Multiprise n°3 sep/oct/nov 2006
Multiprise n°3 sep/oct/nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de sep/oct/nov 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : Philippe Fangeaux... « Mêmepamal ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 F1P-Pre92 L'été photographique de Lectoure L:été photographique de Lectoure Visite du festival Visite du festival Plan à la main, on se plaît à déambuler de lieux d'exposition classiques vers d'autres plus insolites : maison inhabitée, école, vitrine d'un salon de coiffure et autres oeuvres disséminées dans l'espace public. Durant le week-end d'ouverture, des performances agrémentent le parcours. On a ainsi pu assister à un spectacle de danse mis en scène par Luzia Simons, des lectures de Charles Pennequin, une installation éphémère de Renato Bezerra de Mello... Ce festival n'affiche pas de titre ni de thématique et il apparaît ainsi, au gré des expositions, une multitude de choix esthétiques. Se dessinent pourtant, entre plusieurs expositions, des connexions et influences, des désirs exercés entre la photographie et la peinture. La peinture est suggérée comme référence, comme outil, dans l'exposition L'ombre de Jan Svoboda. Cette première exposition présentée en France de cet artiste tchèque, faisant partie du groupe Màj, nous présente des photographies des années 1960. Jan Svoboda ne se considérait pas comme photographe, il utilisait ce médium comme un outil d'expérimentation, un travail autour de l'objet du quotidien qu'il abordait comme un peintre. Autre approche sur ces corrélations picturales, celle des photographies de Luzia Simons. Stockage, des tulipes scannées, appliquées sur de très grands formats, composent des tableaux évoquant des vanités. Ces motifs s'accordent avec son travail autour du thème des relations historiques entre Orient et Occident. Un autre artiste, Bertrand Segonzac, propose dans les salles d'attente où l'espace est découpé, cloisonné, plongé dans une musique d'ambiance, de s'asseoir face à des posters de paysages photographiés. Il a intégré au même format, même type de scène, une peinture, troublant ainsi l'évidence de l'installation. Inversion de démarche, Charles Pennequin part de la photographie publicitaire qu'il dessine, ne la quittant pas des yeux, sans regarder son trait. Les murs sont recouverts de ses dessins, Plan à la main, on se plaît à déambuler de lieux d'exposition classiques vers d'autres plus insolites : maison inhabitée, école, vitrine d'un salon de co iffure et autres œuvres disséminées dans L'espace public. Durant le week-end d'ouverture, des performances agrémentent Le parcours. On a ainsi pu assister à un spectacle de danse mis en scène par Luzia Simons, des Lectures de Charles Pennequin, une installation éphémère de Renato Bezerra de Mello... Ce festival n'affiche pas de titre ni de thématique et il apparaît ainsi, au gré des expositions, une multitude de choix esthétiques. Se dessinent pourtant, entre plusieurs expositions, des connexions et influences, des désirs exercés entre La photographie et La peinture. La peinture est suggérée comme référence, comme outil, dans l'expositiont.:ombre de Jan Svoboda. Cette première exposition présentée en France de cet artiste tchèque, faisant partie du groupe Maj, nous présente des photographies des années 1960. Jan Svoboda ne se considérait pas comme photographe, il utilisait ce médium comme un outil d'expérimentation, un travail autour de l'objet du quotidien qu'il abordait comme un peintre. Autre approche sur ces corrélations picturales, celle des photographies de Luzia Simons. Stockage, des tulipes scannées, appliquées sur de très grands formats, composent des tableaux évoquant des vanités. Ces motifs s'accordent avec son travail autour du thème des relations historiques entre Orient et Occident. Un autre artiste, Bertrand Segonzac, propose dans les salles d'attente où l'espace est découpé, cloisonné, plongé dans une musique d'ambiance, de s'asseoir face à des post ers de paysages photographiés. Il a intégré au même format, même type de scène, une peinture, troublant ainsi L'évidence de l'installation. Inversion de démarche, Charles Pennequin part de la photographie publicitaire qu'il dessine, ne la quittant pas des yeux, sans regarder son trait. Les murs sont recouverts de ses dessins, telle la profusion publicitaire ingurgitée quotidiennement et, par le trait fébrile de son crayon noir, mon cerveau, reconnaissant les produits, remplit les espaces de couleurs, alors que slogans et musiques résonnent. Dans les autres expositions, une trame différente est proposée : celle de la nécessité du témoignage et comment la photographie peut répondre et transcender cette urgence. Premier exemple, la série du reporter photographe russe Yuri Kozyrev Vivre en Irak avec la guerre. Mais aussi American Pictures, témoignage photographique du danois Jacob Holdt lors de son voyage à travers les Etats-Unis, au cours des années 1970. Série résultant de l'incrédulité de son père, qui lui envoya un appareil photo afin qu'il lui prouve la véracité de ses lettres, dans lesquelles il décrivait une misère et une violence ne correspondant pas au fantasme du Vieux Continent sur l'Amérique. Renato Bezerra de Mello, lui, expose ses milliers de clichés pris depuis son arrivée en Europe, imprimés sur des étiquettes autocollantes à emporter, sorte de journal en image. Autre collecte documentaire, celle de l'artiste allemande, Béatrice Minda, Vue de l'intérieur, série photographique réalisée telle la profusion publicitaire ingurgitée quotidiennement et, par le trait fébrile de son crayon noir, mon cerveau, reconnaissant les produits, remplit les espaces de couleurs, alors que slogans et musiques résonnent. Dans les autres expositions, une trame différente est proposée : celle de la nécessité du témoignage et comment la photographie peut répondre et transcender cette urgence. Premier exemp le, la série du reporter photographe russe Yuri Kozyrev Vivre en Irak avec la guerre. Mais aussi American Pictures, témoignage photographique du danois Jacob Holdt lors de son voyage à travers les Etats-Unis, au cours des années 1970. Série résultant de l'incrédulité de son père, qui lui envoya un appareil photo afin qu'il lui prouve la véracité de ses lettres, dans lesquelles il décrivait une misère et une violence ne correspondant pas au fantasme du Vieux Continent sur L'Amérique. Renato Bezerra de Mello, lui, expose ses milliers de clichés pris depuis son arrivée en Europe, imprimés sur des étiquettes autocollantes à emporter, sorte de journal en image. Autre collecte documentaire, celle de L'artiste allemande, Béatrice Minda, Vue de l'intérieur, série photographique réalisée T. -9.113.Iner7,-. C (1) (2) (2)
(3) en Roumanie, en France, en Allemagne représentant des intérieurs de roumains. Les occupants des lieux ne sont pas visibles, le champ est libre pour s'inventer une, des histoires. Ce glissement nous emmène vers un autre thème, celui de la narration, par un travail esthétique se rapprochant du scénario, comme les photos d'Elodie Lecat Elle est là. Des personnages, des paysages se déployant dans l'univers du quotidien. Même mystère dans les photos de Frédéric Butel, Sans retour où mélancolie et pesanteur règnent. Enfin, hors catégorie, une salle sexe, drogue et rock'n'roll nous présente le film d'animation Politics of the Self d'Aline Bouvy et John Gais, réalisé à partir de collages de photos de magazines, retouches graphiques, aquarelle. Le film est accompagné d'une bande son électrique, une juxtaposition de flashs frénétiques, où le contour d'une main féminine, s'agitant sur son sexe déployé, se discerne. La perception visuelle se trouve complètement modifiée par l'impétuosité de la musique, donnant la sensation de variation en Roumanie, en France, en Allemagne représentant des intérieurs de roumains. Les occupants des lieux ne sont pas visibles, le champ est Libre pour s'inventer une, des histoires. Ce glissement nous emmène vers un autre thème, celu i de la narration, par un travail esthétique se rapprochant du scénario, comme les photos d'Elodie Lecat Elle est là. Des personnages, des paysages se déployant dans l'univers du quotidien. Même mystère dans les photos de Frédéric Butel, Sans retour où mélancolie et pesanteur règnent. Enfin, hors catégorie, une salle sexe, drogue et rock'n'roll nous présente le film d'animation Politics of the Self d'Aline Bouvy et John Gillis, réalisé à partir de collages de photos de magazines, retouches graphiques, aquarelle. Le film est accompagné d'une bande son électrique, une juxtaposition de flashs frénétiques, où le contour d'une main féminine, s'agitant sur son sexe déployé, se discerne. La perception visuelle se trouve complètement modifiée par l'impétuosité de la musique, donnant la sensation de variation (3) (5) (5) de tempo sur une vidéo au rythme pourtant toujours constant. Bref, une seizième édition avec un festival atypique, multi-commissarial, une programmation exigeante, donnant envie en ces temps de rentrée d'être déjà à l'été prochain... de tempo sur une vidéo au rythme pourtant toujours constant. Bref, une seizième édition avec un festival atypique, multi-commissarial, une programmation exigeante, donnant envie en ces temps de rentrée d'être déjà à l'été prochain... Audrey Arnaudeau Audrey Arnaudeau (1) Bertl"'lnd SEBONZAC, « Salle d'attenœ•. 2006 (1) Bertrand SEGONZAC, « Salle d'attente », 2006 Vue de l'exposition photographie I. Souriment (2)Charles PENNEGUIN, 2006 Vue de l'exposition photographie I. Souriment (3)Renato BEZERRA DE MELLO, 2006, installation. Vue de l'exposition photographie I. Souriment (4)Aline BOUVY et John GILLIS, « Politics of the Self », 2005 (5)Yuri KOZYREV, « Vivre en Irak avec la guerre », 2003/06 (6)Béatrice MINDA, « Roumanie », 2003/04 Vue de rexposilion photographie 1. Sou riment (2)Cherles PENNEQUIN, 2006 Vue de rexposltlon photographie 1. Sou riment (3)Rnato BEZERRA DE MELLO, 2006, installation. Vue de rexpoaltion photographie 1. Souriment (4)Allne BOUVY et John GILLIS, « Politics oftheSelf », 2005 (5)Yurt KOZVREV, « V'm en Irak avec ta guerre" 2003/06 (6)BNtrlc.e MIN DA," Roumanie•, 2003/04 (4) (6) (6) 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :