Monaco-Matin n°2015-12-04 vendredi
Monaco-Matin n°2015-12-04 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 63,0 Mo

  • Dans ce numéro : le foot en VIP.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
nice-matin Sports Vendredi 4décembre 2015 LIGUE 1(17 e JOURNÉE)/NICE -PARIS (CE SOIR, À20H30) Pied, en arrière toute FOOTBALL Reconverti latéral droit, l’ancien Lyonnais est l’un des hommes forts du Gym version 2015-2016 L acarrière deJérémy Pied n’aurait sans doute pas pris une aussi belle tournure si Maxime Le Marchand ne s’était pas blessé lors de l’échauffement qui précédait la rencontre contre Caen, le 22 août dernier. Cesoirlà, Claude Puel n’a plus aucun défenseur en réserve et l’aligne à un poste de latéral droit qu’il n’a jamais occupé jusque-là. Une semaine plus tôt, àTroyes, Mahamane Traoré avait pris la place laissée libre depuis le départ de Grégoire Puel. C’est dire siJérémy Pied partait de loin. Cet été, àson retour de prêt de Guingamp (2 buts, 7passes décisives), il avite compris qu’il ne faisait pas partie des premiers choix. Dans le système en 4-4-2 en losange, il n’y apas de place pour l’ailier qu’il est, ce que Puel ne s’était pas privé pas de lui faire savoir. ‘‘ Je veux juste montrer ma valeur » Elle restera à jamais comme l’une des dernières grandes soirées vécues au stade du Ray. Ce 1er décembre2012, l’OGC Nice réalisait un magnifique exploit en venant àbout du Lors de la victoire àMarseille au mois de novembre, Jérémy Pied (ici, àlalutte avec Georges- Kévin Nkoudou) s’était montré intraitable dans le registre défensif. (Photo S.Botella/J.F. Ottonello) « Enrevenant àNice, tout était clair.Ilmerestait un an de contrat, soit je prolongeais, soit je partais, confie-t-il. J’ai discuté avec le coach. Il aété très franc sur ce qu’il voulait mettre en place, son schéma, son type de jeu. Il n’y avait aucune barrière entre nous. » Alors qu’il aurait pu faire part de ses états d’âme dans la presse, Pied ne s’est jamais apitoyé sur son sort. Muré dans le silence,il aeffectué une préparation studieuse, se montrant irréprochable au niveau de l’état d’esprit. En toute fin de mercato, alors que le Gym l’avait incité et invité àaccepter une offre dedernièreminute de Caen, il afinalement décidé de rester sur la Côte d’Azur et, donc, d’honorer son bail jusqu’à son terme en juin 2016. Un choix fort qui lui permet, aujourd’hui, d’êtreenposition de force. Devenu en treize journées disputées un latéral droit plus que convaincant, Pied, qui avait donné la victoire à Guingamp face au PSG en décembre 2014, devrait attirerleregardde nombreux clubs, mais Nice n’a évidemment pas dit son dernier mot dans ce dossier. « Jen’ai pas encore eu de discussions avec mes Il y a trois ans,le Gym créait l’exploit ! NICE -PARIS : 2-1 Le 1er décembre 2012. A Nice,stade du Ray,Nice bat Paris 2-1 (0-0). Spectateurs : 16356 Arbitre : M.Buquet Buts : Bauthéac (76’), Eysseric (86’) pour Nice ; Ibrahimovic (82’) pour Paris. Avertissements.- Pied (27’) à Nice ; Armand (32’), Matuidi (46’, 90’+ 3), Ibrahimovic (90’+ 2). Nice : Ospina –Genevois, Civelli, Pejcinovic, Kolodziejczak –Digard (cap), M. Traoré –Pied, (Abriel 72’), Eysseric, Bauthéac – Cvitanich (Maupay 88’). Entraîneur : C. Puel. Paris : Douchez –Jallet (Van der Wiel 69’), Alex, T. Silva (cap), Armand –Chantôme (Hoarau 80’), Matuidi, Maxwell –Menez, Ibrahimovic, Lavezzi. Entraîneur : Carlo Ancelotti. PSG d’Ibrahimovic au terme d’une prestation magnifique. « C’est une grande soirée dans un stade plein », déclarait, alors, Didier Digard. Alasuite d’une action magnifique de Cvitanich qui s’était amusé de Van der Wiel, Bauthéac avait ouvert lescore àla 76e. Une joie de courte durée, puisque six minutes plus tard, Ibrahimovic, d’un coup franc en force frappé des vingt mètres, trompait Ospina. Le Gym n’abdiquait pas. Dans un dernier élan, Eysseric reprenait un centre de Bauthéac d’une demi-volée imparable qui faisait chavirer laSud. En battant le PSG, Nice avait revu ses ambitions à la hausse. « Ona mis du cœur.On a pris beaucoup de plaisir en se sacrifiant pour le copain », affirmait Jérémy Pied, déjà là, à l’instar de Romain Genevois et Mahamane Traoré. A l’époque, Paris comptait encore dans ses rangs des garçons comme Chantôme, Hoarau ou encore Armand. Bodmer, lui, était resté sur le banc. Après cette défaite àNice, Carlo Ancelotti avait failli être licencié par les dirigeants qataris. En fin de saison, Paris avait tout de même terminé champion de France. Quant au Gym, il avait eu la force d’aller arracher une quatrième place qualificative pour la Ligue Europa lors de la dernière journéeàAjaccio. dirigeants, glisse-t-il. Je veux juste montrer ma valeur sur le terrain, sans forcer les choses. » En haut-lieu, son professionnalisme est très apprécié, ses qualités reconnues de tous. Une fois la phase aller terminée, il sera sans doute temps de se mettre autour d’une table pour évoquer la suite. « Jem’éclate àcenouveau poste », aime-t-il àrépéter, alors que ses deux premières saisons niçoises furent marquées par des blessures et des performances mitigées. Pour Olivier Saragaglia, un proche et son ancien entraîneur à Grenoble en 14 ans Fédéraux, « cenouveau poste lui convient à merveille. » ‘‘ Il aune vraie carte à jouer àceposte » « Jérémy va vite. Il est puissant, capable de répéter les efforts et possède une belle qualité de centre. Il lui reste encore quelques réglages àeffectuer dans le domaine défensif, mais il atout pour devenir un très bon latéral moderne, poursuit celui qui a quitté le banc grenoblois (CFA) l’été dernier et qui cherche un nouveau challenge. Il doit persévérer à ce poste, je le lui ai déjà dit. » Et il n’est pas seul. Car,auvude ses performances récentes et de la régularité dont il fait preuve depuis le début de saison, Pied peut viser haut. « Iln’y apas beaucoup de bons arrières droits en France, juge Saragaglia. Il a une vraie carte àjouer. Honnêtement, ça ne me surprendrait qu’à moitié qu’il rejoigne l’équipe de Franc dans le futur. C’est un gars sérieux, respectueux. Ceserait mérité. » Avant de s’imaginer une vie en bleu, Pied a un sacré challenge à relever ce soir face à Paris. Celui d’inverser le rapport deforce avec Cavani et Maxwell sur son côté droit. Pas une mince affaire. V.M. (AVEC M.F.) D’une demi-volée magnifique, Valentin Eysseric avait donné la victoire auGym face au PSG le1er décembre 2012. (Photo N.-M.)
nice-matin Sports Vendredi 4décembre 2015 FOOTBALL I lyades chiffres qui résument mieux une vie que des mots. 147 matches, 117 buts. Voilà les chiffres de Zlatan Ibrahimovic au PSG depuis son arrivée en 2012. 85 buts en Ligue 1(102 matchs), 16 en Ligue des champions (28), 9enCoupe de France (10), 5en Coupe de la Ligue (6) et 2lors du Trophée des champions (3). Depuis le lundi 5 octobre 2015, Ibrahimovic peut regarder ses statistiques dans les yeux. Au-dessus de lui, il n’y aplus personne dans l’histoire duPSG. PedroMiguel Pauleta vient d’êtrerelégué à la deuxième place du classement des meilleurs buteurs de l’histoire du club. Ce soir, face àNice, le Suédois peut effacer un nouveau record en marquant son 86 e but en premièredivision, dépassant ainsi les 85 buts du génial Mustapha Dahleb. L’histoireatoujours bien fait les choses avec Ibra, puisqu’il s’était emparé du record de Pauleta au Parcdes Princes lors d’une victoirecontrel’OM. Paris, c’est lui Pour un mec qui n’est venu que pour le pognon, il aunsacré sens du détail. Le hasard, sans doute. Mais rien n’est jamais vraiment dû au hasard dans le football. Ibra est le meilleur buteur de l’histoire du PSG, mais il en est aussi son plus grand joueur au moment de la période sportive la plus faste de l’institution. Êtreaubon endroit au bon moment. En bon attaquant, le Suédois arespecté le timing. Il était le levier indispensable du club et lui avait besoin d’un nouveau défi àsamesure. Chacun s’est bien trouvé. Mais audelà de tout, il reste un buteur hors pair au parcours remarquable. Ajax, Juventus, Barcelone, Inter,Milan, le CV du géant est un cœur à lui tout seul. À l’inverse de Pauleta, Ronaldinho ou encore George Weah, quand Ibrahimovic signe au PSG, c’est déjà une star mondiale. Un joueur reconnu. Son passage dans la capitale arenforcé ce postulat. En France, on vient dorénavant au stade pour voir le « PSG d’Ibra ». FREanUra M I.AM LIGUE 1(17 e JOURNÉE)/NICE -PARIS (CE SOIR, À20H30) Le « Z » Ce soir, l’Allianz Riviera ne dérogera pas àlarègle. On se déplacera, aussi, pour observer le Suédois. Qu’on le veuille ou non, Ibrahimovic aura ramené la lumière sur la Ligue 1. C’est un mariage de raison entrelejoueur et le club de la capitale. Qui d’autre que Zlatan Ibrahimovic pouvait allier gouaille, talent et buts pour crédibiliser un projet qui s’appuyait jusqu’ici sur Guillaume Hoarau ? Son arrivée aouvert lavoie à Thiago Silva, David Luiz, Edinson Cavani ou Ángel Di María. C’était une caution indispensable. Et pour que la star s’installe durablement, il fallait deux choses : del’argent et un trône sur lequel l’asseoir. C’est le cas. Zlatan a trouvé à Paris un endroit à sa(dé)mesure. Le Z est un citoyen du monde, un mec né de deux parents de nationalités et de religions différentes. Une grande gueule qui n’aime personne, ou fait semblant, avec un melon incroyable. Sur un terrain, ISOLA 2000 Y IMTERSPORT Sqg elleye HOP/PJFIFRINCEI, Zlatan Ibrahimovic gueule, marche, râle, fait parfois n’importe quoi, irrite, mais termine souvent ses matchs avec un but au compteur. Ibra est un compétiteur hors pair. Va-t-il prolonger ? Aucune star n’avait autant collé et respecté l’ADN du PSG que lui. À la fois bling-bling et arrogant. Pour un club fondé par des publicistes et des stars du show-biz, dont le maillot aété dessiné par un couturier, Ibrahimovic est l’avatar parfait de l’essence même du PSG. Ce grand type au port altier, tatoué et élastique. Un mec que l’on adore détester. Ou l’inverse. Brillant, mais jamais quand ça compte vraiment, Ibra aura ramené le PSG àsaplace en Europe. Sur le devant de la scène. Pour ce faire, il a fallu le choyer, traitement de star, présentation devant la tour Eiffel, vacances prolongées, chasse en Suède autorisée toute 05 DÉCEMBRE 2015 16 JANVIER 2016 19 FÉVRIER 2016 26 MARS 2016 HONDA - GROUPE EAVALLARI l’année, place de parking àlacarte, Ibra aeutous les honneurs de la capitale. Les honneurs de son rang. En échange, il adonné du rêve. De l’espoir. De la folie. Des buts. En fin de contrat en juin prochain, l’actuel meilleur buteur (10) et meilleur passeur (5) du PSG en championnat est encoreaucœur des débats. Doit-il être prolongé ? Il a34ans. Laurent Blanc adéjà son idée en tête : « C’est une grande question, c’est la grande interrogation. Il yabeaucoup de gens qui doivent donner leur opinion, j’en ferai certainement partie mais c’est surtout ce que veut faire le joueur qui est important quand il est en fin de contrat. Il faudrait lui poser la question et voir s’il aenvie de continuer l’aventure àParis et si le club est en mesure de lui offrir une prolongation. Il y a une évaluation à faire parce qu’Ibra a un certain âge mais il est en train de démontrer que, même à34ans, il est encore CAISSE D'EPARGNE COTE OU.TE SACTEC mmv tes vacances LA BANQUE. NOUVELLE DÉMON. CLUB A34ans, Zlatan Ibrahimovic continue d’enfiler les buts en Ligue 1. En fin de contrat en juin prochain, le Suédois n’est pas encore parti... très dominateur dans le jeu. Il est encore très important dans notre système de jeu. C’est un élément moteur et un leader d’équipe. Pour l’instant, il remplit toutes les garanties nécessaires pour remplir le rôle qui lui incombe. » Avant de présager de l’avenir, soyons pragmatiques. C’est peut-être la dernière fois que Zlatan Ibrahimovic jouera à Nice. Profitons-en jusqu’au bout. Après, il sera trop tard. MATHIEU FAURE La phrase (Photo EPA/MAXPPP) « Il y a un moment où je vais dire au revoir au football, à la fois au club et à la sélection nationale. Je vous assure que vous le saurez immédiatement. Le monde entier le saura, ce sera une nouvelle ». Zlatan Ibrahimovic. ACCÈS LIBRE DE 14H À18H FRONT DE NEIGE ISOLA 2000 INFORMATIONS : OFFICE DU TOURISME ISOLA 2000 TÉLÉPHONE : 04.93.23.15.15 FACEBOOK.COM/ICEDJFESTIVAL WWW.ISOLA2000.COM WWW.NICEMATIN.COM COTE D’AZUR 99.2 arreasaarr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 64