My Big Geneva n°2 déc 12 à avr 2013
My Big Geneva n°2 déc 12 à avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de déc 12 à avr 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : My Big Collection Co.

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 24 Mo

  • Dans ce numéro : le Mikrogirder Aiguille d'Or au GPHG.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48 L’heure et la Manière | Mikrogirder LE CAS DE LA RÉPONSE IMPULSIONNELLE A des fréquences plus élevées les choses évoluent considérablement. Comme nous l’avons vu sur le Mikrograph et le Mikrotimer, pour compenser l’appel d’énergie il convient de réduire drastiquement l’inertie des masses embarquées. Un problème apparaît alors… la réponse impulsionnelle de l’échappement. En effet, en plus de ne pas tourner, sur la durée, à vitesse constante, la roue d’ancre a de plus en plus de mal à suivre le rythme requis par le régulateur… Il est essentiel de comprendre que cette difficulté « d’accordage » provient principalement de l’inertie du rouage de transmission. En effet quand la roue d’ancre est autorisée à tourner, elle se meut en même temps que toute la chaine amont, barillet compris. Cela revient à entrainer une masse globale, à partir d’une vitesse nulle, requérant une énergie considérable et incontournable. CETTE RÉALITE CONSTITUE LA DEUXIÈME LIMITE DU SYSTÈME À SPIRAL MÉCANIQUE Un mouvement mécanique classique peut être vu comme un système physique qui dévide de l’énergie, pour alimenter un régulateur, au travers d’une transmission mécanique, de façon non constante, et sur une durée limitée nommée réserve de marche. L’énergie est principalement utilisée pour assurer les fonctions échappement et régulation. Les nombreuses imperfections de fabrication, les frottements, le paradoxe de l’échappement et l’augmentation de la fréquence amènent un déséquilibre dynamique et énergétique qui limite l’utilisation d’un spiral mécanique au voisinage supérieur de 500Hz.
OSCILLATEUR À POUTRES VIBRANTES Pour s’affranchir des limites précédentes, TAG-Heuer a repris, à partir de l’équation d’onde parfaite, l’étude d’un nouveau type de régulateur. Cette technologie, entièrement brevetée dans le cas d’applications horlogère, permet d’atteindre des fréquences très supérieures à 500Hz avec une précision chronographique. Sous une forme d’exécution primaire, faisant l’objet de 10 demandes de brevets enregistrées, l’oscillateur à lames, Mikrogirder, se compose de trois poutres couplées.• L’excitateur solidaire de l’ancre.• Le coupleur• L’oscillateur Le principe consiste à exciter, suivant son mode premier, l’oscillateur constitué d’une poutre mince se rapprochant le plus possible de la poutre « théorique ». L’oscillateur se met alors à vibrer suivant une fréquence parfaitement définie. D’un point de vue énergétique, la puissance mécanique, non constante, est transmise par le barillet du chronographe, au pignon d’échappement, comme dans un mouvement dual classique (Mikrograph, Mikrotimer…). La roue d’ancre comporte un nombre de dents relativement élevée (40 vs. 20) ce qui permet d’obtenir un angle d’échappement le plus faible possible. Pour une vitesse donnée, ce petit angle impose de communiquer à l’ancre une puissance mécanique sur un instant très bref. Ce phénomène oblige à rechercher les vitesses de la roue d’ancre les plus élevées possibles. Le cycle classique d’échappement RIC se transforme alors en un cycle IRC (Impulsion, Chute, Repos). Une première particularité est que la fonction repos s’opère suivant certaines conditions de phase entre l’ancre et la roue d’ancre. Ainsi, le repos agit comme un limitateur de vitesse entre les valeurs supposées « critiques » et de ce fait empêche « l’emballement » du dévidement. Par ailleurs, nous avons vu que l’énergie incidente n’est pas constante. Dès lors il est impératif de compenser, autant que possible, les variations au moyen d’un artifice géométrique. Ce dernier repose sur la nécessité d’obtenir sur l’ancre un moment d’impulsion le plus constant possible, phénomène qui peut aussi se traduit par une durée d’impulsion fonction de la vitesse de la roue d’ancre. Géométriquement le point de contact ancre/roue d’ancre décrit une « zone » dont l’abscisse curviligne résulte d’une construction géométrique classique avec épure statique. 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 1My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 2-3My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 4-5My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 6-7My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 8-9My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 10-11My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 12-13My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 14-15My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 16-17My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 18-19My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 20-21My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 22-23My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 24-25My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 26-27My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 28-29My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 30-31My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 32-33My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 34-35My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 36-37My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 38-39My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 40-41My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 42-43My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 44-45My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 46-47My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 48-49My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 50-51My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 52-53My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 54-55My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 56-57My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 58-59My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 60-61My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 62-63My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 64-65My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 66-67My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 68-69My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 70-71My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 72-73My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 74-75My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 76-77My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 78-79My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 80-81My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 82-83My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 84-85My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 86-87My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 88-89My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 90-91My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 92-93My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 94-95My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 96-97My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 98-99My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 100-101My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 102-103My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 104-105My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 106-107My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 108-109My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 110-111My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 112-113My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 114-115My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 116-117My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 118-119My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 120-121My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 122-123My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 124-125My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 126-127My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 128-129My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 130-131My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 132-133My Big Geneva numéro 2 déc 12 à avr 2013 Page 134