MSF Infos n°191 oct/nov/déc 2017
MSF Infos n°191 oct/nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°191 de oct/nov/déc 2017

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Médecins Sans Frontières

  • Format : (270 x 360) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : République Centrafricaine, la population de nouveau au coeur des violences.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ÉDITO Dr Joanne Liu Présidente internationale de Médecins Sans Frontières « La situation inhumaine des migrants en Libye est entretenue par la politique de la France et des pays européens. » En Libye, il est de notoriété publique que le système de détention des candidats au refuge sur le sol européen est abject. Nos équipes interviennent dans les centres de détention dans la région de Tripoli depuis plus d’un an et sont les témoins d’un système arbitraire de détention mais aussi d’extorsion, d’abus, de tortures et de privation que les hommes, les femmes et les enfants subissent au quotidien. Je m’y suis récemment rendue. J’y ai rencontré des personnes traitées comme de la marchandise. Les gens sont entassés dans des pièces sombres et sales, sans ventilation. Ils vivent les uns sur les autres et défèquent sur le ciment. Les hommes nous racontent comment, par petits groupes, ils sont forcés de courir nus dans la cour jusqu’à tomber d’épuisement. Les geôliers violent les femmes avant d’exiger qu’elles contactent leurs familles, implorant qu’on leur envoie de l’argent pour qu’elles puissent s’extraire de ce cauchemar. La situation inhumaine des migrants en Libye est entretenue par la politique de la France et des pays européens, qui a depuis des années comme objectif de repousser les gens hors d’Europe à tout prix. Tout devrait au contraire être fait pour sortir au plus vite les prisonniers de ce piège infernal, leur donner accès à des mesures de protection et à des procédures d’asile accélérées. La mobilité des personnes à l’échelle internationale doit s’organiser et non être criminalisée et combattue coûte que coûte  : c’est le seul moyen d’éviter que les gens deviennent otages de réseaux de trafiquants que les dirigeants politiques prétendent vouloir démanteler. Directeur de la publication  : Dr Mego Terzian Directeurs de la rédaction  : A.-L. Sirvain,C. Magone Rédaction  : M. Dugoujon. Contributions  : C. Béchereau. Graphisme  : Anne-Sophie et Caroline Bérard Fabrication  : tcgraphite Imprimeur  : SIB Imprimerie, Zone industrielle de la Liane, B.P. 343, 62 205 Boulogne-sur-Mer Cedex Photos  : Couverture  : Colin Delfosse - P2  : Natacha Buhler - Augustin Ngoyi - Colin Delfosse - Guillaume Binet/Myop - Bruno Fert - Andrew McConnell - P 3  : Sylvain Cherkaoui/Cosmos - Fabrice Caterini/INEDIZ - Sarah Pierre - P4  : Colin Delfosse - P5  : Colin Delfosse - P6  : MSF - Colin Delfosse - P7  : Guillaume Binet/Myop - P8  : MSF - P10  : MSF - Alexandre Sattler - Annie Griffiths - Jakub Polomski - Tony Crocetta - P11  : Bruno Fert - Charlotte Boitiaux - P12  : Frederic NOY/COSMOS Médecins Sans Frontières - 8, rue Saint-Sabin, 75544 Paris CEDEX 11 – Tél.  : 01 40 21 27 27 N°de commission paritaire  : 0618H83241 2 I MSF INFOS I Juillet Octobre 2017 2017 SOMMAIRE LA MÉNINGITE La ceinture de la méningite. 3 REGARD Libye  : détenues dans un centre de détention. 7 LE EN APARTÉ Découvrez l’exposition Refuge de Bruno Fert... 10 Encart MSF « Merci Haïti » sur une partie de la diffusion GRAND ANGLE République centrafricaine  : la population de nouveau au cœur des violences. 4 LAB « Must »  : une unité chirurgicale mobile pour être au plus proche des blessés. 8 EN QUESTION Les missions de sauvetage en Méditerranée. 11 e papiers Agissez pour le recyclage des papiers avec Médecins Sans Frontières et Ecofolio efry PEFt. 10-31-2036 Certifié PEFC pefc-france.org
LA MÉNINGITE Sénégal Gambie La ceinture de la méningite  : 1 La méningite épidémique La méningite à méningocoque est une forme de méningite bactérienne, une grave infection des méninges qui affecte la membrane protectrice qui recouvre le cerveau et la moelle épinière. Elle est causée par la bactérie Neisseria meningitidis, qui entraîne des épidémies de méningite. Il existe quatre souches de méningite à méningocoques  : les méningites A, B, C et W135. 4 Vaccination Jusqu’en 2010, le type de vaccin utilisé contre la méningite à méningocoque limitait l’efficacité des campagnes. Depuis, un vaccin conjugué très efficace, le MenAfriVac, a été introduit lors de campagnes de vaccination massives contre la méningite A, permettant d’arrêter le cycle d’épidémies meurtrières à méningocoque A dans la région. Mais des flambées dues aux autres souches, en particulier la W135 et laC, continuent d’être enregistrées. Mauritanie Guinée-Bissau Guinée Côte d’Ivoire Mali Burkina Bénin Niger Nigeria 2 Cameroun Symptômes et séquelles Les premiers symptômes de la méningite se traduisent par des raideurs dans la nuque, de la fièvre, des maux de tête, des troubles de la conscience et de léthargie. En l’absence de traitement, la létalité de la méningite à méningocoques peut atteindre 50%. En outre, une personne sur cinq traitée avec succès souffrira malgré tout de séquelles neurologiques, telles que la surdité ou la déficience mentale. Le traitement Le traitement consiste à administrer des antibiotiques le plus rapidement possible. Le Ceftriaxone est le traitement de première ligne pour la méningite bactérienne. Les patients âgés de plus de deux mois sont traités pendant 5 jours et les enfants de moins de deux mois ont besoin d’un traitement de 7 jours. Des traitements alternatifs existent tels que que l’ampicilline, une sorte de pénicilline. 3 5 6 Tchad République centrafricaine Rwanda Burundi Soudan Soudan du Sud Ouganda Epidémiologie La méningite A a été pendant longtemps responsable de très grandes épidémies dans la « ceinture africaine des méningites ». Il s’agit d’une bande de terre peuplée de 400 millions d’habitants qui s’étire du Sénégal à la Somalie. Les épidémies surgissent généralement en saison sèche, entre janvier et juin, et s’éteignent à la saison des pluies. Epidémies au Niger et au Nigeria Entre décembre 2016 et mai 2017, le Niger et le Nigeria ont été en proie à une importante épidémie de méningite. Les équipes médicales ont vacciné plus de 600 000 personnes, en collaboration avec les autorités locales, et ont pris en charge les malades. Grâce au traitement par antibiotiques, la mortalité peut diminuer et atteindre un taux de 10%. Éthiopie Kenya Érythrée Djibouti Ceinture de la méningite Ceinture Pays touchés  : Sénégal Guinée-Bissau Guinée Mali Côte d’Ivoire Burkina Faso Niger (3 037 cas et 179 décès) Nigeria (13 943 cas et 1 112 décès) Bénin Cameroun Tchad Soudan Soudan du sud Érythrée Éthiopie Kenya Ouganda Retrouvez toute l’actualité de nos missions sur www.msf.fr I 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :