Multiprise n°10 jun/jui/aoû 2008
Multiprise n°10 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Lachavanne, de la nature de l'Être à l''être Nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 -o- Peseau GHP: : espace dense En trois expositions/évènements. expositions/évènements, l'espace GHP se place à la croisée des chemins. chemins, là où l'air est frais. Les lecteurs les plus fidèles se souviendront que dans les colonnes de la belle revue qu'ils tiennent à l'instant L'instant entre leurs Leurs mains, leur était présenté l'espace GHP alors sur le point d'ouvrir ses portes (Multiprise [Multiprise n°3, septembre 2006). Elle-même fidèle, Multiprise, s'est par la suite régulièrement fait l'écho L'écho de la programmation du lieu et c'est aujourd'hui la tâche qui m'incombe. À l'époque, toujours ce lointain mois de septembre 2006, était formulé l'espoir que les atouts et les Les compétences de l'espace L'espace GHP nous apportent un souffle nouveau afin de nous éviter une crise d'asthme trop menaçante, Le le tissu culturel régional étant, selon l'auteur de l'article automnal, bien grippé. Rassurons-Le Rassurons-le - mais est-ce vraiment nécessaire ??-- l'air (de [de rien, la simplicité de la La fine équipe GHP est désarmante) est frais, sain, et agréablement parfumé. Certes nous sommes au printemps, tout proches de l'été. Le parfum émanant des rares espaces verts et balcons fleuris odoriférants y est certainement pour quelque chose. Je voulais surtout évoquer là, une idée de saveur. Celle qui fait frémir le corps tout en stimulant l'esprit, et l'inverse marche aussi, soit parce qu'elle est pour nous inédite, soit parce que nous l'attendions depuis longtemps. Nos attentes et notre besoin de découverte sont et seront donc comblés. L'affirmation L:affirmation est vraie avec la dernière exposition présentée par l'Espace GHP jusqu'au 7 juin dernier. PLAYGROUND. Cette exposition a été l'occasion de découvrir le jeune collectif PLAY' 1 (créé [créé en mai 2007 à l'occasion du festival lyonnais des Nuits Sonores). Habitués aux interventions visuelles collectives lors de lives musicaux , « les Les » PLAY ont fait, pour cette exposition, le choix d'une vie créative autonome. Le visiteur a pu constater avec quelle cohérence la créativité et la personnalité de chacun ont occupé l'installation L'installation vidéo de réalité augmentée, typographie, wall painting, sérigraphie terrain. La singularité de chaque création(nouvellestechnologiesetnotamment création[nouvellestechnologiesetnotamment une, volume papier), l'individualité de chaque artiste, nous ont entraîné en effet dans un univers propre où, malgré tout, renforcées par le Le fil conducteur de l'exposition L'exposition qui était le Jeu, les propositions se répondaient, s'apostrophaient, enchaînaient les volées colorées ou illuminées (oeuvres [œuvres néons de Melka - Kamel Malkoufi) de joyeux et talentueux pongistes. Parmi eux : Pierre Vanni, jeune designer graphique. Son installation- - une course à L'infini l'infini et aérienne de lièvres en papier - était aussi un avant- avantgoût donné de L'exposition l'exposition d'été programmée par GHP et tutorée par la très jeune Charlotte Cheetham, créatrice du blog «Every Morning I 1 check MANYSTUFF»2. 2 • Pierre Vanni Sans Titre, 2008 installation, papier, bois, (100 [100 cm x 100 cm x200 x cm)
Pierre Vanni est en effet un des artistes exposés dans « REFLET, une exposition du graphisme contemporain » (20 juin-26 juillet 08). A ses côtés, nous retrouverons la fine fleur des jeunes designers européens inventive, indépendante, intransigeante... Le Club des Chevreuils, Yann Dovier, Hey Ho, Jean Jullien, Benoît Lemoine, Damien Poulain et le Le duo Superscript2. 2 • A l'instar Lïnstar de La la démarche qui pousse sa créatrice, chaque matin, à faire une sélection de créateurs graphiques pour MANYSTUFF, l'exposition L'exposition se veut Le le miroir d'une pratique, le reflet d'un paysage dont Les les goûts et les Les coups de coeur cœur de Charlotte définissent Le le cadre. Le blog, superbe de sobriété, dont La la ligne Ligne éditoriale peut aussi être appréhendée comme étant la promotion de la nouvelle scène graphique, est aujourd'hui une référence pour grand nombre d'internautes, dïnternautes, professionnels des arts graphiques ou non. Gageons alors que L'exposition, l'exposition, sous la La houlette de La la demoiselle, tiendra lieu Lieu d'évènement. Et si elle eLLe est pour Les les artistes invités par mademoiselle Cheetham L'occasion, l'occasion, par une intervention sur l'espace, L'espace, par la La sortie dans un espace réel, d'une démarche réflexive sur la (leur) création graphique, elle sera pour nous La la possibilité d'explorer un laboratoire d'expérimentation Libre libre de tout préjugé formel. (lire revue" « Etapes:,. : » é :155, avril 2008, p. 71.: : Bonus/MANYSTUFF, ed.Pyramid] ed.Pyramid) Des occurrences et une intention qui, au vu de son tempérament et de ses propositions, sont également celles de GHP notamment dans son souci de proximité et d'ouverture, mais encore dans celui du «donné-à-penser» (comme d'autres façonnent, trop vite ou trop mal, le Le prêt-à-porter), toujours à La la frontière de plusieurs univers. c· C'est ainsi qu'entre deux expositions consacrées à à La la création et la culture post-digitale, GHP accueille, comme en 2007, et c'est imminent, le Le Marathon des Mots, occasion pour Le le trio de la La descente de La la Halle HaLLe aux Poissons de jeter une pincée transdisciplinaire sur sa programmation. Le thème de L'eau, l'eau, choisi par l'équipe, sera, alors, La la résonance des lectures proposées les 13 et 14 juin par le Le Marathon, mais également abordé par le Le biais des représentations que L'ont l'ont peut en faire. Il IL sera alors question d'écouter tout en traversant Les les terrains des arts plastiques, du graphisme, de La la musique et de la La danse. Pour vous donner L'eau l'eau à la La bouche, je sais, je cède parfois à quelques facilités de plume, je peux vous dire que je sais déjà que le Le plasticien Arno Fabre proposera une installation sonore qui peut hautement nous surprendre, et que pour ma part, j'attends avec impatience La la Lecture, lecture, par Hélène Fillières (accompagnée par le groupe cher à mon coeur cœur : Ueh), d'Eau Sauvage de Valérie Mréjen. Et ne me dîtes pas que c'est une impatience de gens branchés. J'aime Hélène Fillières, j'aime Ueh, j'aime les Les lectures Lectures et mon pépé aussi portait Eau Sauvage...Je vous disais un air GHP agréablement parfumé. Stéphane Bébi 1 ' Les six jeunes graphistes du collectif PLAYsont sont: : Nicolas André (Le Néopen) ; Kamel Malkhoufi (Melka) ; Julien Rivoire (Bas- (Bastardgraphics) ; Florian Sabatier (ease) ; Pierre Vanni et Damien Vigaux (elr"y (elr'y J ) 2 www.manystuftcom www.manystuff.com REFLET, flyerde l'exposition L'exposition MANYSTUFF, 2008 design : Jean Jullien 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :