Multiprise n°4 déc 06/jan-fév 2007
Multiprise n°4 déc 06/jan-fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de déc 06/jan-fév 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (173 x 246) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : Enna Chaton.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 -0- J'ai été voir « A suivre... » au bbb Du 3 oct. au 11 déc. le bbb accueillait six jeunes artistes fraîchement diplômés, issus d'écoles d'art. Je pouvais déjà me réjouir que la « traditionnelle exposition (toulousaine) des diplômés au bbb » s'élargisse à l'échelle nationale, voire internationale par la présence d'un camarade d'outre Rhin. Cette ouverture territoriale est en effet bénéfique au niveau local, riche des promesses de ces jeunes artistes, variée du fait de leurs pratiques. Dès l'entrée, des travaux radicalement différents se font face et me donnent le ton. A droite, la peinture parisienne de Cécile Granier de Cassagnac (DNSEP art 2006 de l'ENSBA de Paris) semble entremêler les sens, multipliant les traces pour mieux nous perdre dans un dédale de signes propices à l'imagination. A gauche, les photographies de Felix Dobbert (diplômé de la Folkwang School de Duisburg- Essen en 2004) interrogent la relation de l'objet à l'espace. Ces photos d'objets fonctionnels, de lieux communs, loin de leurs contextes normaux, prennent l'aspect de nature morte pour mieux questionner la perception de la réalité. La grande qualité technique du travail photographique de F.Dobbert lui permet de jouer avec plusieurs niveaux de perception et de s'amuser de l'histoire de la peinture. Au milieu de la salle principale, unfilélectrique descend du plafond, un néon stroboscopique signale un autre possible. C'est l'installation d'Halory le Daguenel (DNSEP art 2006 de l'ESBA de Marseille). A mon sens la pièce la plus osée de l'exposition, un engagement devenu rare chez les artistes. Son installation in situ déconstruit le lieu physique pour mieux reconstruire un espace valorisant le mental. Le lieu existe mais n'est pas accessible. Il nous donne à voir ce que l'on ne peut jamais admirer, un détail de l'architecture. Ici, le plafond est percé pour en révéler la sous toiture, le néon éclairant par alternance l'installation est lui-même reflété à l'autre extrémité du bbb par un miroir. Un peu plus loin, comme un écho lumineux, l'installation de Manuel Braun (DNSEP art 2006 de l'ESA d'Aix-en-Provence). Une surprenante utilisation du médium méccatronique faite de 24 ventilateurs pilotés par un programme simulant un automate cellulaire et représentant chacun un pixel. « Ils varient leur vitesse de rotation et leur luminosité en fonction du niveau de gris correspondant au pixel de référence ». « Limage n'est pas ici simplement représentation mais flux d'informations ». Ivana Adaime Makac (DNSEP art 2006 ESA de Tarbes), nous proposait une double installation, mise en scène d'insectes très colorés, parfois maquillés comme des acteurs, théâtralisant notre contemplation du règne animal. D'une part des insectes morts exposés sur un lit de quartz interrogent l'idée du beau à travers une mise en scène macabre et pseudo-scientifique. De l'autre, une vidéo projetée sur des cristaux de quartz (impressionnante), nous montre des insectes dévorants un bouquet de fleurs choisies. Là aussi, peu de place pour le hasard : cadrage, couleur, lumière, tout est maîtrisé comme sur un plateau de cinéma. Tout brille comme sous les feux de la rampe. J'ai été sensible à cette recherche de l'esthétique car le beau est souvent ignoré dans l'art contemporain ! F.S. : La scénographie semble jouer un rôle important dans la monstration de ton travail, même si, pour partie de ton installation, les insectes sont morts. Comment organises-tu cette mise en scène ? I.A.M. : On peut faire un parallèle entre ma mise en scène et la mise en scène des collections entomologiques des musées de sciences naturelles. Dans ces musées la mise en scène des insectes correspond à un système de classification, un système de représentation. Seul les spécimens jugés parfaits sont exposés. Il y a une volonté de restituer un semblant de vie et de naturel. Je travaille un peu à la façon d'un thanatopracteur les postures et l'apparence des corps morts de la plupart de mes insectes. En essayant de leur conférer un semblant
Ivana ADAIME MAKAC « Collection (ready deadi », 2006 Insectes, quartz, métal photo Géraud Souloumiac Manuel BRAUN « Déplacements », 2006 Ventilateurs, ordinateur photo Géraud Souloumiac Cécile GRANIER DE CASSAGNAC « Grupva/ve », 2006 Huile sur toile photo Géraud Soutoumiac dramatique et en exacerbant en même temps l'artificiel de ces postures, je veux afficher leur mort et l'état de dégradation de certains. C'est un travail de sculpteur, de chorégraphe et de metteur en scène de théâtre à la fois. Dans la mise en scène de ces corps morts d'insectes je travaille sur l'idée d'un faux désordre. Il y a en réalité une sorte de progression chromatique qui part du centre du socle/scène vers ses extrémités. De même « l'action dramatique » ou « la danse macabre » se dissout vers la périphérie. Les éléments scénographiques, l'éclairage, le quartz noir (utilisé normalement pour emménager les vivariums) confèrent un caractère précieux à l'ensemble de l'installation. Reste les vidéos de Samir Ramdani (DNSEP art 2006 de l'ESBA de Toulouse)... Difficile pour moi de justifier son travail. Il semblerait, à la lecture du cartel et du communiqué de presse, qu'il travaille sur « l'idée de violence », « de la peur ». Oserai-je dire de l'insécurité ? En cette période préélectorale, il est là où on l'attend. Moi, je lui conseillerais d'aller plus loin, comme Doc. Gynéco, de soutenir Nicolas Sarkozy ! Pour conclure... le bbb nous a offert une exposition vraiment intéressante qui nous a présenté des recherches aux questionnements surprenants, de jeunes artistes, futurs acteurs de l'art dont les parcours sont à suivre. Frédéric Sallaz 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :