Monaco-Matin n°2015-12-03 jeudi
Monaco-Matin n°2015-12-03 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-03 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 75,6 Mo

  • Dans ce numéro : Fabinho et les Monégasques ont lâché deux points en signant un résultat nul avec Caen (1-1).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Autour de Monaco Solidaires et heureux à La Turbie P lus de 350 personnes se sont pressées àla soirée caritative organisée par le CCAS au profit des communes sinistrées lors des intempéries du 4octobre. L’attraction principale était le show de Laurent Peyrac, sosie vocal officiel de Claude François. Mais pour tous, la fête a commencé dès l’arrivée – sur tapis rouge –dans la salle polyvalente transformée en une chaleureuse salle de concert àl’ambiance des 70’s. Une transformation assez bluffante due au talent de Sylvie Dorival responsable des services techniques de la ville et de son équipe. Le buffet pris d’assaut Filtré par un accueil sympathique mais rigoureux agent de la police municipale, sécurité oblige, le public est arrivé àpartir de 19h. Tandis que les enfants se précipitaient vers l’espace qui leur était réservé, les adultes s’installaient par groupes d’affinités autour de tables basses et prenaient d’assaut le buffet. Une quinzaine de membres du CCAS et bénévoles proposaient les 350 assiettes « salées » etautant de « sucrées » que l’équipe du CCAS avait composées le matin même, àpartir de bouchées préparées par un traiteur. Parmi les boissons proposées, trônait le cocktail « Cloclo « : champagne, cognac, angostura bitter et sucre roux. En bref BEAUSOLEIL Inscription au repas du CCAS Le Centre communal d’action sociale organise son traditionnel repas de Noël au Salon Bellevue du CafédeParis àMonaco. Lespersonnes âgées de 60 ans et plus,ainsi que les personnes en situation de handicap,résidant dans la commune,auront le choix de partager ce moment le mardi 15 décembre ou le jeudi 17 décembre àpartir de midi. Lespersonnes répondant aux critères sont invitées àvenir s’inscrire auprès du CCAS le lundide 9h30à12h,jeudi de 14 h à17h ainsi que le vendredi de 9 h 30 à 12h,munies d’une pièce d’identité, d’un justificatif de domicile et de leur avis d’imposition. Une participation financièresera demandée àlaréservation (10 euros pour les personnes non imposables, 20 euros pour les personnes imposables). LA TURBIE Nouveau:uncours de jujitsu self-défense La section judo de l’Association sportivedeLa Turbie (ASCT), propose une nouvelle activitéaux adolescents et aux adultes : le jujitsu self-défense.Cours le mardi de 20h30 à21h30 à l’EspaceJean-Favre, salle « Bleue ». Rense. Stéphane (professeur) 07.70.58.13.20 ou Bernadette(présidente) 06.48.32.51.85.,..1. ‘, "a, La salle achanté etdansé avec Laurent Peyrac et ses Clodettes ! (DR) Pour Cloclo et pour les victimes Àlaquestion « Pourquoi êtes-vous là ce soir ? », beaucoup ont répondu spontanément : « Pour Cloclo ! » « Mais vous savez qu’il est mort ? » « Oui, mais on l’aime toujours et ça nous rappelle notre jeunesse ! » Beaucoup ont aussi évoqué en premier « l’occasion de faire un acte de solidarité ». Il flottait au-dessus de tous comme un air de bonheur d’êtreensemble, pour faire la fête et être solidaire. À20h30, Laurent Peyrac attaqua son show devant un public chaud et tout acquis. Son talent de showman et le charme de ses Clodettes firent le reste, le public dansa, chanta et applaudit sur 17 tableaux interrompus par deux appels àacheter des billets de tombola. Elle fut tirée après 22 hetlafête se poursuivit jusqu’à 1h par une soirée dansante. M.-E. COLONNA Les organisateurs surpris par le succès ÀLaTurbie,lasolidarité n’est pas un vain mot. Dimanche,Sandrine Penta- Rocca, vice-présidentedu CCAS,dressait un premier bilan plus que satisfaisant, les yeux rivéssur son téléphone qui recevait des messages de félicitations. « Nous ne nous attendions pas àuntel succès, nous avons dû refuser du monde samedi soir.Jevoudrais remercier les bénévoles qui sontvenus nous aider dès samedi matin, les gens qui, au momentd’acheterles ticketsdetombola, ont versé de l’argent sans contrepartie, et l’adjudantCandela qui alivrédes packs d’eau pris sur le stock de la caserne des pompiers. Les entrées (10 €) ontlargementpayé le spectacle. Nous avons vendu 685 assiettes,80 bouteilles de vin, 67 de champagne, àdes prix très raisonnables pour permettreaux familles de venir.Les bénéfices irontau fonds créé par le préfet et l’AMFpour les communes sinistrées. » Cette contribution s’ajoutera aux 1000 € d’aide déjà versés par la commune, ainsi qu’à l’accueil d’une famille biotoise qui atout perdu et l’aide àune seconde famille. M.-E.C. Urgences BEAUSOLEIL Police municipale : 04.92.10.72.83. Hôpital : 97.98.99.00. Service d’urgence dentaire : 04.97.25.72.75. Médecin de garde : Dr Pourprix au 04.93.78.07.62. CAP-D’AIL Brigade de gendarmerie : 04.93.78.76.80. LA TURBIE Brigade de gendarmerie : 04.93.41.09.51. L’année dernière, c’est autour du rhum et du chocolat que la Médiathèque avait rassemblé ses adhérents pour sa grande fête culturelle annuelle. Cette année, c’est un thème plus local et un brin brûlant qui était abordé : la Méditerranée. Au menu de cette soirée qui a rassemblé une grosse soixantaine de personnes, figurait des lectures méditerranéennes par la troupe des Lecteurs en l’Ère, dégustation et conférence autour de l’huile d’olive par Monique et Lionel Brault du Domaine de la Royrie àGrasse et concours de desserts méditerranéens par les pâtissiers lecteurs du réseau de médiathèques du Canton. Quinze desserts en lice Toute la journée, les desserts sont arrivés au 104 avenue du 3-Septembre et remisés avec précaution dans une salle interdite au public. En fin d’après-midi, le jury composé d’artistes, d’artistes du goût et des bibliothécaires, a dégusté avec beaucoup de professionnalisme la quinzaine de différents desserts, notant au fur et àmesureleurs impressions visuelles, olfactives et gustatives. Vers 19h, les participants sont arrivés et ont pris place autour des guéridons. Les Lecteurs en l’Èreont ensuite occupé l’espace de leurs textes tour à tour graves, nice-matin Jeudi 3décembre2015 Dégustation de l’huile nouvelle à Cap-d’Ail enjoués ou drôles. Ils ont ensuite laissé la place à Monique et Lionel Brault, oléiculteurs à Grasse, qui ont expliqué comment ils menaient leur oliveraie et produisaient leur huile d’olive. Les convives de cette soirée ont ensuite pu mener une dégustation dirigée et expliquée de cette huile nouvelle, toute fraîche pressée, et y découvrir des arômes d’herbe coupée, d’amandes, de noix, de tomate et de citron avant d’expérimenter l’ardence cuisante que lui apporte sa jeunesse, sensation de piquant et d’astringence qui a fait beaucoup tousser les dégustateurs. Àl’image de la Méditerranée Quelques grignotages méditerranéens plus loin, les Lecteurs en l’Èresont revenus avant le grand final de la soirée : la découverte de ces desserts méditerranéens participants au grand concours. Et c’est la toute jeune Lili-PearlMagnin qui a remporté le concours avec un délicieux amandine citronpignon devant Odile Brémaud et son gâteau à l’orange et à l’huile d’olive et la tarte provençale de Paulette Panero. Une soirée àl’image de la Méditerranée, à la fois pleine de culture, de parfums et de saveurs et de chaleur humaine. O.-V.M. Odile Brémaud,Lili-PearlMignon et Paulette Panero, gagnantes du concours de desserts méditerranéens et le juryduconcours. (Photo O.-V.M.) SALLE DES VENTES DE BEAULIEU 22, bd Marinoni -06310 BEAULIEU -Tél. 04.93.01.65.15 -Fax 04.93.01.65.16 E-mail : sovep@orange.fr- INTERNET : www.encheres-beaulieu.fr Par le ministère de la SCP FRANCK -BRETAUDEAU et ALBERTINI. 29, rue Pastorelli, Nice-Europe B- 06000Nice. Membres du Groupement des huissiers de justice officiers ministériels vendeurs SAMEDI 05/12/2015 A 15 HEURES SUR SAISIE. TUTELLE ET DIVERS APRES CESSATION ACTIVITE MAGASIN DE DECORATION : TRES NOMBREUX ARTICLES CADEAUX (VASES.BOUGEOIRS.PÂTES DEVERRE. LAMPES.MURANO DIVERS/FLEURS/FRUITS/ANIMAUX/PIÈCES DE FORMES/PERSONNAGES). LALIQUE.BACCARAT. NOMBREUSES PORCELAINES DE VITRINE.ARTICLES DIVERS... JOUETS ANCIENS. COLLECTION DE TRACTEURS "DEERE.CARTER PILLARD". PROJECTEUR NIC AVEC FILMS DESSINS ANIMES. TRAIN ELEC.MARKLIN + WAGONS+RAILS. PETITES VOITURES DINKY TOYS.BANDES DESSINEES RELIEES./PIEDS NICKELES/SPIROU/LUCKY LUCKE/BLUE BERRY/ASTERIX LEGIONNAIRE 1967. NOMBREUX MOBILIERSBELLE DECORATION.TABLE EN MURANO.SUITE DE 14 FAUTEUILS BOIS ET METAL ANNEES 80. TABLE AVEC DESSUS MARBRE MARQUETERIE. BUREAU A CAISSONS.TABLE ET SIEGES EN OLIVIER. NBS.SIEGES DE STYLES. BOIS DORE OU PEINTS. COMMODES DIVERS STYLES. MOBILIERS ETTABLEAUX ANCIENS. LUSTRERIE ETTAPIS. VISITES : LEVENDREDI 04/12/2015 ET LE SAMEDI 05/12/2015 DE 9H A 12H30
Côte d’Azur Vous êtes vendeur, nous avons des acheteurs Professionnels en viager : études gratuites, garanties notariales, suivi des dossiers... IAGER CCINSLJLT SPECIALISTE AM - Le Gray d'Albion - CANNES 04 93 68 57 26 - 06 07 59 51 74 De nouveaux « yeux » pourlavigie du Mont-Agel Un nouveau radar, chargé de balayer le quart Sud-Est de la France, vient d’être installé. Objectif : détecter une éventuelle menace venue du ciel, grande ou petite I lest la nouvelle vigie de la France, en tout cas de son quart Sud- Est. Sa mission ? « Détecter une éventuelle menace suffisamment tôt pour pouvoir l’évaluer et le cas échéant déclencher les mesures actives de sûreté aérienne »,explique le colonel Philippe de l’étatmajor des Armées. Autrement dit, lancer les avions, les hélicoptères ou les tirs de missiles pour neutraliser une intrusion hostile. Sur la base militaire du Mont-Agel, face àcette Méditerranée d’où pourrait venir la menace, on ne badine pas avec la sécurité nationale. « Nous sommes en quelque sorte les yeux du ciel, explique le capitaine Julien qui commande le site. Des « yeux », labase en avait deux jusque-là. Deux radars « palmiers » qui dataient du début des années soixante-dix. Après quatredécennies de bons et loyaux services, ils ont été remplacés par un capteur de dernièregénération inauguré hier. Le Mont-Agel ainauguré hier son nouveau radar. (Photos François Vignola) Unique en Métropole Le Ground Master 403 – c’est son nom –dont l’antenne tournoiedésormais au-dessus de la Turbie, est le premier radar de ce type déployé en Métropole. Il s’agit pour l’heure d’un modèle transportable qui, dans les prochains mois, sera remplacé par une version fixe installée sous un radome. Dans le cadre du programme SCCOA (système de contrôle et de conduite des opérations aérospatiales) la France aprévu d’en acquérir une vingtaine àterme. Mais pour l’heure seule Kourou en Guyane était équipée de Interdit de fréquenter sa mosquée un imam saisit le tribunal administratif Un jeune imam, interdit de fréquenter tout lieu de culte àCannes et Grasse dans le cadre de l’état d’urgence, acontesté mercredi devant le tribunal administratif de Nice toute appartenance àune mouvance salafiste, fermement soutenu par le recteur de la Grande mosquée de Cannes. « Onest en train de tuer sa vie et sa renommée », a plaidé M e Emmanuel Di Mauro, l’avocat de l’imam franco-algérien de 32 ans, Afif, qui estime que son avenir professionnel est brisé par l’arrêté préfectoral pris le 24 novembre dernier. « S’il est un danger pour la République, pourquoi pourrait-il aller prêcher àAntibes ? C’est malhonnête », asouligné l’avocat, notant que son client se retrouvait sans ressources. La note blanche du renseignement français n’apporte « aucune preuve que ce monsieur est salafiste »,estime M e Di Mauro. Le recteur en défense Le recteur de la grande mosquée de Cannes, Mustapha Dali, s’est pour sa part félicité devant le tribunal d’avoir employé depuis un an cet homme, qui étudie pour l’obtention d’un doctorat et dont il connaît les professeurs. « On confond radicalité, avec rectitude etrigueur ! »,estime-t-il. « Je n’ai jamais accordé de contrat de travail àaucun des imams autodidactes autoproclamés qui existent dans les Alpes-Maritimes »,at-il précisé, en fustigeant des Le jeune imam est interdit de fréquenter tout lieu de culte àCannes (notre photo) et Grasse. (Photo Frantz Bouton) « formations obsolètes ». « Ilest le seul imam qui aaccepté, alors que des invitations ont été faites àtous les imams des Alpes-Maritimes, de participer à un dialogue interreligieux »,plaide le recteur. « Durant toute mon existence, je n’ai fait que combattre le wahhabisme et le salafisme. J’ai établi ce lieu de culte dans le cadre de la loi de 1905, avec des statuts qui spécifient que c’est un islam du juste milieu, un islam qui repose sur les quatre écoles religieuses sunnites »,ajoute-til. La préfecture évoque de son côté « des faits graves qui présentent un caractère de vraisemblance suffisante ». L’homme, « connu pour son fondamentalisme religieux », pourrait conduire à « une déstabilisation au sein de la mosquée de Cannes de 450 fidèles », a avancé François- Xavier Lauch, sous-préfet des Alpes-Maritimes. ce bijou de technologie. « Ilvoit mieux, plus loin, plus haut et plus bas », résume le colonel Philippe sans rentrer dans les détails. « Les capacités de ce radar sont évidemment classifiées, sourit le militaire. Tout ce que l’on peut dire c’est qu’elles sont évidemment adaptées aux menaces actuelles. » Cela passe par la détection de tous les types d’aéronefs, ycompris les plus petits tels que les drones qui ont fait leur apparition dans l’aviation militaire. En permanence, ce tout nouveau radar scanne donc l’horizon. Les données que ses yeux perçants captent sont transmises en temps réel au centre dedétection et de contrôle de Lyon -Mont Verdun. C’est là que les échos suspects sont détectés et analysés afin d’évaluer d’éventuelles menaces. Dans le cadre delacoopération internationale, les échos enregistrés au Mont-Agel peuvent également être partagés avec nos alliés. E. G. Trois lycéens vendeurs de cannabis àMenton Des stupéfiants aux abords du lycée Curie de Menton ? Le bruit court depuis quelque temps auprès des lycéens, parents d’élèves et du voisinage de l’établissement du Borrigo. Et de façon assez insistante pour que les hommes du commissariat de Menton se mettent rapidement sur la piste. Celle d’un dossier sensible. Les informations vérifiées, les investigations commencent alors… Minutieuses. Délicates. L’enquête permet d’identifier deux jeunes lycéens, qui ne se contenteraient pas de traficoter aux abords de leur établissement scolaire, mais aussi sur le parvis de la gareSNCF.C’est là, dans la pénombredecelundi soir, qu’ils sont interpellés en possession d’une poignée de barrettes. Âgés de 16 et 17 ans, originaires de Menton et de Breilsur-Roya, les deuxlycéens scolarisés sont en train de vendre de la résine de cannabis à un Italien. Ils sont immédiatement placés en garde à vue. Le consommateur, conduit lui aussi au commissariat, écope d’un rappel à la loi. Un troisième larron Les premières auditions permettent rapidement d’identifier un troisième individu qui serait impliqué dans le petit trafic. Lui aussi est élève au lycée Curie, âgé de 17 ans, il réside àNice. Il sera interpellé dans la foulée, avec, dans son sac àdos, 16 grammes de hasch qu’il s’apprêtait vraisemblablement à vendre. Parallèlement, des perquisitions sont réalisées au domicile de chaque mis en cause. Aucune substance illicite n’y est découverte, bien que le chien de recherche de produits stupéfiants marque plusieurs endroits où la drogue aurait pu être stockée.Aucune information ne filtre non plus sur les quantités qui ont pu ainsi êtredistribuées. Laissés libres àl’issue de leur garde àvue d’une durée de 48 heures, les trois lycéens seront convoqués devant un juge pour enfants en mars 2016. A. H.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 64