Monaco-Matin n°2015-12-05 samedi
Monaco-Matin n°2015-12-05 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-05 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 82 Mo

  • Dans ce numéro : Noël russe !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Côte d’Azur Condamnée par le tribunal correctionnel de Nice à un an de prison avec sursis et à5000 € d’amende en mai 2015, une gérante de tutelle, Isabelle Philippe-Beaulieu, 42 ans, vient d’être relaxée en appel, a annoncé son avocat M e GérardBaudoux. Depuis le début de cette affaire, la gérante, mise en cause par une retraitée de Beausoleil, atoujours répété « n’avoir commis aucune infraction ». Placée en 2007 en maison de retraite, Frédéricia, 89 ans, sans enfant et sans famille proche, a d’abord bataillé pour obtenir la levée de sa tutelle. Un expertpsychiatren’avait détecté « aucune altération de ses facultés mentales, aucun affaiblissement intellectuel la rendant inapte à gérer ses biens ». Regagnant son domicile « avec un immense plaisir », raconte son avocat, M e Roland Tamisier, « la retraitée a constaté avec effroi que le deux-pièces avait été vidé, des meubles ayant été dispersés aux enchères, avant d’être mis en vente dans trois agences immobilières. » À Beausoleil à 220000 et 230000 €.À 150 000 € dans une agence de Villeneuve-Loubet où le petit ami de la gérante de tutelle avait signé sur le depuis 1989 IE3CH COMMISSAIRE-PRISEUR spécialiste des ventes aux enchères de prestige classé au 9 ème rang mondial des ventes de vins tableaux, vins, Bijoux, montres, vintage automobiles de collection, asie, orient art déco, design, mobilier, objets d’art expertises gratuites 04 93 99 33 49 45, La Croisette - 06400 Cannes - besch@cannesauction.com Drogue et armes saisies : prison ferme pour les protagonistes Les quatre personnes impliquées dans un trafic de drogue, dont un possédait un véritable arsenal dans son garage de Gréolières, ont été jugées hier devant le tribunal correctionnel de Grasse C esont quatrehommes loin des clichés du grand banditisme qui ont comparu hier devant le tribunal correctionnel de Grasse présidé par Marc Joando àlasuite du trafic de stupéfiant et du stock d’armes découvertàGréolières par les gendarmes azuréens (lire nos éditions du 4décembre). Michel B. (M e Dupuy) 61 ans, stockait dans son garage un arsenal de 31 carabines et fusils, héritage de son pèreque le sexagénaire adécouvert après son décès. Boulanger àlaretraite, l’homme avendu deux armes à « Des feux urbains très violents (...), des accidents de la circulation spectaculaires (...), une saison de feux de forêt intense (...) puis, cette terrible nuit du 3octobre où vingt personnes ont perdu la vie. » À la tribune, le colonel Alain Jardinet, directeur départemental des services d’incendie et de secours par intérim, dresse le bilan d’une année 2015 extrêmement chargée dans les Alpes-Maritimes. 160 millions d’euros De Peymeinade à Nice en passant par Carros, Antibes, Cannes ou Saint-Étienne-de- Tinée. Rendant, àchaque fois, hommage à ses hommes et à leurs actions « exemplaires, rapides et efficaces ».Aux vies sauvées. Fin novembre, quelque « 111 000 interventions » PhilippeC., boulanger lui aussi àlaRoquette-sur-Siagne. Cet homme de 47 ans, consommateur régulier de cocaïne est soupçonné de revendre des produits stupéfiants au sein de son commerce. « Jedépannais seulement des amis proches », assure-t-il. « Ce n’est pas un trafiquant de drogue, il n’a fait aucun bénéfice là-dessus », plaide son avocat M e Guillaume Evrard. « J’ai perdu pied quand ma femme aquitté la boulangerie suite àundésaccord avec mes associés. Les armes, je les ai achetées car quand on consomme de la drogue, on devient paranoïaque. Je voulais protéger mon commerce »,justifie le boulanger,DJ àses heures perdues. 2015, « année record » pour les pompiers Les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes se sont réunis, hier, àl’état-major àVilleneuve-Loubet, pour honorer leur protecteur et revenir sur une année chargée. (Photo A.Mi.) étaient comptabilisées. « Sans doute plus de 120000 d’ici àlafin de l’année,escompte le président du conseil d’administration du Sdis 06, Eric Ciotti. La sollicitation opérationnelle aété forte, c’est une année record dans l’histoire des pompiers des Alpes-Maritimes. ».Soit une augmentation de 11% en dix ans. « Nous avons le Tentative d’escroquerie : une gérante de tutelle relaxée devoir et la responsabilité de vous offrir les moyens de répondre le plus efficacement possible àcette mission », a-t-il indiqué aux pompiers et autres membres du Sdis. Annonçant un budget pour 2016 « qui dépassera 160 millions d’euros ». Comme le veut la traditionnelle cérémonie de la Sainte-Barbe, des galons et décorations ont été remis à quarante-deux récipiendaires, suivi d’un dépôt de gerbe au monument aux morts. « Sainte Barbe était omniprésente dans [toutes nos interventions], alancé le colonel Alain Jardinet. Nous avons eu quelques blessés cette année mais aucune perte dans nos rangs. » AUDREY MINELLI aminelli@nicematin.fr champ un compromis. À la suite du recours de Frédérica, la transaction n’a pas abouti. La gérante affirme que son compagnon, àlarecherche d’un bien, est tombé par hasard sur l’annonce de l’appartement d’une octogénaire dont elle avait la charge. À Nice, lors de l’audience de première comparution, un juge des tutelles avait décrit àlabarre « une professionnelle consciencieuse, demandant un avis plutôt trois fois qu’une ». La gérante avait néanmoins été condamnée. Àladéfense de la prévenue, M e Gérard Baudoux aplaidé devant la cour que la tentative d’escroquerie n’était pas constituée. Tout juste le défenseur a-t-il suggéré une possible entorse àladéontologie mais rien, en tout cas, qui relève du code pénal. Le représentant du ministèrepublic avait requis la confirmation de la condamnation prononcée quatre mois plus tôt. Grâce àcet arrêt de relaxe, la gérante de tutelle va pouvoir retrouver son agrément suspendu par la préfectureetderéintégrer sa fonction. CH. P.Une spirale infernale Son fournisseur, Julien B. (M e Dupuy), 32 ans, déclare, lui, revendreoccasionnellement de la cocaïne pour payer sa consommation. Cepère defamille devait démarrer hier un nouvel emploi. « Jenesuis pas oisif, je n’ai pas gagné ma vie avec ce trafic »,assurelejeune homme qui se fournissait auprès d’Anthony H. (M e Tobelem), Cannois de 26 ans, boxeur professionnel et agent d’entretien. Un sportif de haut niveau qui ne consomme ni alcool, ni drogue. « Comment en êtes-vous arrivé là ? »,l’interroge le président Joando. « J’ai été attiré par l’argent et je suis rentré dans une spirale infernale », regrette le boxeur. Au total, un kilo de cocaïne aurait été écoulé en un an par les acteurs de ce trafic, d’après les estimations des gendarmes. Le procureur Philippe Toccanier arequis deux ans d’emprisonnement àl’encontre deMichel B., trois ans contre Julien B. et Anthony H., et 30 mois contre PhilippeC. ainsi que 20 000 euros d’amende àl’encontre de ce dernier. Des réquisitions suivies par le tribunal. Tous les quatre ont été incarcérés à l’issue du jugement. Les sommes saisies durant les perquisitions –plusieurs milliers d’euros en liquide –ont été confisquées et seront affectées au fonds de concours pour la lutte contre letrafic de stupéfiants. S. N. En bref MortdeLucky : l’enquêtesepoursuit Le maître de Lucky, le chien retrouvé mort supplicié mardi matin, a étéentendu de nouveau ce vendredi à la brigade de gendarmerie de Carros,afin de tenter d’apporterdenouveaux éléments à l’enquête. La pauvrebêteavait les pattes arrières fracturées et avait été scalpé, peut êtreencore vivant, du sommet du crâne au thorax.Un acte de barbarie absolu qui a amené l’association Assistanceaux animaux àsaisir directement le parquet pour cruauté envers animal. Trafic de chien Une cinquantaine de chiens,issus d’un trafic avec les pays de l’Est, sont actuellement en quarantaine au refuge de la fondation Assistance aux animaux à Carros. Ils ont étésaisis fin octobre àVilleneuve-d’Entraunes, dans la hautevallée du Var. Parqués à l’étroit dans des cages et sans hygiène,ils étaient destinés àêtrevendus par une ressortissante russe. Interpellée lors de la saisie des bêtes par la gendarmerie de Guillaumes, elle comparaîtra prochainement devant la justice. svv 2002-034
'rt2AL.L1 Cinq questions pour un scrutin On votera demain pour le premier tour des régionales. Dix listes sont en course mais toute l’attention sera captée par le score du Front national. Confirmera-t-il sa poussée sondagière ? C ette fois, nous ysommes. Au terme d’une campagne atypique, dense, prenante, aussi riche en propositions qu’en rosseries, les urnes vont livrer leur vérité. Alaveille de ce premier tour des régionales, dont le second aura lieu dès le 13 décembre, plusieurs questions restent en suspens. Quelle fiabilité des sondages ? Les derniers sondages, plus largement encore après les attentats parisiens, ont donné Marion Maréchal-Le Pen victorieuse au second tour, dumoins en cas de triangulaire. Ce vote traduitil une tendance profonde ou une colère épidermique qui se trouvera minorée dans les urnes ? Autrement dit, les appels àunsursaut républicain, à droite comme à gauche, auront-ils porté ? Incertitude supplémentaire, près d’un sondé sur quatre n’avait pas encore arrêté son choix le 23 novembre… Le test niçois Ce n’est pas le vote niçois ni même azuréen qui fera la Région. Mais il vaudra son pesant d’or dans le rapportde forces entreLes Républicains et le FN, entre Christian Estrosi et son meilleur ennemi, Olivier Bettati.Pour mémoire, lors des municipales de 2014, la situation à droite était la suivante à Nice : Christian Estrosi avait obtenu au premier tour 44,98% des suffrages, Marie-Christine Arnautu pour le FN 15,59%, Olivier Bettati 10,12%, Philippe Vardon pour les identitaires 4,43%, Jacques Peyrat 3,69%. Les résultats de 2010 En 2010, le socialiste Michel Vauzelle avait décroché un troisième mandat àlatête delaRégion, en obtenant 44,11% des voix au second tour, allié aux Verts et au Front de gauche. La liste UMP de Thierry Mariani avait atteint 33,02% etcelle de Jean-Marie Le Pen pour le Front national 22,87%. Au premier tour, Thierry Mariani était arrivé entête avec 26,60%, devant Michel Vauzelle (25,80%), Jean-Marie Le Pen (20,30%), Laurence Vichnievsky (Europe Ecologie, 10,92%) et Jean-Marc Coppola (Front de gauche, 6,11%). Une soirée spéciale sur France3 Demain soir, France 3sera sur tous les terrains, au cœur du scrutin dans le cadred’une soirée spéciale élections. Sur France 3 Provence-Alpes et France 3 Côte d’Azur : onze points de direct seront proposés pour suivre au plus près le scrutin dans toute la région. Dès 19h, point sur la participation à une heure des premiers résultats. Tout au long de la soirée, en alternance avec les rendezvous de l’antenne nationale, résultats minute par minute, analyses, reportages, duplex et invités. Au total, la station proposera 5 heures de direct en continu. Les rendez-vous de l’antenne régionale : 19h/20h15 à 21h/21h15 à22h/22h15 à23h/23h30 àminuit. Les rendez-vous de l’antenne nationale : 19h30/20h à 20h15/21h à21h15/22h à22h15. nice-matin Côted’Azur Samedi 5décembre 2015 De gauche à droite et de haut en bas : Jacques Bompard (Union des droites), Isabelle Bonnet (Lutte ouvrière), Sophie Camard (EELV- Front de gauche), Christophe Castaner (PS-PRG-MRC-UDE), Noël Chuisano (Debout la France), Christian Estrosi (Républicains-UDI- Modem), Jean-MarcGovernatori (Allianceécologiste), CyrilJarny (Nouvelle Donne), Marion Maréchal-LePen (Front national) et Daniel Romani (Union populaire républicaine). (Photos IP3, La Provence etN.-M.) Petites listes laminées ? La réforme territoriale, validée l’été dernier par le Parlement, aglobalement renforcé le pouvoir des régions, qui ont compétence dans quatre domaines essentiels : l’économie, l’aménagement du territoire, les lycées et la formation professionnelle, les transports enfin, y compris scolaires. A partir de janvier,les régions auront ainsi La focalisation autour du duel Estrosi -Maréchal-Le Pen a marginalisé les petites listes, pour lesquelles les intentions de vote sont dérisoires. Cinq ne dépasseraient pas 1%,lamieux lotie dans les sondages étant celle de l’écologiste Governatori, créditée de 2%.Pour le remboursement des frais de campagne (à partir de 5%), ça s’annonce a priori coton ! Un sursaut à gauche ? seules la responsabilité des aides aux entreprises et joueront un rôle de coordination en matière d’emploi, sans toutefois pouvoir empiéter sur les prérogatives de Pôle emploi. Les régions, qui géraient déjà les TER, héritent par ailleurs des transports scolaires et interurbains par car, les départements conservant la gestion du réseau Christophe Castaner veut y croire : « Lagauche sera plus haute que ce qu’en disent les sondages. » Dans la dernière enquête BVA, malgré le regain national de François Hollande, lui-même plafonnait à 16% etlaliste EELV-Front de gauche à8%aupremier tour. Pour espérer figurer au second dans des conditions décentes, les deux réunies devront se rapprocher de la barre des 30%. Sans quoi… Désistement, LA question routier. La loi NOTRe confie en outre àlaRégion l’aménagement numérique. Culture, sport ettourisme resteront des compétences partagées entre Région et Département. « Leconseil régional a compétence pour promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique, le soutien à l’accès au Sans quoi, se posera dès demain soir la question d’un désistement républicain au profit de Christian Estrosi, une fusion étant écartée par la gauche comme la droite. Manuel Valls a appelé à empêcher le FN de gagner une Région. Le message est limpide. Mais Castaner a tapé fort sur le maire de Nice et l’électorat de gauche peine à s’imaginer votant Estrosi. Suspense… THIERRYPRUDHON Les nouvelles compétences de la Région Election, mode d’emploi Les horaires d’ouverture des bureaux –Dans les Alpes-Maritimes,les bureaux de vote seront ouverts de 8 h à 18 h dans la plupartdes communes. A l’exception des quatorze villes suivantes,où le scrutin sera prolongé jusqu’à 20 h : Antibes,Cagnes,Cannes,LeCannet, Grasse,Menton, Mouans-Sartoux, Mougins,Nice, Saint-Andréde-la-Roche,Saint-Laurent-du-Var,Valbonne,VallaurisetVence. Les subtilités du scrutin régional –Les conseillers régionaux sont élus pour six ans sur des listes départementales à parité stricte hommes-femmes. ooOoo –Le scrutin régional associe la proportionnelle à une prime majoritaire. Concrètement, la listevictorieuse héritede25% des sièges. Le reste est réparti en fonction du score de chaque liste ayant obtenu plus de 5%des suffrages exprimés. La distribution s’effectue ensuite pour chacun des partis logement et à l’amélioration de l’habitat (en matièred’aide àl’isolation notamment)... », complète le texte de loi. La clause de compétence générale, qui permettait à une collectivité territoriale de se saisir de tout sujet ne relevant pas de l’Etat, aen revanche été supprimée, aussi bien pour les départements que les régions. au prorata des voix obtenues dans chaque département. ooOoo –Seules pourront se maintenir au second tour les listes ayant obtenu plus de 10% des suffrages exprimés. Les listes pourront alors également être modifiées,notamment pour fusionner avec celles ayant obtenu au moins 5%au 1er tour. Les Bouches-du-Rhône,département capital Les 123 sièges de la Région sont divisés par département, au regard de la population de chacun. Leur répartition a ainsi été très légèrement réajustée avant cette élection, les Alpes-Maritimes gagnant deux sièges là où le Var et les Bouches-du-Rhône en ont perdu un. Les Bouches-du-Rhône en auront 49, les Alpes-Maritimes 27, le Var 25, le Vaucluse 14, les Hautes-Alpes et celles de Haute-Provence4chacun. Le vote des Bouches-du-Rhône revêtira donc comme toujours un caractère essentiel pour le gain de la Région.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 64