My Big Geneva n°3 mai à oct 2013
My Big Geneva n°3 mai à oct 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de mai à oct 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : My Big Collection Co.

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 33,8 Mo

  • Dans ce numéro : Soraya Bakhtiar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 L’heure et la Manière | L’enquête américaine Waltham Watch produit 91’000 pièces en 1872 puis 882’000 pièces en 1889. Tandis que l’entreprise suisse Longines, alors considérée comme la plus moderne, ne produit que 20’000 montres en 1885. L’industrie horlogère suisse semble ignorer les profondes mutations qui s’opèrent outre-atlantique. C’est la chute brutale des exportations vers le nouveau monde qui obligent les manufactures à réagir. La jeune Société intercantonale des Industries du Jura (SIIJ) prend la décision d’envoyer une équipe en mission in situ. Les membres de la délégation la surnomment « l’enquête américaine ». Lors de l’Exposition universelle de Philadelphia en 1876, les États-Unis célèbrent le centenaire de leur indépendance. Près de 200’000 mètres carrés d’exposition sont dédiés à la gloire des industries florissantes qui font la fierté du peuple américain. Parmi les 10 millions de visiteurs, l’on retrouve Jaques David, jeune ingénieur de chez Longines et Théodore Gribi employé de chez Borel & Courvoisier. Ils prennent très vite conscience du fossé technologique qui séparent les 2 continents et rédigent un rapport qui préconise une modernisation énergique de l’industrie horlogère helvétique. Après une longue partie technique, le rapport conclut : « C’est en Suisse que doivent se fonder ces nouvelles fabriques et si elles ne se créent pas là, elles se créeront aux États-Unis et il ne restera plus rien pour nous au bout de peu d’années, car les Américains portent déjà leurs montres sur tous nos marchés, en Russie, en Angleterre, dans l’Amérique du Sud, en Australie et au Japon » Si ce rapport met en émoi le monde horloger suisse, il amuse et flatte les fabricants américains qui s’empressent de le citer les phrases les plus élogieuses dans leurs campagnes publicitaires. David rapporte aussi dans ses valises des montres américaines qu’il dépose dans les écoles d’horlogerie, afin que les élèves puissent observer les produits et composants conçus de manière industrielle.
Malgré la réticence des partisans d’un système de production artisanal, en particulier dans les anciennes régions horlogères comme les Montagnes neuchâteloises, l’industrie horlogère suisse entame sa métamorphose au cours des années 1870-1918. Cette profonde évolution consiste à quitter petit à petit le modèle de l’établissage (système basé sur l’indépendance des travailleurs à domicile) pour un travail en fabrique. Des usines fleurissent dans des cantons qui ne possèdent pas de culture horlogère comme à Berne, Soleure ou encore à Schaffhouse. Leurs noms Tavannes Watch Co, Roamer Watch Co ou encore International Watch Co rappellent que la concurrence américaine est omniprésente. Le déclin de la grande aventure de l’horlogerie américaine débutera avec l’arrivée des guerres mondiales qui mobiliseront personnel et matériaux. Le manque d’intérêt des marques d’outre-atlantique dans le domaine des complications leur sera fatal à l’inverse des Suisses. La rationalisation introduite par la modernisation permet une nette amélioration de la productivité, et la Suisse rattrape peu à peu ses parts de marché. Le nombre de montres produites par personne active dans l’horlogerie passe de 65 en 1876 à 330 en 1913. Malgré des chiffres encourageants, l’industrie suisse ne calque pas complètement le modèle américain. Le génie du modèle de l’horlogerie helvétique réside dans le fait qu’il allie automatisation de la fabrication de composants, finitions traditionnelles et montage des mouvements en atelier. Au sortir de la deuxième guerre mondiale, l’horlogerie Suisse semble avoir rétablie pour quelques décennies sa suprématie. Mais attention, au pays des matins calmes, on prépare déjà le « PearlHarbour » de la montre mécanique. Mais ça, c’est déjà une autre histoire ! DIEGOAZCONEGUI 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 1My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 2-3My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 4-5My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 6-7My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 8-9My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 10-11My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 12-13My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 14-15My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 16-17My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 18-19My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 20-21My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 22-23My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 24-25My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 26-27My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 28-29My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 30-31My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 32-33My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 34-35My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 36-37My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 38-39My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 40-41My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 42-43My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 44-45My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 46-47My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 48-49My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 50-51My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 52-53My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 54-55My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 56-57My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 58-59My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 60-61My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 62-63My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 64-65My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 66-67My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 68-69My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 70-71My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 72-73My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 74-75My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 76-77My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 78-79My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 80-81My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 82-83My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 84-85My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 86-87My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 88-89My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 90-91My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 92-93My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 94-95My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 96-97My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 98-99My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 100-101My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 102-103My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 104-105My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 106-107My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 108-109My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 110-111My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 112-113My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 114-115My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 116-117My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 118-119My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 120-121My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 122-123My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 124-125My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 126-127My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 128-129My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 130-131My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 132-133My Big Geneva numéro 3 mai à oct 2013 Page 134