Multiprise n°10 jun/jui/aoû 2008
Multiprise n°10 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Lachavanne, de la nature de l'Être à l''être Nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 -0- Enbied.n. - Eyh Face sittron~ sittron, tu cherches la bagare? bagare7 - Donne m'en une sèche plutôt vieux. C'est dans un vieux« « harade »où le Le tabagisme passif sévit encore que Yannick Papailhau m'a convoqué. IL Il est 19h24 et, partant du fait que nous avions rendez-vous à 18h45 je suis en avance. IL Il est assis près de la fenêtre et pour l'incognito, il a opté pour la forme humaine. Néanmoins, sachant que pour lui le le souci de discrétion est de second ordre en rapport au souci d'équidé, je suis surpris de ne pas le Le trouver en cheval vêtu. Point de hennissement, point de ruade, il est assis, L'arrière l'arrière bien installé sur une chaise inconfortable et vaque à de nonchalantes occupations. Je m'approche. Il m'a vu mais ne me regarde pas. En réaction à cette feinte de furet, je lui lance un très professionnel : - Oh ma gueule ! 1 ça gaze ou quoi ? - Le plus clair de mon temps je le passe à me gratter le nez, et pourtant en ce moment je me gratte les couilles, pourquoi pas? ? dit-il en se servant de son cou. Profitant de l'élan L'élan que lui donne sa tête, il fait décoller son corps tout entier et se présente face à moi en bipède distingué. -Pastis?- ? me glisse-t-il à l'oreille en donnant L'accolade. l'accolade. - Et tè pardi ! 1 acquiescé-je en Le le serrant plus fort. Levé de doigt, quelques « mademoiselle s'il vous plait » et et nous voici à égalité. Face à face et fins prêts à en découdre... Et non, on est pas chez Ronald et rien ne se passe comm'ça. Les rencontres à balles réelles ont un prix et malgré ma demande express, La la rédaction a refusé Le le financement de l'aller-retour L'aller-retour vers la La capitale où Yannick est actuellement en résidence à la La Générale. Mais qu'à cela ne tienne, nous prendrons L'apéritif l'apéritif sur la La toile... Après avoir oeuvré œuvré pour la détente du maître étalon, je me décide enfin à lui poser une première question : - A la vue de tout te le travail de préparation théorique et de tous les calculs précédant la réalisation de vos pièces, il semblerait que vous ayez un rapport singulieravec l'approche scientifique de l'art. Aussi, pourriez-vous me définir votre trait d'union entre science et onirisme? ? Je le vois blêmir, ses yeux se gonflent de sang, de la moutarde lui coule par les Les nasaux, et tout en se cabrant il me lance Lance : - Oh ! 1 Tu déconnes ou quoi ? C'est quoi cette question avec des vous, des vos, des sciences, de l'onirisme ? Té fada ou quoi ?! ?1 Qué onirisme ? Sciences à la limite et et encore...Travail TravaiL de préparation théorique ? Il n'y en a jamais eu, ça tend pas vers ça ! N'importe quoi ! l Ti as vu, t'as rien compris toi 1 ! Faut atterrir ma p'tite gueule l ! Pffff D'un coup de talon, il vient balayer toutes mes ambitions journalistiques... C'est vrai, je n'ai rien compris. - Monsieur ! l je ne comprends pas 1 ! -Attends, je vais t'expliquer... Tu as compris maintenant ? -Oui oui! ! - Explique moi alors. - Euuuuuh ?!... -Mais tu n'as rien compris 1 ! Il se rit de moi le le canasson, il il me pousse à l'incertitude L'incertitude le bougre... Mais c'est pour mieux m'expliquer mon enfant... Car c'est bien là Là toute l'essence L'essence de ses recherches : il ne comprend pas donc, il fouille, extirpe, manipule, en piochant dans La la réalité physique qu'il rencontre à la portée de sa Lancement improbable d'un socle dans un espace à déterminé, 2008
I Yannick à la bonne vôtre ! main. Il réinvente sans cesse les «choses» pour leur ôter leur principe de masse et les laisser s'envoler vers d'improbables espaces... Mais pour mieux comprendre, il est plus facile de le voir une olive à la bouche pour ne finalement avaler que le noyau. Le flou artistique laissé volontairement sans clarification reste l'objet de notre entretien. Vous pouvez le retrouver en intégralité sur le site de Multiprise. Aussi je vous invite à venir faire la rencontre de ce manipulateur d'incompréhension qui sera exposé au Lieu Commun pendant le Printemps de Septembre 2008. F. Cano-Ruzafa Retrouvez l'intégralité de l'entretien sur Dessin Revolution de G1 attente de G2, I Premier Assemblage, 2008 ...2 weekihir:P. da- el 4- f 2. • re.e.j.• *mn 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :