Multiprise n°3 sep/oct/nov 2006
Multiprise n°3 sep/oct/nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de sep/oct/nov 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : Philippe Fangeaux... « Mêmepamal ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 -o- Pesp_au GHP : Galerie de la Halle GHP : Galerie de La Halle aux Poissons aux PoissonsL.:ouverture d'un nouveau lieu de culture est toujours un événement, l'espoir d'une bouffée d'oxygène... Si en plus je vous informe que ce lieu est Louverture d'un nouveau lieu de culture est toujours un événement, l'espoir d'une bouffée d'oxygène... Si en plus je vous informe que ce lieu est en plein coeur de la ville, près du pont Neuf, avec plus de 100 m2 au sol, une hauteur sous plafond de 5 met 20 m2 de rochelle, le tout version « loft modulable » dans un bâtiment des années 30 ! Vous allez me dire que ce n'est pas possible, qu'il y a sûrement anguille sous roche, ou que l'entrée est selecte et payante... « Eh bien, même pas » Loin de là, l'association ELJAPA (Ensemble Luttons Joyeusement et Activement Pour l'Art) a les idées larges... Voici ce que l'on peut lire sur le dossier de presse : « -l'art contemporain est-il suffisamment représenté ? - les diverses formes d'expression artistique 11..1 ont-elles la place qu'elles méritent dans notre ville ? - oset-on encore prendre des risques dans la programmation d'expositions ? - n'y a t-il pas un décalage entre l'expansion économique et démographique toulousaine, souvent mise en avant, et son évolution artistique ? » Alors quand je demande à Benoît Sicre ce que cela va signifier concrètement, il me répond avec lucidité : la Galerie de la Halle aux Poissons est, sans avoir la prétention de vouloir bouleverser le paysage culturel régional, marquée par un souci d'ouverture à des formes, des médiums et des types d'expériences radicalement divers. Le lieu offre en effet, dans cet ancien espace indus - triel (historique), la possibilité d'accueillir n'importe quelle forme artistique, de plus une ambiance musicale pour chaque exposition (choisie par l'artiste) enveloppera le lieu. Et puis cette galerie est vivante... La rochelle est en effet animée en permanence par l'activité de l'atelier graphique LE COLLECTIF, constitué de travailleurs indépendants qui ont mis en commun leurs compétences et leurs expériences, un solide bar au rez-dechaussée, et un espace d'exposition sobre mais chaleureux, mélangeant vieux Toulouse et post-industriel, parachève le tableau. en plein cœur de la ville, près du pont Neuf, avec plus de 100m 2 au sol, une hauteur sous plafond de 5 met 20 m² de rochelle, le tout version « loft modulable » dans un bâtiment des années 30 ! Vous allez me dire que ce n'est pas possible, qu'il y a sûrement anguille sous roche, ou que l'entrée est selecte et payante... « Eh bien, même pas ! » Loin de là, l'association EUAPA (Ensemble Luttons Joyeusement et Activement Pour l'Art] a les idées larges... Voici ce que l'on peut lire sur le dossier de presse : « -l'art contemporain est-il suffisamment représenté ? - les diverses formes d'expression artistique {...1 ont-elles la place qu'elles méritent dans notre ville ? - oset-on encore prendre des risques dans la programmation d'expositions ? - n'y a t-il pas un décalage entre l'expansion économique et démographique toulousaine, souvent mise en avant, et son évolution artistique ? » Alors quand je demande à Benoît Sicre ce que cela va signifier concrètement, il me répond avec lucidité : la Galerie de la Halle aux Poissons est, sans avoir la prétention de vouloir bouleverser le paysage culturel régional, marquée par un souci d'ouverture à des formes, des médiums et des types d'expériences radicalement divers. Le lieu offre en effet, dans cet ancien espace indus - triel (historique], la possibilité d'accueillir n'importe quelle forme artistique, de plus une ambiance musicale four chaque exposition (choisie par l'artiste enveloppera le lieu. Et puis cette galerie est vivante... La rochelle est en effet animée en permanence par l'activité de l'atelier graphique LE COLLECTIF, constitué de travailleurs indépendants qui ont mis en commun leurs compétences et leurs expériences, un solide bar au rez-dechaussée, et un espace d'exposition sobre mais chaleureux, mélangeant vieux Toulouse et post-industriel, parachève le tableau. 1 I vue de la galerie - photographie : GHP Olivier MARRACHE, Pulp ! Olivier MARRACHE, Pulp ! Return to Paradise, 2004, 45x60cm Joyeux noël, 2003, 20x60cm Le cri, 2002, 45x60cm Retum to Paradise, 2004, 45K60cm Jayeux nol/., 2003, 20x60cm Le cri, 2002, 45x60cm
De quoi rompre avec le traditionnel white cube et le solennel : bonjour, si vous avez besoin de quelque chose... La Galerie de la Halle aux Poissons ouvri- ouvrira ces portes le 21 septembre, en marge du Printemps de Septembre, pour une inaugu- inauguration festive. La programmation démarre le lendemain avec le vernissage de l'exposi- l'exposition d'Olivier Marrache : PULP ! du 22/09 au 28/10/06. Les expositions s'enchaîneront sur un rythme effréné d'environ une par mois, (auquel on ajoutera quelques jours de battement -si l'on peut dire- pour monter la sui- sui­ battevante) ! De plus GHP sera ouvert du lundi au samedi de 10h 1 Oh à 19h. O. Marrache est designer et photographe plasticien, diplômé de l'université Paris Dau- Dauphine en gestion des institutions culturelles et fondateur du studio Designum Tremens. Il a travaillé notamment dans le monde de fart l'art (Sotheby's), de l'audiovisuel (CNC, Lili Production...), et a obtenu en 2004, à Milan, la mention du jury lors des MACEF design awards. Son travail photographique photoraphique est un univers de (télé)réalité (télé}réatité, il 1l est un grand reporter du sofa, utilisant le flux que représente la télévision, ses centaines de chaînes, 24 2.4 images par seconde, 24 heures sur 24, 365 jours par an, pour nous révéler à quel point l'empreinte cathodique marque l'esthétique de nos sociétés. 50 photographies, soit deux secondes de télévision, deux secondes de PULP ! O.Marrache : L'esprit du PULP, tel qu'il est ici présenté, s'il se rapproche du kitsch (il {il y a en effet une vraie esthétique de série B), 8}, n'en contient pas p_as moins une critique acerbe de notre societé du spectacle, une vision tristement colorée d'un monde aseptisé, américanisé. S'ensuivra l'exposition de Philipe Sicre, sculpteur autodidacte, qui nous présentera pour la première fois une sélection de ses créations sur plus de 45 ans. Un travail obsédant de formes corporelles, souvent érotiques, de matériaux variés comme autant de grains de peau, de couleurs, de femmes différentes. Freddo Sacaro s'installera à GHP du 15/12/06 au 20/01/07 avec BONHEUR ET BARBARIE. Dans le grand sud F. Sacaro est surtout connu pour ses nombreuses affiches de festivals : Garorock, Forum des langues...Mais ce qui nous attend là, c'est un travail de peinture schtroumpfement acide, où Mickey et sa bande trucident du bonhomme bleu façon épuration ethnique. De la peinture lisse et précise, colorée, pour mise en scène de la violence du monde noire et insondable. A l'heure où certains mettent la clef sous la porte, appauvrissant (un peu plus) notre paysage culturel régional, et que d'autres, se parant de mille fars, oubliant leur médiocrité, continuent de nous servir de la soupe, le 11 descente de la Halle aux Poissons pourrait bien devenir le nouveau champ d'investigation de la scène artistique toulousaine. Gageons que tous les atouts de la Galerie GHP et les compétences de ses membres renoueront avec le passé glorieux du lieu (demandez l'historique fhistorique de l'emplacement remplacement depuis les Romains, c'est étonnant !) I) et que les visiteurs seront nombreux, afin que les promesses pulmonaires, évoquées plus haut, nous évitent la crise d'asthme. 1 I FreddoSACARO, S.D.F., 60x80cm F.S. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :