Multiprise n°18 sep/oct/nov 2010
Multiprise n°18 sep/oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de sep/oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Printemps de Septembre, l'Illusion et son double

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30. "0- cburtnd... Diary of a Dandy IV Le sport du matin Hmm, l’air qui rentre dans le larynx, les yeux tirés de noir. Le néant redevient inimaginable et je me réveille avec Suzy. Prendre une décision. C’est com’du footing. Faut juste faire. C’est un engagem’t. J’bou fferais bien. Le cul de cette lapine. La grève n’est pas. Une décision. Le Guise de parole de Sarko. Non plus. Une décision. Est. Une inter’gation d’soi. Qui somm’nous ? Qu’esk c’est not’réalté ? Puis un rail de coke : Sur sa cuisse. Jus’pour m’réveiller ! Remet t’langue dans ta bouche. Huuh Une décision impliqueque Un futur que nous. Concevrons eheh. Queue n’travaillons à. Réaliser. Un enfant Ne se fé pas. Avec des grèves. Nie avec un prise de pa’hole. Faut des couilles. P’tain quel’xmple. J’deteste pre. Parer des discours. Tous queue j’veux faire. Ise tout té queue. M’aïe foot. Eff you no. Ouate aïe mine ! Prendre, une décision. Cela veut dire. Vou’loir un futur. Particulier. Veux dire. Avoir des désirs. De les art-i-cul-er. Puis tenter de leur. Donner u’forme. Il y a t’jour un Suzy. Pou’passer de l’Uhhhuh Rêve au réalité. Cul collé au matelas, j’ai tiré mes fesses, wroume et j’ai décollé comme un A380 pour aller pisser. Assis sur le siège en céramique, je me rends compte que réveiller reste toujours un verbe imparfait. Critiquer, n’est jamais assez, cela nous amène ailleurs et nulle part. Il y a un moment où notre vision du futur ne correspond plus avec ce dont nous avons eu naguère, autrefois, jadis, il y a deux minutes avant cette jaillissante intéruption. Zréveiller est la première étape pour prendre une décision, où l’entente qui existait entre nous et la réalité ne fonctionne plus. Une décision est l’articulation d’un moyen qui lui permet de fonctionner. C’est de construire quelque chose. La décision du duc de Guise était de tuer tous les protesteurs. Pourquoi pas, c’est moins difficile et plus fun que d’augmenter l’âge de la retraite. Le dandy que je suis aimerait savoir qu’est-ce qu’ils vont faire ces nouveaux soixantuitards avec leur liberté, pas encore de raku et de fromage de chèvre, ou fuck la moralité je les butterai moi-même. Donc il y a un gars assis là, dans une salle d’attente, attendant un médecin et il se dit, « putain j’espère que je suis malade car cela fait au moins quarante minutes que j’attends ! » Les retraités ne me posent pas de problème ; cela dit des gens qui suivent la mode trois suisses, je (re)doute et je crois que nous devons les encourager de découvrir les joies d’eutat nazie ou l’émigration. Ce qui me dérange, c’est ceux qui attendent leur retraite pour être libre. La vie n’est pas une histoire qui finit par une morale, c’est un processus que nous vivons et articulons à travers une moralité : fric et feufoune ou foi, charité, espoir ou une maison et des mômes ou liberté, égalité, fraternité. Un tasse de thé et j’attends que Souci se réveille. Page de droite : Chad Keveny Queen of Fuckin’Everything (reduced) Chad K



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :