Multiprise n°7 sep/oct/nov 2007
Multiprise n°7 sep/oct/nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de sep/oct/nov 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,4 Mo

  • Dans ce numéro : La Bergerie, lieu d'art contemporain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Post sardpkum. «Around ~
conscience socio-politique exacerbée pour les deuxièmes, il est temps de repenser l'appartenance dudit art au dit monde ... Lorsque les cheminements se font plus sûrement du globalau local qu'inversement, la circulation de l'oeuvre devient plus importante que la nature même de celle-ci. Même si je conscience socio-politique exacerbée pour les deuxièmes, il est temps de repenser l'appartenance dudit art au dit monde... Lorsque les cheminements se font plus sûrement du globalau local qu'inversement, la circulation de l'oeuvre devient plus importante que la nature même de celle-ci. Même si je ne fais que rappeler le fonctionnement de ce qu'est un marché, il me semble important de souligner que le déplacement des oeuvres importe peu puisque les objets et les discours sont les mêmes. La teneur de ce propos ne s'alimente pas d'une rancoeur envers les oeuvres mais plutôt d'une déception face à la mécanisation des possibles. Quand le fonctionnement prend le pas sur le contenu, l'évidence devient le dogme. Que l'artiste et ses oeuvres circulent est au bénéfice de tous, mais Userait parfois heureux qu'au détourd'un continent, ils croisent des visages indigènes. Il est important qu'artistes périphériques et publics soient eux aussi partie prenante de cette inflation de la pensée. Il ne faudrait pas que l'art devienne une agence de voyage pour idées répandables, nécessitant toujours de nouvelles destinations pour mieux affirmer leur reconnaissance. Ces régions ne fais que rappeler le fonctionnement de ce qu'est un marché, il me semble important de souligner que le déplacement des oeuvres importe peu puisque les objets et les discours sont les mêmes. La teneur de ce propos ne s'alimente pas d'une rancoeur envers les oeuvres mais plutôt d'une déception face à la mécanisation des possibles. Quand le fonctionnement prend le pas sur le contenu, l'évidence devient le dogme. Que l'artiste et ses oeuvres circulent est au bénéfice de tous, mais il serait parfois heureux qu'au détourd'un continent, ils croisent des visages indigènes. Il est important qu'artistes périphériques et publics soient eux aussi partie prenante de cette inflation de la pensée. Il ne faudrait pas que l'art devienne une agence de voyage pour idées répandables, nécessitant toujours de nouvelles destinations pour mieux affirmer leur reconnaissance. Ces régions I Jean Denant, Pelleteuse 1 Jean Den1nt, Pelleteuse annexées sont elles aussi partie prenante d'une création, existant par leur propre identité. annexées sont elles aussi partie prenante d'une création, existant par leur propre identité. Aujourd'hui Toulouse s'entrevoit capitale européenne culturelle et c'est aussi légitime que pour toute autre ville. Mais tout rayonnement nécessite une source et ses alimentations. La ville accueillera, je le souhaite, des artistes de la planète entière. Les acteurs locaux participeront à la fête Aujourd'hui Toulouse s'entrevoit capitale européenne culturelle et c'est aussi légitime que pour toute autre ville. Mais tout rayonnement nécessite une source et ses alimentations. La ville accueillera, je le souhaite, des artistes de la planète entière. Les acteurs locaux participeront à la fête avec tout l'enthousiasme cher aux damnés. L'effort sera général, commun et positif. Mais ne l'oublions pas, tout cet élan a été préfiguré par des années de travail de la part des acteurs culturels et tout autant d'adhésions de la part des publics. Si l'apothéose, en ses temps de culture spectacle, se doit d'être flamboyante, n'oublions pas que l'art n'apparaît pas par magie, et seule la persistance d'un engagement vers des politiques culturelles à long terme, enracinera les effets de ces efforts déployés. avec tout l'enthousiasme cher aux damnés. L.:effort sera général, commun et positif. Mais ne l'oublions pas, tout cet élan a été préfiguré par des années de travail de la part des acteurs culturels et tout autant d'adhésions de la part des publics. Si l'apothéose, en ses temps de culture spectacle, se doit d'être flamboyante, n'oublions pas que l'art n'apparaît pas par magie, et seule la persistance d'un engagement vers des politiques culturelles à long terme, enracinera les effets de ces efforts déployés. Alors, à nous tous d'écarter nos bras pour mieux mesurer notre désir d'embrasser le monde. Alors, à nous tous d'écarter nos bras pour mieux mesurer notre désir d'embrasser le monde. Manuel Pomar Manuel Pomar 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :