Innovation. Cette manière de faire un saut technologique, en profitant de réalisations open source mises à disposition par des gens d’une extrême compétence, afin de se mettre à jour en termes de technologies et de proposer des N’TIC Magazine Aout/Septembre 2018 solutions maison aux standards mondiaux. Dans la plupart des domaines que nous évoquerons plus bas, un travail titanesque a déjà été réalisé et il est disponible. Gratuitement. Il nous reste de former des équipes d’ingénieurs et de proposer des solutions qui nous permettront de prendre le contrôle de nos services. Cette possibilité a toujours existé. Par exemple, en substitution aux très onéreuses licences pour Microsoft Exchange ou Lotus Notes, chèrement payées par nos grandes entreprises publiques, il existe depuis 2006 la solution ouverte Open-Xchange. Il suffit pour cela de former des équipes d’ingénieurs sur cette dernière. On aurait pu ainsi avoir un fournisseur local d’outils de collaboration, assurant développement, vente et support pour les entreprises locales. 10 TRENDS 1. e-commerce Le e-commerce, à lui seul, est une révolution à l’intérieur de la révolution Internet. En une période aussi courte que deux décennies, tout a changé dans le commerce ; de fond en comble  : les habitudes d’achat, les techniques de payement, d’achalandage, de livraison, la logistique, les modèles économiques. C’est un secteur extrêmement friand en innovations. De nouveaux opérateurs sont sortis de nul part et ont dominé leurs secteurs respectifs  : Amazon, Alibaba, Rocket Internet, Rakuten, eBay,… Il y a peu de révolutions aussi profondes et en si peu de temps dans l’histoire de l’humanité. Nous avons parlé récemment de la consommation par abonnement. Ce n’est là que l’une des milliers de tendances qui ont traversé ce monde. Le développement de la chaîne logistique, la livraison à J+1 est une chose acquise pour les grands opérateurs. Cette dernière est l’apanage de grands fournisseurs de produits frais. Le défi actuel a été lancé par Amazon  : réinventer l’expérience d’achat sur Internet par la voix. Les enseignes françaises Carrefour et e-Leclerc par exemple vont lancer chacune son assistant vocal, sur la base du Google Home. Il permettra de gérer sa liste d’achat, d’y ajouter les produits au moment où ça vous traverse votre esprit. Puis, de finaliser sa demande au moment opportun en choisissant les marques des produits par exemple, valider sa commande en choisissant la livraison ou en indiquant l’heure de récupération de ses achats dans le drive. Pour cause d’une réglementation défaillante, d’un législateur maladroit, du e-payment qui a encore beaucoup de mal à s’imposer, d’un marché déstructuré et de quelques autres handicaps, l’Algérie est passée complètement à côté de la révolution. Il serait temps d’avoir un noyau dur de grandes sociétés de e-commerce dans les secteurs clés qui font évoluer les habitudes d’achat et les règles du jeu du commerce. 2. Intelligence Artificielle L’IA est partout et elle continuera à envahir nos vies de façon de plus en plus forte. Tous les secteurs de l’économie sont touchés. Par exemple, Facebook veut diviser par 10 le temps de réalisation d’une IRM grâce à l’IA. Beaucoup P.29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :