Multiprise n°0 déc 05/jan-fév 2006
Multiprise n°0 déc 05/jan-fév 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°0 de déc 05/jan-fév 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association TA

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : des approches multiples pour une lecture de la situation de la création en région.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Du Béton au White Cube Espace Croix- Baragnon, Toulouse. De la rue, par cette grande baie vit rée qui ouvre l'Espace Croix-Baragnon, sïmpose à votre regard le dessin mural réalisé par Benjamin Stoop, l'un des trois jeunes artistes de l'exposition « Issus de la cu lture urbaine ». Intégrant les opportunités graphiques qu'offrent au dessin la pratique informatique, il retranscrit avec virtuosité et ludisme sa vision du monde, nourrie par les médias et la publicité. Relayé au premier étage par le dessin d'un même avion, la fresque s'étend, traverse transversalement la galerie et livre, sous couvert d'une typographie clinquante, un état d'anxiété certain. Sous le lettrage massif les abritant, de courtes phrases apparaissent, par un saut du macro au micro, comme autant de confidences inquiètes et lucides. Eddy Chartier, issu, lui aussi de L'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, s'est fait remarquer dans les rues toulousaines par ses affiches « Worlcing Class Hero », au discours social efficace et engagé. Hormis son autoportrait, (où, revendiquant sa filiation logique avec l'Histoire de l'art, il pose pinceaux à la main), l'univers qu'il présente ici apparaît plus lyrique, par une composition éclatante mêlant, dans un chaos pop, des éléments disparates imbriqués en un chromatisme délirant. Le rêve psyché d'un gamin douteux se mute en un délire visuel, traduction jubilatoire de L'esprit et se poursuit dans des aquarelles vivaces, énergiques. Plus libres, plus risquées aussi, elles représentent à mon sens le point fort de l'exposition. Laurent Hiriart, lui, nous rejoue le thème de la Vanité comme mise en garde des plaisirs futiles de la vie. Vivace et énergique, le remplissage frénétique de l'espace peine à cacher une démesure (calculée), ainsi qu'une faiblesse dans la composition et les ressorts plastiques (vus et revus : pochoirs, cou lures...). Face à cette profusion de corps et de biens marchands, le crâne semble lui-même s'interroger sur le caractère vain de cette débauche d'effets. Une installation se présente, à l'étage, comme une lobotomie (par les marques) d'un second crâne, re layé au second plan par une vidéo et des photographies au discours ni subtil, ni plastique (comme souvent, l'art échoue quand il se veut politique). Malgré un fond éthique louable et une référence appuyée à l'histoire de l'art, le discours s'enlise avec démagogie et ne parvient pas à convaincre, par la confusion des signes utilisés. « Issus de la culture urbaine », où, comment, après l'insouciance du pop art et la rage du graffiti, il apparaît primordial à la jeune génération de rendre compte, de manière critique, des affres d'une société (dominée par la consommation) et d'en détourner les codes. 1 Marion Balac Benj1mln Stoop : « Sur les parpaings la pf1ge », 2005 - Encre de Chine (800x400) L : exposition se tenait du 28 octob au 1 0 d6cem b. Espace Croix-Baragnon : 24, ru Croix- Bara gn on 31 000 Toulouse.
• -en âêhie.l AntalneMeyer20D5 « Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais responsable. » (Stanisl.aw Jarzy Leez) 1 « Commissariat. » 1 « Pour encore mieux vous connecter.w 1 Extrait$ du site de l'artiste : http://antoinemeyer.free.fr 1 « Paysage coupable. » 1 « Bouffées. » 1 « t.:origine du monde œntempomin. » 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :