Multiprise n°17 jun/jui/aoû 2010
Multiprise n°17 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,5 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec Sébastien Lespinasse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 • Aldébaran, espace espar d'art raqi-urbain péri-urbain Porterun Lieu, lieu, untravalldefourmls. untravaildefourmis... •. Alln Afin de se dfmarquer démarquer des autres Ueux lieux institutionnels I~IM!om.ls aoUdomont solidement impl8nt4o implantés our sur MantpoUior Montpellier •t et sa •• région, ""ion, notre stnu:ture structure a falt fait le 18 dlolx choix d& de maintenir-actMtb ses activités auruno sur une CDmmuno commune cl. de polito petite biU. taille privil6giantl8 privilégiant le repparl rapport mrNinqul humain qui peuts'lnstaur.r~ntre s'instaurer entre un Ueu lieu d'art et un œrritaritoire re p'n.urtooin. ter- péri-urbain. Aldébaran est né en 1989, ,89, à l'époque cette structura structure associative était l'un des rares lieux dédiés ill à fart l'art contemporain aux alen· alen- tours de Montpellier. Montpellier: Depuis sa Sll création, nous noU& nous revendiquons nMindiquon& comme lieu laboratoire ayant comme colonne wrtébral.e vertébrale les arts plastiques et une nébuleuse de connec­ connec- labotions avec awç la recherche reche~he sonore, le I.e cinéma expérimental, la I.e danse contemporaine... .•. Aprits Après une éYiction éviction de la commune de Baillar­ r- gues suite il à un changement de bord poUtlque politique virant méchamment mlkhamment à tribord, nous avons connu une forte période de turbulences turbulence& : « difficile de ne pas se noyer .. » et pourtant... À forœ force d'énergie, de passion, de ténacité et de désirs d'utopies, le défi a été relevé mais quel parcours!!!! !H! Malaisé aisé de convaincra convaincre une commune d'axer sa politique culturelle sur fart l'art contemporain al11rs alors que la plupart pré· préfère miser sur le sport, le tourisme, f~ra les fl!tes fêtes votives et leurs traditions taurines. En clin d'oeil d'œil il à celles-ci, notre nom: : Aldébaran, l'étoile la •Jordlnopu~IJanlmpot
Lili Fantozzi au château de Castries, Bercée par l'eau, 2008. Sculpture en résine. JP/JP2009 La manifestation « Jardins Publics / Jardins Privés » créée en 2003 sur Castries a permis d'expérimenter un concept au sein duquel les villageois participent activement et s'engagent en prêtant leur jardin à l'élaboration et à la concrétisation d'un projet culturel se déclinant sous la forme d'une balade artistique dans le vieux village. Se démarquant des propositions urbaines, cette promenade estivale, où le public prend le temps de jeter un regard différent sur ce qui l'entoure compte à présent comme le moment fort de notre programmation. Nous accueillons chaque année de nombreux artistes offrant un large éventail de la création actuelle allant de jeunes artistes fraîchement sortis d'écoles d'Art à des artistes de renommée internationale sans oublier des designers, des architectes ou encore paysagistes qui investissent une quinzaine de lieux extérieurs dont le parc du château de Castries et qui créent dans la majorité des cas, des pièces pour l'occasion. Aux cotés des Arts Plastiques, les Arts Vivants trouvent naturellement leur place dans l'espace extérieur : danse, musique, théâtre, performance, poésie ont d'ores et déjà été expérimentés. Loin d'avoir les moyens financiers, techniques et humains d'une grosse structure, monter ce type de projet est un véritable challenge pour tous les acteurs (artistes et organisateurs). Mais ces énergies mutualisées ont portées leurs fruits et depuis deux années, un nouveau lieu permanent, vaste et lumineux, est l'écrin au sein duquel se construit une programmation annuelle. Chaque année, « cadeaux d'artistes » et les ateliers / résidence offrent une vitrine décalée de la création actuelle. Loin du blingbling, des coupes de champagne et des sommes colossales destinées aux grandes structures, nous, petites fourmis devons au quotidien trouver des solutions malicieuses et économes pour réaliser une programmation pertinente entièrement vouée aux artistes. La fourmi apprend à faire beaucoup avec peu, on sait tous, qu'elle peut porter cent fois son poids mais pour combien de temps ? Odile Greiner & Valérie Lassalvy « Jardins publics /Jardins privés », du 26 juin au 16 juillet. + d'infos sur Le site : aidebaran-creation-contemporaine.com I Ghislain Bertholon chez Monsieur Lenain, Deupatosaurus, 2007. Mousse polyuréthane, acier et bois (350x205x170cm). JP/JP2009 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :