Monaco-Matin n°2015-12-04 vendredi
Monaco-Matin n°2015-12-04 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 63,0 Mo

  • Dans ce numéro : le foot en VIP.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Le dossier Après les attentats de Paris, de nombreuses voix politiques s’élèvent pour l’instauration d’un nouveau service national obligatoire. Nos lecteurs qui ont fait l’armée s’en souviennent encore C ertes le débat fait figure de serpent de mer,mais dans l’émotion et en réaction aux attentats de Paris le 13 novembre, de nombreux parlementaires, de toutes les couleurs de l’échiquier politique, ont (re)proposé de créer un service national obligatoire. Un dispositif qui ressusciterait en quelque sorte le service militaire (que les moins de 35 ans ne peuvent pas connaître), supprimé par le président Jacques Chirac en 1997, et aujourd’hui remplacé par une Journée défense et citoyenneté. L’ouvertureaux deux sexes, l’intégration de jeunes de tous horizons et le partage de valeurs communes (sans nécessairement un aspect militaire) sont mis en avant par ses promoteurs. Pétition lancée par des parlementaires Au lendemain du Congrès de Versailles, Marie-Françoise Bechtel, député République moderne (ex-MRC), ainitié une pétition en ligne (1) pour réclamer « unservice obligatoire court (trois à six mois) AlettIS (AMI 11 ST ? Iii6. qui permettrait aux jeunes des deux sexes l’apprentissage de la défense conçue au sens large, incluant la protection civile dans tous ses aspects. » Un texte appelant à « grand débat national » et adressé au chef de l’État. La missive a été signée par une vingtaine de parlementaires, dont la socialiste Marie-Noelle Liennemann, le député des Alpes- Maritimes Les Républicains Bernard Brochand, ou encore le centriste Jean-Christophe Fromentin (UDI). La pétition arecueilli plus de 200signatures. Le Pacte républicain de Castaner Le 18 novembre, c’est au tour du candidat socialiste à la présidence de la région Paca, Christophe Castaner (PS), d’interpeller François Hollande pour lui proposer un « Pacte pour la République ». Le député-maire de Forcalquier propose la création d’« unservice national certifié obligatoire d’une durée de six mois » et axé sur la « sensibilisation aux valeurs de la démocratie et de la République ». Déjà en janvier Ces nouvelles propositions d’instaurer un service national obligatoire font échos à celles déjà formulées en janvier dernier après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher,souvent parC.6Sr Reur-erx6 Le MOMUT c aelAikee L S6,tuic6 Ntaiote, 08derferciu6 00 tà PI « Qigtevre APtelaJoie LA copiée «, ormes Obligatoire ou volontaire ? Deux candidats réagissent Parmi les candidats aux élections régionales que nous avons sollicités,deux nous ont répondu. Et ont réagi de façon radicalement différente(on s’en doutait !) à la proposition du socialiste Christophe Castaner. Marion Maréchal Le Pen(Front national) : « Trois mois de service obligatoire » « Lerétablissement adjugé 70 000 € ITALIE ARTROMAIN,II-III E SIÈCLES AP J-C Faut-il rétablir d’un service national obligatoire doit initier une véritable politique de cohésion nationale et de sécurité publique, radicalement différente de la discrimination positive des politiques de la Ville pour lesquelles la droiteet la gauche ont versé des milliards. Le service national obligatoire d’une durée de trois mois que propose le Front national se découpe en deux volets : un mois de formation citoyenne théorique et pratique, suivi de deux mois de « service àlaNation », où des appelés serviraient dans le cadre d’une Garde nationale et d’autres seraient détachés dans les organismes de sécurité civile ou de sécuritéintérieure. La Garde nationale, implantée dans chaque département, agirait pour la défense de nos concitoyens,en renfort des forces de maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et des organismes de sécurité civile, notamment dans le cadre deVigipirate, ou en cas d’urgence. » HÔTEL DES VENTES DE MONTE-CARLO MONTE-CARLO AUCTION HOUSE CHANTAL BEAUVOIS &FRANCK BAILLE les mêmes hommes politiques. Ces derniers jours, le député Xavier Bertrand (LR) arelancé son idée de « service d’au moins trois mois, obligatoire pour les filles et les garçons ».Un service en costume, dont les jeunes « appelés » seraient encadrés par d’anciens militaires et des réservistes. En début d’année, Marine le Pen (FN) avait présenté un « service à la nation militaire et obligatoire ». « Impossible » pour Hervé Morin Comme en janvier dernier, l’ancien ministre de la Défense Hervé Morin (UDI) a réaffirmé que le retour d’un « service national qui s’adresserait aux hommes et aux femmes et intégrerait une forme militaire ou civile » est « impossible ». « Nous avons fait le choix d’une armée de métier, aujourd’hui, nous n’avons ni la capacité d’encadrer 700 000 garçons et filles, ni les moyens logistiques de les accueillir », souligne le député varois Philippe Vitel, membre dela Christian Estrosi (Les Républicains), député-mairede Nice, président Métropole Nice Cote d’Azur : « En prioritéaux jeunes déscolarisés et désœuvrés » « Oui je suis favorable au rétablissement du service militaire obligatoire pour ceux qui n’ont aucune activité qui soit utile à la nation en situation de guerre. Mais étudier la médecine, le JOURNÉES D’EXPERTISES GRATUITES SAMEDI 5 ET LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 de 10h00 à12h30 etde14h30 à18h30 EN PRÉSENCE DES EXPERTS : CHANTAL BEAUVOIS -BIJOUX FABIEN CHICHA -MONTRES FRANCK BAILLE -TABLEAUX XIX E ET MODERNES www.hvmc.com 10-12 Quai Antoine 1er -98000 MONACO -00377 93 25 88 89 info@hvmc.com nice-matin Vendredi 4décembre 2015 adjugé 72 000 € commission défense àl’As- semblée nationale. Lui propose d’encourager les classes « défense et sécurité » existantes dans les collèges et d’allonger la journée défense et citoyenneté àune semaine,enapprofondissant les domaines régaliens de l’État, défense, justice et sécurité, ycompris civile. Encadrement des jeunes, formation, accueil, logement… sans compter le coût d’un conscrit àl’État (il était de 7895 euros par appelé en 1996) 2, autant de difficultés mises sur la table par les sceptiques et les opposants àunservice national. Et quid de l’avis des Français et Françaises ? Enjanvier dernier, un sondage IFOP (3) montrait que 80% des personnes interrogées étaient favorables au retour d’un service national. S’ils étaient sondés aujourd’hui, il est probable que le résultat serait sensiblementégal. MICHAEL MARTINEZ (1) Sur www.change.org (2) SourcerapportFerryPourunrapportcivique, 2008. (3) Pour Dimanche Ouest-France. droit, la science, le génie civil ou être Ingénieur,c’est aussi être utile à la nation et cela peut servir en temps de guerre. C’est pourquoi je pense que ce service militaire doit en priorité s’adresser aux jeunes déscolarisés et désœuvrés qui pourront ainsi recevoir une expérience utile et apprendre un métier. En revanche, pour tous les jeunes, quelle que soit leur situation, il est indispensable que dans le temps scolaire soit réintroduit la valeur du service à la patrie et un apprentissage renforcé aux valeurs de la République française. » Jacques MAJORELLE (1886-1962)
Le dossier le service national ? Nos lecteurs se souviennent Toutes les femmes assez âgées pour avoir eu un amoureux qui a fait son service militaire le savent : nejamais, absolument jamais, brancher un homme sur cette période de sa vie. À moins d’avoir beaucoup de temps (ils en ont tellement àraconter !). Et/ou la mémoire d’un bulot(allez, la même passionnante anecdote pour la 101 e fois…) Bref, qu’ils yaient vécu l’une des meilleures ou des pires expériences de leur vie, ils n’oublieront jamais leur service militaire.Merci ànos lecteurs qui ont été très, très nombreux à en témoigner. Quelques modestes extraits de leurs contributions. On apprend àramer ensemble et dans le même sens « 93 e RAM, la 94/10 en tenue d’été, partis faire une marche de quatre jours dans le Vercors avec la neige. Une expérience unique où il n’y aplus de couches sociales mais tout le agenceAntares monde dans la même galère et où on apprend àramer ensemble et dans le même sens… » (Régis Giraud) SUBLIME NOËL Ouvert le dimanche de 11h à 19h 2H de parking offertes dès 50 € d’achat nicetoile.com Une grande solidarité « Service national effectué de juin 1988 àmai 1989, dans l’Armée de Terre, en Allemagne (FFA/Forces Françaises en Allemagne) au 53 e Régiment de Transmission de Fribourg. J’y étais crypto-régulateur-télépgraphiste et habilité Confidentiel Défense (messages chiffrés...). Ce fut une expérience très riche en rencontres, avec des jeunes comme moi venus de tous les horizons, de toutes les classes sociales et avec lesquels j’ai partagé le même « bain » (en tout bien tout honneur !). Au cœur de la Forêt Noire nous avons goûté aux joies de l’hivers très froid, nous avons fait du sport, beaucoup de sport, et exercés toutes sortes d’activités, enrichissantes ou ahurissantes comme, par exemple, repeindre des clous en kaki ! Ce que je retiens de ces 12 mois c’est une grande solidarité et la nécessité de savoir se débrouiller. » (Jean-Louis Le Roux) Rigueur et discipline « 98/02 au 31 e Régiment du Génie à Castelsarrasin pendant mes classes ensuite sur Canjuers. Passation au 5 e RG de Versailles avec défilé derrière le château de Versailles. De très bons souvenirs… Je ne comprends pas que l’on ai supprimé le service national. Rigueur et discipline sont les maîtres mots. Ça ferait du bien àcertains, à bon entendeur. » (Cyril Autran) Questions à Michel Foudriat, directeur des Sessions des Hautes études stratégiques de la Méditerranée « Le service était devenu inégalitaire » Ancien militairedel’armée de Terre, le général Michel Foudriat travaille désormais pour la Fondation Méditerranéenne d’Études Stratégiques à Toulon. Il revient pour nous sur l’éventuelle relance du service militaire. Faut-il regretter le service militaire suspendu en 1996 ? On peut rappeler les points positifs qu’apportait le service militaire : l’enseignement de certaines valeurs de la République,lerespectdela hiérarchie,la notion de service…Mais il ne faut pas oublier les deux raisons fondamentales qui ont conduit à sa suspension. Depuis un bon bout de temps déjà, le service national était de plus en plus inégalitaire. Sans parler des filles qui n’étaient pas concernées, seuls ceux qui ne pouvaient faire autrement effectuaient leur service militaire. Parailleurs,ce dernier était devenu incompatible avec la déstabilisation du monde née de la fin de la guerre froide.Ons’en est rendu compte pendant la guerreduGolfe, où il a fallu ratisser dans toute l’armée de Terre pour constituer des régiments projetables sur des théâtres extérieurs. Relancer le service militaire est-il envisageable aujourd’hui ? Je ne suis pas opposé au principe, mais ça me paraît difficile. Du moins sur le court terme. Il faut savoir qu’une classe d’âge aujourd’hui, c’est 800000 à900000 jeunes. Même en J’en ai la nostalgie « 93/10 2 e RA àLandau en Allemagne. J’ai fait Suipes, Canjuers, marche dans la Forêt Noire en formation commando pour départenYougoslavie et d’autres… C’était galère mais ce sont des choses que l’on ne regrette pas, enfin moi non ! j’en ai même la nostalgie ! » (David Lucien) Que des mauvais souvenirs… « Que des mauvais souvenirs malgré mes 444 francs par mois » (Jean Abadie) L’étatmanigance… « Huit ans chez les marins pompiers, expérience au top vu que j’ai fait trois tours du monde sur le porte-hélicoptères Jeanne- D’arc mais pour ce qui en est du nouveau service, je suis contre. Les temps ont changé, l’armée n’est plus ce qu’elle était… Pour moi l’état manigance quelque chose pour le remettre au goût du jour… » (Greg Ory) (Christophe Cuzzupoli) limitant le service à 6 mois,il faudrait accueillir 400000 à450000 personnes deux fois par an. Pour le fairedans des conditions décentes,on ne dispose ni des infrastructures,ni de l’encadrement suffisant. Et je ne vous parle pas du coût que représenterait une telle opération. Je ne suis pas sûr que le pays en ait les moyens. Quelle autrealternativeselon vous ? On pourrait s’appuyer sur la réserve, chercher à la développer. nice-matin Vendredi 4décembre 2015 Une année perdue « Onnous cassait le début de notre vie professionnelle, on divisait par dix notre pouvoir d’achat, le tout encadré par des « bas de plafond ». Je me suis retrouvé cuisinier du général à faire manger « Monsieur et Madame ». « Puis moniteur de voile à m’occuper des minots des militaires. Jamais tenu une arme, jamais une garde, une année perdue, quoi… » (Yves Gomez) Si c’était àrefaire, je le referais « Dela91/10… au 2 e R.C.S de Satory, conducteur dans la 2 e DB… Division Leclerc, toujours en avant ! Que des bons souvenirs, les huit jours dehors mi-décembre dans la forêt de Fontainebleau, et le mois de janvier à Mourmelon… camp paumé au milieu de nulle part ! Si c’était à refaire je le referais et signerais même… » (Luck Ystrak) [110131)000001 -res,mm-3minE.13331 33331 -11-1-11 Le problème,c’est qu’elle est basée sur le volontariat. Par définition, on ne toucherait donc pas les jeunes qui sont en manque de repères, ceux qui marquent une certaine hostilitévis-à-visdelanation. Dans le contexte actuel d’unité nationale, on pourrait également travailler à un vrai partenariat entre le ministèredel’Éducation nationale et le ministèredelaDéfense. Ça aurait du sens. PROPOS RECUEILLIS PARP.-L. PAGÈS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 64