Multiprise n°18 sep/oct/nov 2010
Multiprise n°18 sep/oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de sep/oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Printemps de Septembre, l'Illusion et son double

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12. -0-... Graphéine Actualité du dessin contemporain « Tout d’abord, pourrais-je m’étonner qu’il soit si souvent demandé aux artistes d’écrire et si rarement aux historiens de dessiner ? » (François Morellet, Mais comment taire mes commentaires, Paris, ENSBA, 1999). Il serait ici tentant de faire un dessin en guise d’article pour saluer l’humour et la pertinence de François Morellet, mais sans doute serait-ce une parade, ne permettant pas de formuler ce qu’il est possible de dire avec des mots au sujet des pratiques contemporaines du dessin. Ces dernières font l’objet ces temps-ci d’un intérêt prononcé, tant de la part des artistes que des professionnels de l’art et, par suite, du public. Cette actualité du dessin est en fait un phénomène récurrent, qui bénéficie il est vrai depuis quelques années d’une réelle ampleur, puisque outre de nombreuses expositions (une quinzaine à Toulouse pour le seul mois de novembre 2010 dans le cadre de la manifestation Graphéine), lui sont aussi consacrés des salons et des foires (Salon du dessin, Slick Dessin, Art on Paper, etc.) ou encore des revues à l’objectif critique ou créatif (Collection, Frédéric Magazine, Rouge Gorge, Roven). Les raisons de cet intérêt sont évidemment multiples. Qu’il s’agisse seulement d’un moyen ou bien d’une fin en soi, de préparer un travail ou de produire des œuvres autonomes, le dessin est tout d’abord l’une des activités qui sont au fondement de l’art – « la probité de l’art » d’après Ingres, « la base de tout » selon Giacometti. Du dessein au dessin et vice-versa. C’est un lieu commun de le dire, mais il se vérifie pourtant dans bien des cas, ce qui explique, au-delà même d’un effet de récurrence, la permanence de cette pratique et des questionnements qui l’accompagnent. Par ailleurs, d’un point de vue beaucoup plus pragmatique, le dessin, de par son économie et ses supports traditionnels, est un médium intéressant pour le marché de l’art. Souvent peu coûteux à produire pour les artistes, commercialisables à des prix raisonnables, les dessins sont susceptibles de trouver un public de collectionneurs assez large et diversifié. En temps de crise économique en particulier, cela peut concourir à expliquer le succès de cette pratique. Les raisons de l’actualité du dessin contemporain – de ce qui en fait un sujet actuel – sont donc tout autant essentielles que conjoncturelles. Surtout, le dessin est une pratique si élémentaire qu’elle se manifeste d’une infinité de manières différentes, avec un fort potentiel de renouvellement et de persistance tout à la fois. En effet, qu’est-ce au fond que le dessin contemporain ? Il est bien difficile de le dire d’une façon synthétique. Même si cela n’est ni complètement satisfaisant ni totalement juste, une solution pourtant acceptable pourrait consister en une lapalissade : le dessin contemporain est le dessin que pratiquent les artistes qui le sont, contemporains. Autrement dit, il est l’expression graphique de l’art contemporain dans ses multiples tendances. Certains artistes explorent ainsi le potentiel minimal et conceptuel du dessin lorsque d’autres en renouvellent la dimension réaliste, voire naturaliste, sur le mode d’un relevé de la vie ordinaire (dans le cadre de Graphéine, voir l’exposition d’Alexandre Léger à la Plateforme d’Art de Muret : L’œil, d’abord glisserait sur la moquette grise…) ; d’autres encore utilisent le trait pour développer une imagerie hétéroclite et fantaisiste (Open door in the sky avec Ciou & Anne Brunet à GHP), ou voient dans le dessin un outil efficace pour l’expression d’un humour qui peut être aussi bien désinvolte et foutraque qu’acerbe (Les vacances de Monsieur de Brian avec Hippolyte Hentgen, Art Keller et Ernest T., à Lieu- Commun). En se faisant un peu plus théorique, et pour reprendre une expression dont la fortune critique n’est plus à faire, il semble également possible de considérer une part importante de la production actuelle comme une pratique du dessin « dans le champ élargi ». Cet élargissement ou décloisonnement des frontières du genre concerne autant les catégories du dessin que ses procédés, ses supports, ses modes et ses lieux de visibilité, et intervient par exemple lorsque l’approche classique du dessin se conjugue avec les
... Marianne Plo. It’s now or never, stylo bille et feutre, 42x60cm, 2010 approches de l’illustration et de la BD, avec les démarches du graphisme, du graff ou plus largement encore des pratiques urbaines (voir les Paper Tiger de Mathieu Tremblin au bbb, où seront aussi exposés le travail d’Alexandre Lessoult et celui de Marianne Plo, pour l’exposition Play it Again !). Élargissement de même lorsque le dessin excède l’espace de la feuille ou de la page pour se faire wall-drawing, animation ou même objet. Ou bien encore lorsqu’il échappe à ses dispositifs de création traditionnels pour être performé publiquement (Colonie de dessins avec Shoboshobo, Tetsunori Tawaraya, Sumi Ink Club et Dennis Typhus au centre d’art de Colomiers ; Mythologie avec Marianne Plo & Violaine Sallenave à l’Ecole Nationale de l’Aviation civile/Centre culturel Léonard de Vinci). L’actualité du dessin contemporain tient sans doute en grande partie à tout cela : à sa capacité à être en résonance avec les sources d’intérêt, les cultures visuelles, les pratiques artistiques qui elles aussi sont d’actualité, et avec lesquelles il peut être associé, voire qu’il s’approprie et digère. Graphéine 2, du 4 novembre au 4 décembre 2010 Plus de quinze lieux dans l’agglomération toulousaine. Programmation complète sur www.pinkpong.fr Jérôme Dupeyrat 13.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :