Multiprise n°8 déc 07/janv-fév 2008
Multiprise n°8 déc 07/janv-fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de déc 07/janv-fév 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,1 Mo

  • Dans ce numéro : « Don't Try This at Home ! »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 FIP-Peltnr92 ;pace des Arts Espace es « En Chantier Monsieur Fourrier ! ~~ » L'Espace des Arts, institution existant depuis 1989, est en pleine mutation. Créée à l'initiative d'Henri Molina, aujourd'hui premier ad­ adjoint délégué à la culture, ce lieu jouit d'une exceptionnelle vitalité. l'initia- Dans le cadre d'un entretien à Multiprise, son nouveau directeur Arnaud Fourrier nous a fait découvrir les orientations majeures à venir pour le futur visage de l'Espace des Arts, qui intégrant le bâtiment «Médiathèque Centre d'Art Contemporain» à l'horizon 2009- 2010. o. Bénéficiant d'une surface de 150m2 2 à l'heure actuelle, elle se verra tripler dans le cadre du nouveau lieu, avec des hauteurs de plafond de 5 mètres, laissant présumer de belles promesses d'accrochage, car on le sait l'art contemporain peut faire dans la démesure. Une véritable reconnaissance qui vient légitimer et appuyer l'impact de l'art contemporain à Colomiers et dans la région Projet de médiathèque centre d'art contemporain de Colomiers, vue de t'accueil l'accueil CRudy ClRudy Ricciotti 1 / commune de Colomiers Midi Pyrénéenne. La mission de A. Fourrier sera bien entendu, d'assurer la mutation de l'Espace des Arts actuel vers le nouveau centre. Dans un premier temps, il aura en charge, pour la saison 2008, les expositions déjà programmées par Gève lissier Tissier 1, précédente directrice, partie à la retraite. Au travers de ce passage de relais, l'édition de catalogues d'expositions2 2 donnera l'opportunité à A. Fourrier d'exprimer ses nouvelles idées... A venir plusieurs catalogues des deux dernières der- saisons. C'est à partir de la rentrée 2008 que com- commencera la phase de transition proprement dite, où il s'agira de créer une passerelle entre la structure existante et connue de tous en- vers celle en devenir du bâtiment. Pour cela un éclatement volontaire des espaces d'exposition visera à amplifier la relation de l'art à la ville, où comment inscrire ce dernier à d'ex- l'extérieur pour aller vers l'autre. Cette sa- satellisation se poursuivra certainement au travers de collaborations avec les columé- columérins, petits et grands, de manière à créer et
installer une attente plus forte au regard de ce nouvel édifice qui s'annonce, dans cette phase« « Hors les Murs». La cohabitation future entre la médiathèque et le centre d'art doit représenter un atout, et c'est dans ce cadre que la préfiguration identitaire de ce nouvel espace, a pour objectif de iden- s'énoncer de manière affirmée. Fort de ses expériences professionnelles antérieures au Consortium de Dijon, ou bien encore à la mise en place du C.I.G (Centre International du Graphisme) à Chaumont sur Marne, A. Fourrier aura à coeur cœur de mettre en place cette image claire à l'instar d'autres In- exemples qui le motivent tels que Les les centres d'art contemporain de Saint-Nazaire, ou ce­ celui Lui de l'Abbaye L'Abbaye de Maubuisson. A l'heure actuelle et comme premières idées, A. Fourrier évoque Les les possibilités de L'édition l'édition -lieu- potentiel de passerelle et d'expérimentation entre l'art et le monde du livre - et la d'expérimen- dimension discursive de l'art comme piste de développement du projet du centre d'art, en faisant ressortir la saillance du texte dans l'art contemporain, avec à l'esprit l'oeuvre du Grand Verre de Marcel Duchamp, Les les structuralistes et les conceptuels des années 1970 struc- ou encore Les les mythologies individuelles dans les années 80 et le rapport à la fiction dans l'art d'aujourd'hui. Sans enfermer le projet culturel du centre d'art dans une catégorie ou une discipline, ces pistes visent à initier des points de con- convergence avec le le projet culturel de la mé- médiathèque. La confrontation de différentes catégories de discours -- la fiction, le docu- documentaire, la La narration, la La place de la La parole ou du texte dans l'oeuvre- - laisse entrevoir un terrain d'expérimentation ouvert pour l'art contemporain. Ces orientations constitueraient une sorte de plate-forme à partir de laquelle sera décli- déclinée la La programmation dès septembre 2008, et dessineraient des affinités avec La la future médiathèque ou encore le festival de bande dessinée de Colomiers. La forte identité du bâtiment de Rudy Ric- Ricciotti, qui fera l'effet, A. Fourrier l'espère, d'un « mini Bilbao » pour la ville de Colo- Colomiers, sera là pour le soutenir. Cet architecte, connu pour son apocalyptique Centre Chorégraphique National d'Aix-en- d'Aix-en­ Provence ou bien encore Le le stadium de Vi- Vitrolles, lui tend les bras grâce à un bâtiment très marqué qui ne sera pas sans dérouter certains, mais à l'instar de nombre de musées et autres édifices il représentera à lui seul un étendard pour la ville au regard de son aînée mu- Toulouse. La culture pour tous, ce précepte, la mu- municipalité de Colomiers l'a l'a initié il il y a 20 ans avec ce projet de galerie d'art mu- municipale en accès libre. Aujourd'hui avec cette médiathèque centre d'art contem- contemporain qui se dessine au coeur cœur de la vil­ ville, Le, l'offre culturelle s'annonce capiteuse. Comme l'affirme le maire Bernard Sicard « ici se mêleront des personnes qui n'ont en commun que l'envie de se divertir, d'apprendre et de découvrir »3. 3 • Et l'architecte L'architecte d'annoncer« « offrir au visiteur le Le plaisir simple de la La promenade sans mo- mobile, donner à voir Le le dynamisme et L'ampleur l'ampleur de l'investissement de la personne publique (...) faire en sorte qu'il y ait un plaisir social à venir dans cette médiathèque à se voir, à voir les autres. Si les gens viennent y rencontrer des amis, c'est déjà une réussite sociale »4. 4 • Si à cela on ajoute, la présence de l'autre côté de la rue du très populaire centre nautique Jean Vauchères, accueillant 500 000 personnesparan,on rêve déjà à cetépicentreculturel, culturel, auquel viendra s'ajouter dans un calendrier plus lointain Lointain le Le projet de salle de person- spectacle. Audrey Arnaudeau ''Actuellement et jusq'au 19 janvier Bernard Pras suivi par Do- Dorothea Schulz. 2 Cf. catalogue de Chantal Chantai Vey, faisant suite à son travail de résidence à Colomiers, parution novembre 2007. rési- • «Le Columérin», n°166, n"166, mars 2006. 4 'Idem 1dem Pour information exposition du du 12 12 février au au 08 mars 2008 «Yvan Salomone/Rudy Ricciotti» galerie Sollertis, Toulouse. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :