Multiprise n°13 jun/jui/aoû 2009
Multiprise n°13 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : Pink Pong, 1er round.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 BNL MTL/OFF "NL MTL L'art bourgeonne à Montréal 2009 est l'année des floraisons de nombreuses Biennales d'art contemporain, certains auront peut-être la chance de visiter la 53 ème Biennale de Venise, la 1 1 eme Biennale d'Istanbul ou bien encore la 1 Oème Biennale de Lyon. Pour sa part, mai 2009 a vu éclore la hème Biennale de Montréal, à l'initiative du Centre International d'Art Contemporain. Elle s'est déroulée du 1 er au 31 mai à l'École Bourget, ancienne institution catholique construite en 1914, dans le centre ville de Montréal. Après le départ prématuré du commissaire invité de la BNL MTL, Scott Burnham, Claude Gosselin, directeur du CIAC, s'est efforcé de poursuivre le commissariat à partir de la thématique choisie : la Culture Libre. Ce mode de pensée et mouvement artistique est actuellement en plein essor. Il est en outre très prégnant dans le travail des artistes montréalais, majoritairement représentés dans cette Biennale à travers les volets arts visuels, design, musique et cinéma. http://www.biennalemontreal.org/ La Culture Libre, traduit de l'anglais Open Source, est issue du développement du libre dans la tradition libertaire d'Internet avec, par exemple, la diffusion des logiciels libres de droit, tels que Firefox, Linux, Pure Data... Ce mouvement, qui tente d'investir les arts actuels, questionne la paternité de l'oeuvre tout en poussant les limites de l'art. Dans cette optique, elle conçoit le public comme facteur essentiel et incontournable de la production de l'oeuvre d'art. Effectivement, la Culture Libre laisse entendre que tout le monde est créateur de contenu. Ainsi, ce mode de pensée agit pour la démocratisation de l'art, qui voit aujourd'hui un nouvel horizon avec le développement des nouvelles technologies. La Culture Libre prône également l'échange libre, le partage des ressources artistiques et matérielles, tout en ouvrant un débat autour de la diffusion, de la production et de la propriété intellectuelle. Ces ambitions semblent toutefois se rapprocher d'un idéal, d'un rêve commun qui ne peut coexister avec notre société qui est basée sur l'échange monétaire et non sur des échanges libres. Est-il possible de voir émerger une démocratisation de la culture via le web? En effet, les oeuvres présentées à la Biennale de Montréal sont évolutives, participatives et intéractives. Le public est dans de nombreux cas convié à participer à la production de l'oeuvre, à l'exemple du projet du collectif Shopdropping, qui met l'art en boîte... de conserve ! Il s'immisce dans des épiceries avec l'intention de contourner le marché de l'art en collant des visuels de leurs travaux artistiques sur les cannettes de conserves. Leur démarche s'engage dans une démocratisation de l'art, afin de diffuser leurs oeuvres à un plus large public. Ce collectif invite, en outre, les citoyens à se réapproprier l'environnement social, à suivre leurs démarches et à passer à l'action ! Le but est simple mais audacieux : contaminer le monde d'une invasion artistique et graphique dans le quotidien des consommateurs ! http://shopdroppingmontreal.org/ Lire et Écrire, Mathieu Bouchard & Alexandre Castonguay, Biennale de Montréal, École Bourget, mai 2009. Photo : Patrick Vezina.
Lire et Écrire, Mathieu Bouchard & Alexandre Castonguay, Biennale de Montréal, École Bourget, mai 2009. Photo Patrick Vezina. La Culture Libre est ici présentée comme une alternative à un art élitiste. Certains proclament la désacralisation de l'art, d'autres, sa démocratisation. Les jeux interactifs du Lab Poreux en sont un exemple surprenant. Les jeux informatiques ressortent-ils du domaine de l'art ? Durant deux semaines, le groupe de recherche Technoculture Art Games a présenté divers jeux artistiques et expérimentaux que les visiteurs étaient invités à tester. Le groupe a également mené des ateliers de réflexion afin de développer de nouveaux jeux et concepts en opposition aux jeux vidéo commerciaux. D'après Lynn Hughes, membre fondatrice du groupe, les jeux sont des oeuvres à part entière, pour lesquels des créateurs et des programmateurs collaborent dans le but de créer des univers virtuels artistiques. Ces jeux invitent les visiteurs à déambuler virtuellement comme dans un espace d'exposition. http://www.tag.hexagram.ca/ L'installation mécanique Lire et Écrire de Mathieu Bouchard et d'Alexandre Castonguay cartographie les concepts importants de la Culture Libre, ainsi que ceux de l'art et des nouvelles technologies. Le public est invité à envoyer des messages écrits grâce à un ordinateur placé dans la pièce d'exposition. Par la suite, ils sont retranscrits sur le mur à l'aide d'une tête d'écriture mécanique gérée par le logiciel libre Pure Data, agrémentée par la bibliothèque de traitement de données multidimensionnelles GridFlow. Pour cela des lectures liées à la thématique de l'exposition sont proposées au public. Lire et Écrire met en abîme le processus de création virtuelle et sa construction mécanique qui deviennent aussi importants que l'oeuvre finale. http://artengine.ca/acastonguay/ Parallèlement à la BNL MTL, Pavition Projects, structure temporaire et espace nomade culturel, propose pour la première édition, le OFF de la Biennale de Montréal, qui se présente comme un complément de la Biennale initiale. http://www.pavilionprojects.com/ Le OFF, orchestré par Maryse Larivière et Robin Simpson a présenté durant tout le mois de mai une sélection d'une vingtaine de projets qui interroge la temporalité dans la monstration de l'art contemporain. En effet, nombreux projets avaient en commun un aspect éphémère. 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :