Multiprise n°2 jun/jui/aoû 2006
Multiprise n°2 jun/jui/aoû 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de jun/jui/aoû 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (173 x 246) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Les Siestes Électroniques 5e édition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Au bout duchamp, on se sera bien marré, du moins l’espérons-nous. Quoique je ne suis pas sûr que ce soit toujours rigolo que de vouloir prouver à tel point il était temps d’en finir avec un faux départ, pour enfin un vrai recommencement. Autrement dit, grâce au père Duchamp, l’art est enfin n’importe quoi, mais surtout pas ça évidemment, sinon toujours quelque chose d’insoupçonné dans sa présence, même. Remarque que tout ça c’est une question de foi, parce qu’il faut y croire. Ah bon ? Oui, même que tras os montes, et ben Duchamp ça la fait pas beaucoup beaucoup. Au prétexte que ça va tout duchambouler et que la sainte icône tralala… Y’en a même qui avaient essayé de perpétrer un assassinat, quelque peu aux allures inquisitoires, mais sauf qu’ils avaient trop coupé –c’était comme un film tourné dans un escalier avec une vague chute et peu de champ- et le bonhomme il avait pas de quéquette. Ca n’a pas beaucoup coagulé paraît-il –je veux parler de la chute évidemment- et y’a un autre artiste ténébreux local, Antonio Saura, qui préconisait de « prendre un Duchamp » si on avait mal à l’art. En tout cas, moi je crois qu’il avait raison, parce que la preuve c’est que Duchamp même, assistant à la performance inerte de BMPT, avait beaucoup souffert et s’était carrément emmerdé, dixit. Une espèce de dépression, sans Victor ni Victoire, ça manquait de gaz quoi… Pourquoi tu parles de gaze, y’avait pas sa mariée ? Arrête tu déconnes à tous bouts duchamp ! ! Bon, et bien pour finir, et puisqu’on se la jouera en terres viticoles, un bon coup de pub : du du, du cha, du cha cha chan, du champapa, du chambardement !!! Mais qu’est-ce que t’essaies de vendre là ? Eh bien, viens-y donc voir, iconoclaste !!! Etienne Marrano, 2 mai 2006 Didier TRENET : « V », projet de la fontaine pour le patio de La Panacée à Montpellier Production Cerda, Toulouse Dessin à la sanguine, 2005. Collection de l’artiste
-o- Crn.Jht-JUâ 1 dran



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :