Multiprise n°11 déc 08/jan-fév 2009
Multiprise n°11 déc 08/jan-fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de déc 08/jan-fév 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : numéro onze.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 O Ainsi, la programmation a privilégié des œuvres oeuvres énigmatiques, déroutantes, déran- dérangeantes ou même agressives et souvent marquées au sceau d'une pensée critique, voire politique. L'art L.:art n'est pas là pour décorer ou pour distraire, mais pour susciter le doute, la réflexion. Cela semble être le point commun aux artistes qui ont été réunis pour ce Printemps. Bien sûr, notre société est dans un tel état que nous n'avons pas nécessairement besoin des artistes pour nous apercevoir de ses disfonctionnements. D'ailleurs, ce ne saurait être là leur seule fonction. Bien sûr, les oeuvres œuvres d'art ne changent pas le monde, particulièrement quand elles résultent de formes et d'économies de production qui restent profondément ancrées dans le système quelque soit la force critique de leur propos. Mais l'inquiétant, L'étrange, l'étrange, ainsi que tout ce qui remet en cause les habitudes ou les certitudes, autorisent aussi l'humour et la poésie, voire même une forme de beauté, qui certes, n'est pas celle des jolis objets décorant les salons. Une posture critique —- parfois agressive, déroutante ou lugubre- — peut engendrer chez le spectateur cette déception productive et constructive, la déception en bien. Claude Lévêque, Rendez-vous d'automne Cl © Photo Jean-François Peiré, ré, 2008 —- DRAC Midi-Pyrénées Et alors, l'art apporte effectivement quelque chose à notre compréhension du monde, en nous indiquant de nouvelles façons de voir et de penser. On pense ici aux accrochages d'ceuvres d'œuvres d'art et objets divers orchestrés parJohn Armleder en fonction d'associations formelles ou sémantiques qui font fi des catégorisations esthétiques, des normes muséales et des repères chronologiques (Les [Les Abattoirs). On pense aux objets recouverts de vaseline par Laurent Faulon : canapé, parpaings, télévision, qui suscitent à la fois attraction et répulsion (Désirons [Désirons sans fin, Hôtel Dieu). On se rappelle avec Delphine Reist de ses machines électriques, scies, perceuses ou ponceuses qui se déclenchent sournoisement d'elles-mêmes dans leurs armoires métalliques (Etagère, [Etagère, Hôtel Dieu), ou encore d'une vidéo montrant en plan fixe des néons allumés se décrochant de leurs plafonniers pour s'exploser au sol (Averse, [Averse, Fondation Espace Ecureuil). On pense à Rendez-vous d'automne, réalisation nostalgique, inquiétante et poétique de Claude Lévêque à la Maison Eclusière : une installation se déployant sur les deux niveaux de la bâtisse, dans un paysage automnal habité par un bus vide et par le Le son mystérieux d'une chorale de retraités.
Christian Robert-Tissot, Grand Public C m Photo Jean-François Peiré, 2008- - DRAC Midi-Pyrénées On se remémore Le Motet à quarante voix, une instaLLation installation de Janet Cardiff auxJacobins, proposant en adéquation bien sentie avec ce lieu une expérience fondée sur la plasticité du sonore et immergeant le spectateur/auditeur au centre d'un groupe d'enceintes diffusant un chant choral de la Renaissance. Renaissance_ Un chant grave mais paisible. On repense aux vidéos de Mark Lewis mettant en évidence en les déconstruisant les formes et les procédés du cinéma (Théâtre Garonne). On se souvient avoir navigué entre réalité et fiction en découvrant les micro-utopies discrètes de l'exposition Libertalia à Lieu Commun (David Coste, Laurent Mulot, Yannick Papailhau, Jean Denant). Denantl. On reste perplexe en ce même Lieu lieu devant La la mise en scène d'une restitution à la La fois artistique et documentaire de la résidence d'artistes estivale de L'Atelier l'Atelier des Arques (Grand Chaos et Tiroirs), comme si la La sauce ne prenait pas malgré le mélange de bons ingrédients_ ingrédients. Dans l'espace public, on repense aux barrières métalliques métaLLiques transformées par Christian Robert-Tissot en énoncés sculpturaux ( Grand Public, Nature Morte, Dead sculptu- Line) line 1 et posant l'air de rien de vraies bonnes questions relatives aux attentes du public et des institutions en matière d'art, ou encore au fonctionnement d'une manifestation artistique_ artistique. Il faudrait aussi mentionner )'oeuvre L'œuvre vidéo d'Eric Hattan (Ecole des Beaux-Arts), le travail graphique d'Alain Huck (galerie SoLLertis), Sollertis), les photographies de Maud Fâssler Fassler réalisées au cours d'une autopsie (Château d'eau), etc., etc. Mais le Le Printemps de Septembre 2008 ne peut être synthétisé en un article. Une publication à part entière serait nécessaire pour relater un évènement de cette nature en ayant Loisir loisir de commenter les Les oeuvres œuvres comme eLLe elle le mérite. Toujours est-il que cette édition a réussi là où d'autres manifestations de ce type déçoivent souvent. Les festivals d'art contemporain, biennales et autres évènements récurrents d'une telle envergure doivent prendre en charge un risque qui est celui du manque de cohérence, de l'iLLisibilité, l'illisibilité, de l'inégalité des oeuvres œuvres présentées, risque inhérent à l'ampleur de ces manifestations. L'édition L.:édition 2008 du Printemps, quant à elle, aura été d'une grande cohérence et d'un intérêt indéniable, tout en s'affirmant sur le Le territoire toulousain de façon énigmatique, sombre et labyrinthique. Mais c'est précisément en exploitant avec exigence cet écart entre cohérence et multiplicité, unité et pluralité, en cultivant le paradoxe, le doute, l'étrangeté et la La désorientation que l'équipe du festival a défini son propos. Jérôme Dupeyrat Yannick Papailhau, projet improbable de lancement d'un socle dans un espace à déterminer C 0 Photo Jean-François Peiré, râ, 2008- - DRAC Midi-Pyninâas Midi-Pyrénées 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :