Multiprise n°4 déc 06/jan-fév 2007
Multiprise n°4 déc 06/jan-fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de déc 06/jan-fév 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (173 x 246) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : Enna Chaton.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Réseau Enna Chaton Rendez-vous, ici. Chapelle Saint-Jacques, Saint-Gaudens. VidéoK.01 Le Parvis, Pau. UNE DISTANCE FAMILIÈRE L'été dernier en résidence à Saint-Gaudens, l'artiste Enna Chaton'a recherché des modèles par l'intermédiaire de petites annonces passées dans un journal local. Le fruit de ces rencontres particulières donne à voir à la Chapelle Saint-Jacques une série de photographies (et une projection vidéo) de Manue, Yves, ou Steve(pour ne citer qu'eux) posant nus, seuls ou en groupe, dans des paysages tels une gravière, une décharge, des champs cultivés ou une scierie de la région. Les postures statiques, l'absence d'érotisme dans la mise en scène et le choix de corps extérieurs aux codes esthétiques en vigueur provoquent une étrangeté des images et questionnent l'idée de la mise en scène de l'intime, thème essentiel dans le travail d'Enna Chaton. Évitant le voyeurisme et surtout l'obscène, qui selon Jean Baudrillard caractérise « toute forme qui se fige dans son apparition, qui perd l'ambiguïté de l'absence pour s'épuiser dans une visibilité exacerbée » 2, Enna Chaton crée a contrario le mystère par cette confrontation inhabituelledeformes possédant chacune leur radicalité : l'insolite des paysages répondant à une mise en scène crue de l'intimité des corps, le décor remplaçant l'action. L'intime, la nudité, sont l'essence même du privé, de l'alcôve ou du secret et ne supportent pas l'intrusion de l'espace public qui par essence supprime toute pudeur. Le travail d'Enna Chaton renvoie ici à une volonté de confronter le public et le privé (dehors-dedans) en brouillant les codes. L'artiste nous force donc à questionner cette idée d'identité personnelle par l'univers décalé de ces mises en scène où l'artifice semble banni. L'âpreté du décor choisi dans la plupart des photos présentées (l'image de la Gravière semble résumer ce parti pris esthétique) évite également d'intégrer ces corps dans une évidence rousseauiste où le nu serait un retour à la condition originelle, faisant corps avec une nature magnifiée. Ils sont là, tels quels, et cette crudité se retrouve également dans les photographies en intérieur, dans les espaces domestiques (chambre, salle de bain, salon...). Les modèles nous dévisagent, sans attendre grandchose de nous et le regard de la caméra ou de l'objectif glisse sur eux. Nous sommes les voyeurs mais ce sont eux qui nous observent. On pourra poursuivre ce questionnement au centre d'art le Parvis à Tarbes où l'artiste présente en simultané avec l'expo de Saint-Gaudens une série de vidéos : Chaque fois qu'on se lève le matin on voit les objets qu'on a achetés la veille (saison 1, 2 et 3) ainsi qu'Appartement 78, le Médi et Passages. Un même mouvement de caméra, fluide. Un panoramique lent, répété dans chaque séquence. Un inventaire du quotidien, qu'il soit fait d'objets (lits, canapés, vêtements froissés...), de corps dénudés ou non (les occupants des lieux) ou de bribes d'histoires souvent en voix off. Enna Chaton déconstruit le réel en le découpant minutieusement, pour mieux le révéler. Du coup, celui-ci se dévoile à l'image des corps que l'artiste dénude et notre regard de spectateur redécouvre également les choses qui nous entourent. Comme une reférence à Georges Perec. Didi Marinesque'Artiste vidéaste et photographe, enseigne ces deux disciplines à l'école des Beaux-Arts de Sète. 2Jean Baudrillard, Les stratégies fatales, Grasset, 1983. Page suivante (en haut) Enna CHATON, La forêt, St Gaudens, juillet 2006 photo Enna CHATON Page suivante (en bas) Enna CHATON, La terrasse, Montpellier, Octobre 2006 photo Enna CHATON
5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :