Multiprise n°19 déc 10/jan/fév 2011
Multiprise n°19 déc 10/jan/fév 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de déc 10/jan/fév 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : galerie GHP, 4 ans et plus si affinités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14. O 0... Mélanie Maura, La vierge à l’enfant, 2007 huile et acrylique sur toile, 72,5 x 194 cm Mélanie Maura Des quatre artistes français, j’ai pu rencontrer Mélanie Maura, jeune artiste établie à Tarbes. Elle explique sa relation avec le Pop Art : « Dès le départ, j’ai voulu parler de Lourdes, ma ville de naissance. J’ai alors rapidement établi un lien étroit entre la Vierge et le Pop Art. J’ai également été influencée par les productions d’artistes des années 60 qui dénonçaient la consommation de masse ! » Certaines de ses toiles, dont La Vierge à l’enfant de la série Born in Lourdes exposée à l’Abbaye de l’Escaladieu, sont issues de rencontres de l’iconographie religieuse avec un travail d’appropriation, de transformation. D’autres œuvres se sont déplacées dans le domaine des images populaires, mythologiques ou féériques. Blanche Neige ou Alice sont alors extraites de la mémoire collective, détournées par transposition pour être illustrées parfois de façon ironique. On atteint alors un état de désacralisation qui permet d’envisager les icônes - au sens populaire du terme - sous un nouveau jour. Il n’est pas interdit d’y percevoir une forme de provocation. Mélanie Maura estime que sa période Pop Art n’est pas pleinement révolue et qu’elle influence fortement son travail de création, notamment pour ce qui concerne les gammes de couleurs qu’elle emploie. Alors qu’elle a dépassé le travail d’aplats minutieusement appliqués, aujourd’hui sa recherche est plutôt picturale. De minutieux travaux de broderies sont devenus les sujets privilégiés de son art, sujets qu’elle souhaite enrichir de dessins peints et de pièces de tissus dont les motifs aménagent reliefs et perspectives. Perspectives que le Warhol secret, appliqué à cacher ses intentions réelles derrière son silence, a su insuffler à ces artistes dont j’ai rencontré les œuvres. Didier Skorupa
-0- Crunt- jus -6jusl Double page suivante : dne_ob10, encre sur papier, 65 x 50 cm, 2008 Do not eat. Totem (étude), gouache sur papier, 50 x 65 cm, 2010... I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :