Multiprise n°13 jun/jui/aoû 2009
Multiprise n°13 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : Pink Pong, 1er round.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Lceuvre est là, mais pour combien de temps ? Mathieu Beauséjour, artiste montréalais, a proposé une carte postale fond noir avec au centre une croix blanche, deux phrases typographiées en majuscules de couleur rouge, « Personne ne sait que je suis ici » - « Nobody knowns I'm here ». A travers, cette carte, il s'introduit dans l'industrie du tourisme tout en prenant le contre-pied de la carte postale standard où le lieu d'envoi est toujours indiqué. Ce médium est également un outil de diffusion de l'art à un plus large public et se transforme donc en mass média. Raphaëlle De Groot, artiste montréalaise également, a présenté une performance à La Centrale, centre d'artistes féministes créé en 1973. La performance, perçue comme un temps de pause, a été également un moment de réflexion sur l'état d'esprit d'une personne préoccupée par ce qui l'entoure et par ce qui fait que sa tête tourbillonne. Les oeuvres de Raphaëlle De Groot sont un éternel recommencement mental et physique, dans le sens où les matériaux utilisés sont continuellement recyclés pour recréer et donner naissance à de nouveaux projets. L'épuisement de la matière est à son comble. Lors de sa performance, l'artiste, enceinte de six mois, façonna son corps à travers l'accumulation, le collage de matière souple et aérienne mise en exergue par un ventilateur en marche et par la déambulation rotative de l'artiste sur une chaise bancale. La défiguration du corps par la figuration abstraite. La grossesse donne naissance à un élément hors de contrôle, quel facteur ajoute-t-il à la performance ? Jusqu'où l'artiste peut-il pousser le risque ? Originaire de Suisse alémanique, Florine Leoni est une jeune artiste plasticienne qui se plait à contraindre physiquement le spectateur afin de le plonger dans une atmosphère insolite. Elle a effectué une résidence de six mois à la fonderie Darling. There are other situations which are equally valid propose une immersion transcendante dans le garage de la Fonderie Darling. Nous sommes loin du white cube, et c'est justement ce qui intéresse l'artiste. Cet espace laisse ouvert le champ des possibles. En assemblant géométriquement les éléments trouvés dans l'immeuble d'exposition, l'artiste crée une nouvelle histoire qui prend place dans un environnement sensoriel captivant. Par le mouvement, le son ainsi que par la lumière de type night shoot, cette installation évoque une séquence cinématographique filmée de nuit. Comment rendre plus tangible l'immersion sensorielle ? Le spectateur évolue dans un espace clos qui oscille entre réel et imaginaire poétique. En définitive, c'est à l'inconscient collectif que fait appel cette installation en simulant la mémoire, l'imagination et les sentiments. Florine Leoni exposera à Toulouse au mois de septembre dans un lieu d'exposition et de résidence inédit. Valentine Boé Esquisse du projet : There are other situations which are equally valid, Florine Leoni, Off Biennale de Montréal, Garage de la Fonderie Darling, mai 2009.
-0- CEuit- jus FRÂNECK ~ Cm..o-Jt.-jLJa. j FRÂNECK



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :