Multiprise n°10 jun/jui/aoû 2008
Multiprise n°10 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Lachavanne, de la nature de l'Être à l''être Nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Résonance de Réseau Retour aux Sources Qui ne s'est jamais demandé au grand dam mais pourquoi les hommes il il y a plusieurs millénaires se sont-ils plongés dans les grottes afin de les orner de signes, de représentations d'animaux le Le plus souvent et humaines plus rarement. Rites, évocations d'une spiritualité perdue qui s'apparenterait aux chamanismes ? Illustrations à évocation de projections afin de favoriser la chasse ? Signe de fertilité ? Simple plaisir de l'artiste ? Et oui, déjà l'artiste L'artiste maudit en retrait du monde, seul dans sa cavité à rêver et à se projeter dans les Les méandres de L'histoire l'histoire ? A qui étaient destinées ces représentations? ? Quelle valeur leur Leur portaient les Les hommes du paléolithique supérieur ? Pour s'en rendre compte il ne suffit pas uniquement de visiter avec sa lampe torche l'une des nombreuses cavités du territoire de Midi-Pyrénées ou de se glisser dans La la peau de nos ancêtres. Le réseau art contemporain dans le cadre d'Inventer le présent tente de conduire plus Loin loin La la reflexion en confrontant directement art contemporain à ces dessins et signes qui animent les parois. Le dessein projeté au travers de ce retour aux sources de l'histoire de L'art l'art est initié par un partenariat à vocation transhistorique d'un nouveau genre dont le Le premier volet nous est révélé par Dream Time, Grottes, art contemporain & Transhistoire. Cette exposition a a été conçu par trois établissements dédiés à l'art: : Le le Parc régional de La la Préhistoire de Tarascon-sur-Ariège, Les les résidences d'artiste Caza d'Oro au Mas d'Azil et les Abattoirs via son pôle art contemporain. Selon les commissaires «ce projet transculturecuLtureL repose sur un dialogue inédit entre artistes, archéologues, préhistoriens, trans­ anthropologues et et philosophes invités à se rencontrer, à collaborer coLLaborer et peut-être à concilier et conjuguer Leurs leurs travaux respectifs. La dimension transhistorique voudrait déjouer les Les catégorisations scientifiques, historiques et artistiques, au profit d'une approche renouvelée de de notre rapport à la La culture humaine et à son histoire, à l'art et culture humaine et à son histoire, à L'art et Serge Pey, Batons-Poème (détail) (détail] Installation pieds de tomates, Dim. Variables Collection Collaction de L'artiste l'artiste Antoni Tàpies, Rose en relief, 1959 Techniques mixtes sur toile (73.5x x 100.2 cml cm) Collection Collaction les Abattoirs, Toulouse
à notre rapport à la culture humaine et à son histoire, à l'art et à notre environnement.» à notre rapport à la culture humaine et à son histoire, à l'art et à notre environnement.» L'exposition t.:exposition se développe sur deux lieux le Parc de la La Préhistoire avec des oeuvres œuvres de la La collection des Abattoirs (Barcelo, Tapiès et Titi Parant) auxquelles viennent s'adjoindre les résultats des travaux d'artistes reçus recus en résidence à Caza d'Oro (Julien Blaine, Carole Douillard). A ces protagonistes vient s'ajouter un artiste invité: Serge Pey. L'ensemble t.:ensemble est plongé dans Le le noir de la muséographie du musée de la Préhistoire reconstituant le Grand Salon Noir de la grotte de Niaux. Le jour du vernissage, Serge Pey (poète de l'action) intervint dans la grotte du Mas d'Azil par une lecture chamanique dite aux grelots. La voix de l'artiste retentissait dans les méandres des goulots de la grotte. La dimension rituelle prenait toute sa place. Au delà des représentations pariétales, cette action pose la question de la parole et de La la perception des sons par nos ancêtres. t.:invocation L'invocation précéda t­ t- elle la représentation, l'accompagnait-elle L'accompagnait-elle ? L'assistance t.:assistance était ensuite conviée à se retrouver au Musée de la préhistoire du Mas d'Azil pour la présentation de l'exposition du photographe Eric Hurtado. Photographe, cinéaste et performer (cofondateur du groupe Etant Donné), Eric Hurtado présente les travaux photographiques qu'il a effectués dans la grotte du Mas d'Azil lors de sa résidence à Caza d'Oro début 2008. Des œuvres oeuvres qui sont aussi à voir comme une première approche sensorielle du site et de la rivière de l'Arize, en vue de la création en 2009 d'une importante installation multimédia dans la galerie des silex, à l'intérieur de la grotte. Eric Hurtado a en effet réalisé de nombreux travaux sonores et visuels sous forme d'installations, en particulier à partir de reconstitutions des Dreamachine (les (Les premières sculptures conçues pour être vues les Les yeux fermés), du poéte-artiste fétiche de la beat génération, Brion Gysin. Ce rapport avec la préhistoire et son prolongement vers une ritualisation de sa perception via l'intercession chamanique trouve échos dans la la programmation d'autres lieux du réseau art contemporain. Pour exemple le projet Boomerang, illusion IIIIII ._ . IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII • "-- 1 Eric Hurtado, Voix, de par l'Arize, lArize, 2008 Tirage photographique contrecollé sur L'aluminium l'aluminium et réalité conçu avec L'artiste l'artiste Basserode pour la vallée du Lot qui répond via pech Merle à DreamTime. Christophe MAGAL, historien de l'art errant comme il se définit, explore depuis plusieurs années les sociétés extra occidentales pour étudier les structures immémoriales de la culture, en particulier à travers les Les rites chamaniques. Sa mission dans Le le cadre de ce projet consiste à La la mise en relation de deux territoires, Le le Lot et la La Bolivie -à travers l'invitation L'invitation d'un chamane- chamanecomme pour tenter de capter la source probable de quelques signes primordiaux de notre relation à la nature. Ces projets engagés dès 2008 à partir des grottes de pech-Merle dans le Lot d'une part et du Mas d'Azil en Ariège d'autre part constituent une première approche des relations de prospectives culturelles menées par ces partenaires et font écho au projet Trans-rituels 1 et 2 à Fiac dans le Tarn qui tiendra sa nouvelle édition les 27, 28 et 29 de juin prochain. Ainsi se forment les Les possibles connections et développements de ce réseau, qui comme une hydre tenterait d'inventer ce présent en pleine mutation. Explorant sans relâche les Les chemins de traverse de La la Science, du Spirituel et de l'Engagement d'un art prospectif. A notre plus grand plaisir d'Homo Sapiens Sapiens, Sapience. Svann 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :