Multiprise n°1 mar/avr/mai 2006
Multiprise n°1 mar/avr/mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de mar/avr/mai 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : musée Denis Puech Rodez... « Steampunk ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Maisons Daura Résidences internationales d’artistes, région Midi-Pyrénées. Les Maisons Daura ont entamé une nouvelle vie. Après avoir été pendant plusieurs décennies, un havre pour Pierre Daura, peintre d’origine catalane, et sa famille, elles accueillent désormais des artistes contemporains dans le cadre très prisé d’un des plus beaux villages de France, Saint- Cirq-Lapopie. La bâtisse du XIII e a bénéficié d’une réhabilitation financée par le Conseil Régional Midi-Pyrénées et a ouvert en mars 2005. Le projet et l’esprit qui animent les résidences appellent des artistes de différentes disciplines à « agiter » ce contexte particulier. Ils sont choisis pour leur capacité à se mettre en résonance avec le site et pour leur volonté de développer une expérience sur et avec ce territoire. Ils trouvent là une occasion d’expérimenter de nouveaux champs d’investigation, le territoire étant considéré ici dans son sens le plus large, géographique certes, mais aussi humain, patrimonial, culturel, social, économique… Ils étaient 5 en 2005 à tenter l’expérience. Sabine Delcour, photographe, Patricia Ferrara, chorégraphe, Paul-Armand Gette, plasticien, Jérôme Mauche, écrivain, Robert Milin, plasticien, ont certes essuyé quelques plâtres, et nous avec eux. La mise en place des résidences ne réfère à aucune recette. Il faut donc inventer avec les différents ingrédients que sont les artistes, le site, les conditions d’accueil, l’équipe, les moyens…, un vivre et un travailler ensemble. C’est un cocktail complexe, parfois pénible mais plutôt excitant pour tous. Le principal intérêt des résidences est bien leur caractère de laboratoire, quand le doute et la tension coexistent et qu’il importe de créer les conditions qui conduisent à l’émergence de l’œuvre. La spécificité pluridisciplinaire des Maisons Daura, ajoute à l’intérêt du dispositif. Les artistes approchent d’autres environnements artistiques, côtoient d’autres univers de recherche créant ainsi des motivations supplémentaires au séjour. C’est pour le public, et en l’occurrence les habitants de ce territoire, que nous associons depuis l’origine aux rencontres avec les artistes, l’occasion de confronter des mondes différents, voire divergents, et d’élaborer sans complexe leur propre point de vue sur les œuvres. En 2006, les résidences accueillent deux sessions de résidences. Au printemps, Jean-Daniel Berclaz, Thomas Lanfranchi, Myriam Mechita, Constance Ouvrieu et Gregg Smith vont développer un projet sur la portion de vallée entre Saint- Cirq-Lapopie à Cajarc, territoire privilégié d’investigation proposé aux artistes et site du Parcours d’art contemporain en vallée du Lot pendant l’été. Avant qu’ils n’arrivent, nous n’avons et eux aussi, qu’une idée assez vague de ce qu’ils entreprendront. Les résidences sont une prise de risques pour tout le monde : les artistes, la structure qui accueille et le public qui apprécie. À l’automne, Muriel Rodolose, Florian Tiedje et Cyril Hernandez se saisiront du même contexte pour nous surprendre encore. Ainsi, le cumulet la diversité des expériences de résidences n’engendrent aucune règle particulière mais seulement, nous disposent davantage à l’aventure de l’art contemporain. Martine Michard Martine Michard est directrice de la Maison des arts Georges Pompidou, qui articule les projets du centre d’art contemporain de Cajarc, des résidences de Saint-Cirq-Lapopie et de l’artothèque départementale du Lot.
Myriam MECHITA : un élément de l’installation « les décisions définitives », peinture noire et dessin fluo, 2005. copyright Myriam Mechita Gregg SMITH : « Should we never meet again », court-métrage 2005. copyright Gregg Smith Ces oeuvres ont été conçues et réalisées pendant le temps de résidence à Saint-Cirq-Lapopie. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :