N’TIC Magazine n°138 septembre 2018
N’TIC Magazine n°138 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de septembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Med&Com

  • Format : (210 x 287) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : quels financements pour les startups en Algérie ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
ENTREPRISE DU DU MOIS PIONNIÈRE LOCALE DANS LA FABRICATION HARDWARE, IMPILO-MED AMBITIONNE DE RÉVOLUTIONNER LA SANTÉ EN ALGÉRIE MODULAR SYSTEM L’e-santé franchit un nouveau cap en Algérie grâce à la startup Impilo-Med. Fondée en mars 2018 par Walid Noui, pédiatre et inventeur, avec Nazim Oudahi, ingénieur en instrumentation électronique, cette société conçoit et développe des équipements médicaux modulables et multifonctions pour les établissements hospitaliers. Rabah Meziane P.14 N’TIC Magazine Aout/Septembre 2018
Au moment où toutes les innovations algériennes autour de la branche e-santé sont logicielles, c’est-à-dire software, comme les applications mobiles ou les plateformes web, Impilo-Med a opté pour la fabrication hardware. Un défi de taille dans une Algérie toujours dépourvue d’un tissu industriel sur lequel cette startup doit compter pour fabriquer et commercialiser ses produits. Moins d’une année après son N’TIC Magazine  : Pouvezvous présenter Impilo-Med à nos lecteurs ? Walid Noui  : Impilo-Med est une startup algérienne créée en mars 2018. Elle conçoit des appareils multifonctions, modulables et adaptables, destinés au domaine de la santé, en se basant sur les dernières technologies. N’TIC Magazine Aout/Septembre 2018 lancement, Impilo-Med propose déjà son équipement Smart Medical Device (SMD) pour le monitoring des malades, une machine qui regroupe plusieurs fonctionnalités dans un seul appareil modulable. Faute d’investisseurs, malgré de nombreuses distinctions à des concours nationaux et internationaux d’innovations, Impilo-Med se voit obligée de lorgner les eldorados de startups, comme les Etats- N’TIC  : Comment cette startup est-elle née ? WN  : Notre startup a été créée par un concours de circonstances tragique. L’idée de créer notre Smart Medical Device (SMD), notre premier produit, remontait déjà à plusieurs années, quand j’étais en résidanat dans ma spécialité à l’hôpital de Parnet. C’était en 2010 et je venais de perdre un de mes patients car je n’avais pas de pompes à perfusion. Ce malade, un nourrisson, est décédé en raison d’un perfuseur manuel obsolète, un modèle datant de plusieurs décennies. C’était comme une claque. Il y avait toujours des accidents avec ce type de perfuseurs mais jamais de décès. Après cet incident, nous avons fait des mains et des pieds auprès de l’administration hospitalière pour nous procurer des machines de monitoring. Nous en avons reçu deux que nous exploitions pour les cas graves. La machine était toutefois accompagnée que de 50 perfuseurs, consommés en quelques semaines. Lorsque nous avons demandé à nous Unis, la Chine ou l’Inde, pour voir son invention fabriquée puis commercialisée. Une conjoncture qui ne décourage pas Walid Noui et Nazim Oudahi, déterminés à améliorer la qualité des soins en Algérie grâce à leurs solutions, mais surtout, à contribuer au développement de l’entrepreneuriat et de l’industrie en Algérie. Walid Noui, CEO et fondateur de la startup Impilo-Med « Impilo-Med est la première entreprise en Algérie à avoir créé une machine médicale » Walid Noui, CEO et fondateur de Impilo-Med fournir de nouveaux perfuseurs, l’administration nous a signifié que l’hôpital ne pas se permettre de payer des consommables à 500 DA. C’est à ce moment-là que l’idée a germé. J’ai alors commencé à créer la première machine, la Smart Medical Device, en l’occurrence. J’avais bien avancé dans sa partie mécanique et sa conception mais je stagnais aux commandes électroniques. C’est à l’USTHB, où je cherchais un partenaire maîtrisant l’électronique, que j’ai rencontré Nazim Ouadahi. Nous avons commencé à travailler en 2014 pour compléter la machine et déposer le brevet fin 2015 auprès de l’INAPI (Institut National Algérien de Propriété Industrielle). N’TIC  : Mais Impilo-Med n’a vu le jour qu’en mars 2018, c’est-à-dire deux années après... WN  : Oui. L’idée de créer une startup n’était toujours pas à l’ordre du jour. Nous avons même tourné en rond pendant plusieurs mois. Nous avons participé à plusieurs P.15 MI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :